Et soudain, la lumière


Ce matin, je me suis réveillée un peu plus tôt et le soleil se reflétait déjà sur les immeubles d’en face. A la lumière, j’ai su que cette semaine serait belle. C’était 7 heures, peut-être un peu moins. J’ai ouvert les fenêtres. Cela sentait bon le printemps.


Je fais partie de ces personnes qui semblent avoir leur énergie directement connectée au soleil et aux saisons. Parfois, comme aujourd’hui, c’est très chouette. Je suis prête à gravir des sommets.


Au fils du temps, j’ai appris à composer avec mon rythme et cette énergie fluctuante. A ne pas m’inquiéter, en hiver, quand j’hiberne. Quand chaque tâche semble me demander une énergie démesurée.

Je crois que ces périodes de latence préparent, de l’intérieur, les beaux jours. En hiver, ma créativité infuse.

Aux beaux jours, elle s’éveille.


Vous aimerez aussi
C'est promis

Serez-vous le premier à glisser un petit mot ?

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)