Recrutement Acadomia,

Edit : Je donne des cours particuliers depuis le lycée plus ou moins régulièrement. Je me fais payer en chèque emploi-service, et j’ai toujours été relativement contre le principe d’Acadomia à cause de l’impression persistante que ces entreprises gagnent un peu trop d’argent sur le travail des professeurs mais aussi des parents. Quoi qu’il en soit, je viens de déménager et en ce moment, je n’ai pas vraiment le temps de chercher par moi-même des nouveaux élèves et j’ai pensé qu’Acadomia pourrait (peut-être ?) être une bonne alternative d’où ma candidature chez eux et le témoignage ci-dessous.

Hier 14 heures 30, je me rendais au bureau Acadomia pour une formation et un second entretien. Un peu stressée, je me demandais à quelle sauce allait me manger cette entreprise de soutien scolaire !

Je pousse la porte d’Acadomia. On me fait entrer dans un bureau où se trouve déjà un peu moins de dix futurs enseignants. Ils ont tous une allure très sérieuse et semblent avoir mon âge (entre 20 et 25 ans). On est bien dans un recrutement. L’ambiance est assez pesante. L’homme de l’entrée et que j’avais vu hier arrive après quelques minutes d’attente. Ils nous expliquent qu’il est  le directeur d’Acadomia de la région et que la formatrice ne viendra pas à cause des grèves. C’est donc lui qui va prendre le relais pour la formation express d’Acadomia.

Le soutien scolaire par Acadomia

Après une brève explication historique de la société Acadomia, l’homme nous demande de nous présenter à tour de rôle. Je suppute que certains des candidats ont trouvé la vocation de devenir prof en poussant la porte d’entrée d’Acadomia ou alors on a vraiment affaire à des passionnés. Quoi qu’il en soit, je suppose que cela fait toujours mieux lors d’un recrutement pour une entreprise du soutien scolaire de vouloir devenir prof. Ils nous demandent ensuite “pourquoi” nous sommes là. C’est l’explosion des termes “passion”, “échange”, “amour du savoir”, “amour du partage”. Les candidats ne semblent pas intéressés par l’argent (il faudrait penser au bénévolat !). Une candidate ose timidement dire que cela l’aiderait tout de même pour le financement de ses études. Le recruteur reprend qu’il n’y a pas de honte à voir, qu’il voulait montrer l’éclectisme des professeurs. Les autres candidats semblent alors être d’accord et confirme ce point. Pour le coup, il n’y a plus trop de diversité !

On est bien dans un recrutement et tous les mots semblent pesés et triés.

Les méthodes de travail de Chez Acadomia

On passe à la formation Acadomia en tant que telle ! Le formateur improvisé nous explique le fonctionnement d’Acadomia point par point. Il commence par définir et analyser le notion “soutien scolaire”. Il met en avant la méthode, l’analyse et le besoin souvent de faire retrouver une certaine confiance à l’élève.

Il divise alors les élèves en trois grands groupes. L’élève qui ne travaille pas ou plutôt qui ne sait pas travailler (c’est jamais de sa faute, le pauvre !). L’élève qui vise l’excellence. L’élève qui n’a pas confiance ni en lui ni en la matière et dont on se doit de lui faire retrouver le goût. On doit créer avec l’élève une approche totalement opposée aux systèmes scolaires. Acadomia est alors vu comme un approche alternative et novatrice. C’est beau !

A partir de ce constat, il nous explique en détail les méthodes d’Acadomia. Chaque élève a un suivi détaillé par Acadomia. Avant le premier cours, il réalise une évaluation de deux heures. Un professeur d’Acadomia la corrige, la synthétise et nous la dévoile avant de donner le premier cours. Cela permet de savoir par où commencer et établir une méthode.

Les professeurs doivent préparer bien sûr le cours en avance en fonction de cette évaluation. Lors du premier cours, le professeur doit remplir le “cahier du premier cours” avec les dernière notes, les impressions sur l’atmosphère de travail, la tenue des cahiers ; remplir le “cahier de suivi” où à la fin de chaque séance il synthétisera le travail fait. Ce cahier sera alors signé par l’élève et le professeur. Lors du premier cours, un contrat sera aussi signé. Les professeurs sont en CDD d’une heure renouvelable (oui, ça existe ! ). Et dans tout ça, on travaille quand ? En somme, tout est très cadré chez Acadomia et est fait pour rassurer, il me semble, à la fois les parents et les professeurs. Un élève ne peut pas dire “j’ai eu une mauvaise note parce qu’on ne l’a pas pas vu avec le professeur particulier” puisque tout est noté. A partir du  moment où le professeur fait bien son boulot, il ne devrait y avoir aucun soucis. Il nous est demandé  aussi de laisser des devoirs systématiquement à l’élève.

A la fin du cours, le professeur doit appeler Acadomia afin de faire un bilan de ce premier cours. Une personne d’Acadomia appellera ensuite les parents afin de vérifier nos propos. Le professeur doit ensuite retranscrire ce qu’il a noté sur le “cahier du premier cours” ainsi que sur “le cahier du suivi” en ligne. Au final, cela fait beaucoup de papier pour une seule heure de cours !

La formation était plus une explication de la façon dont fonctionne Acadomia.

Une heure et demie plus tard, le formateur d’Acadomia nous distribue un livret avec le contrat, les pièces à fournir et les tarifs (ah, on les entendait !).  On doit prendre rendez-vous avec la (vraie) formatrice afin de fixer les matières que l’on pourra enseigner et nos disponibilités. Je n’ai pas encore mon emploi du temps et s’il n’est pas fixe, je pourrais difficilement donner des cours par Acadomia. Ils demandent, et c’est normal, des disponibilités fixes au semestre.

Les tarifs Acadomia

Pour les tarifs, ils sont assez bas si je les compare aux cours que je donne sans intermédiaire. On peut même diviser le tarif par deux. Cela me permet toutefois de ne pas avoir à chercher et à déposer de petites annonces. Travailler chez Acadomia permet aussi d’avoir une référence pour la suite qui n’est pas négligeable.

Un cours en primaire et sur la ville de Poitiers est payé 10 euros, un cours pour un terminale est payé 12 euros. Si l’on envisage de donner un cours à plus de 55 kilomètres, on sera payé 5 euros de plus. Voilà !

La suite lorsque j’aurais mon emploi du temps donc !

Et vous, vous avez déjà donné des cours par Acadomia ou pris des cours ?

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Ah oui ça fait pas énorme niveau salaire mais comme tu dis, tu ne t’embêtes pas à chercher tes élèves toi même! Remarque, j’ai mis une annonce pour des cours particuliers et en deux jours j’ai eu quatre propositions (dont deux acceptées)! Si Acadomia te prend la tête, tente leboncoin, beaucoup de monde le consulte! Tu nous livrera la suite de ta formation? Bon courage parce que moi j’aimerais pas avoir à faire des rapports et compagnie!

    Répondre
    • May

      Oh, tu as plus de chance que moi !
      D’habitude, je mets aussi des annonces mais là, je voulais me simplifier la vie. C’est vrai que cela ne fait pas beaucoup. Lorsque je vois le prix que demande des étudiants à Poitiers, ce n’est pas beaucoup plus. C’est vrai qu’il y a les rapports à faire en plus là.

      Je vais continuer à mettre des annonces, et je vais voir si je trouve toute seule comme une grande ! :)

      Répondre
  2. Halte au feu !
    Je me méfie énormément des agences de soutien scolaire qui vont se faire du fric formidable sur ton dos !!

    Sais-tu qu’ils te payent 15 euros de l’heure mais demande 30 à 45 euros aux familles ? Qu’ils ne te “couvrent” que dans de rares cas si tu as un accident sur ton trajet professionnel ?

    Non, vraiment, pour avoir donner des cours de soutien déclarés et fiscalement légaux pendant 5 ans en étant ma propre patronne, je te conseille LARGEMENT de te passer de leur service.

    Crois moi, dans nôtre branche (Lettres, français (lycéens passant le bac étant les plus motivés), anglais, espagnol et éventuellement histoire), les élèves pleuvent ! Poste de belles annonces sur internet (je peux t’envoyer les miennes en modèle si tu veux ;)) et en deux semaines tu auras trois élèves et tu pourras alors leur proposer d’être payée en “Chèque Emploi Service Universel” (CESU), qui permet aux familles de te déclarer tout en pouvant bénéficier d’une déduction (en pourcentage du salaire) de ta fiche de paie sur leurs impôts !!
    Tu peux aussi commencer à côtiser pour la retraite de cette manière (j’ai gagné un trimestre cette année) et tu es assurée s’il t’arrive un malheur pendant tes transports.

    Pour info, je facturais 30 euros l’heure de cours cette année, et j’avais trois élèves de deux heures par semaine. Calcul rapide facile !

    Répondre
    • May

      Félicitation, félicitation ! Clap, clap, clap.
      ( puis j’étais sûre que tu allais être prise, mais je n’allais pas te le dire parce que je DETESTE qu’on me dise ça quand j’en suis moi-même pas du tout sûre)

      Je souris.

      Je donne aussi des cours depuis le lycée et je me fais aussi généralement payer par chèque emploi-service. Seulement en déménagement, j’ai perdu tous mes élèves et j’ai un peu peur de ne pas en retrouver si facilement. Je m’étais dit que cela pourrait me faciliter la vie même s’ils se font un peu (bon ok, beaucoup) de sous sur moi.

      J’en ai d’ailleurs parlé avec le responsable de tout ça (je crois que cela ne lui a pas forcement beaucoup plus !). Enfin, j’ai été sincère dans ma démarche, si je vais à Acadomia, c’est en toute connaissance de cause et parce que je n’ai pas vraiment le temps de passer ma journée à mettre des annonces.

      Ici, le prix que demande des étudiants et entre 8 et 15 euros de l’heure. C’est très peu et c’est presque le prix que je serais payée chez Acadomia au final.

      A Toulouse, je demandais 20 euros. Ici, j’ai peur de ne pas trouver beaucoup d’élèves à ce prix-là, et même en baissant à 15, je reste dans les cours assez chers. Et Acadomia me permet de ne pas chercher.

      Voilà, je dépose quand même quelques petites annonces sur des sites. J’ai déjà trouvé une élève, et une en attente (mais je crois qu’il veut plus de baby-sitting que des cours, il était un peu étrange au téléphone).

      Et oui, je suis curieuse, je voudrais bien voir tes annonces (c’est gentil de me le proposer). Je rate peut-être un truc ! J’ai essayé les annonces courtes et qui vont droit à l’essentiel, et les plus longues. Je ne sais pas ce qui est vraiment le mieux. Cela doit dépendre des parents !

      Répondre
      • Merci beaucoup (je réponds à ton mail ce soir ^^), je suis aux anges, je ne redescends toujours pas de mon nuage… J’attaque les entreprises pour trouver des stages et tout va bien qui finit bien.

        Si tout est clair alors Acadomia est pour toi ;)
        Je t’envoie mes annonces ce soir, le temps de les retrouver dans tout ce méli-mélo de dossiers inclassés depuis des années dans mon vieil ordi ! XD

        Répondre
    • Marion

      Bonjour,

      J’envisage fortement de postuler pour donner des cours particuliers mais Acadomia… ça me rebute un peu. Pourrais-tu me faire parvenir un modèle de tes annonces? Ce serait super :)

      Merci beaucoup :)!

      Répondre
    • Je viens de lire votre témoignage et je vous trouve plutôt optimiste.
      Professeur contractuelle d’anglais dans l’Education Nationale, j’ai tenté l’an dernier par le biais de la petite annonce chez le commerçant, dans mon cas précis, la boulangerie située à deux pas du collège public où était scolarisé mon fils et je n’ai eu qu’un élève par ce biais, les quelques autres élèves ont finalement été des enfants de connaissances ou d’amis. Cette année, j’ai remis une annonce, nous sommes en février et je n’ai qu’une élève de 1 ère L, cela dit je lui demande 30 euros pour 1 h30 là où Acadomia ne me rémunérait ( car j’ai travaillé avec eux il y a 3 ans) que 18 euros. Donc, il est préférable de trouver par soi même. Ces organismes nous exploitent, licence, master, expérience, pour eux le salaire est le même pour tous ce qui à mon avis n’est pas normal du tout. Le seul organisme avec lequel j’ai choisi de travailler est Abc cours près de mon domicile car il distingue le salaire qu’il verse selon que vous êtes auto entrepreneur ou professeur salarié mais il ne faut pas rêver, cela varie de 14 euros l’heure de cours donné pour un professeur salarié contractuel ou non et 17 euros pour un autoentrepreneur. Ce qui est déjà mieux que Complétude par exemple ( 9 euros ), qui rémunère moins qu’un employé de maison pour le niveau collège! Ce qui est un comble étant donné le minimum requis pour ce statut, Bac + 3! Ma fille étudiante à Grenoble préfère travailler avec un organisme qui organise des goûters d’anniversaire et elle est non seulement déclarée mais bien mieux payée. Donc, il ne pleut pas des élèves comme vous le dites, les parents sont regardants ( je le suis moi même car avec deux enfants, l’un au lycée et l’autre étudiant en dehors de mon département, je sais ce qu’il en coûte des cours particuliers). Le seul cours à faire recette est à mon avis le cours particulier de mathématiques. Une amie autoentrepreneur a tellement d’élèves qu’elle en refuse et bien sûr, n’a plus besoin d’annonces. Cela dit, elle dispose d’un local à deux pas du collège et mis une plaque qui donne sur la rue. Voilà l’idéal, les parents s’arrêtent et pour les maths, étant donné que le fameux Bac S fait toujours recette, pas de pénurie d’élèves. Mais visiblement, l’anglais n’est pas le mieux placé malgré le petit niveau de nos chères têtes blondes et les mauvaises conditions d’apprentissage en classe ( 30 élèves à faire parler en collège – ce qui est mon lot quotidien-laisse bien peu de temps à la prise de parole de chacun d’entre eux). Mais les parents préfèrent payer de couteux séjours linguistiques souvent inutiles d’un point de vue linguistique avec des cours au niveau approximatif plutôt que d’investir sur un professeur à l’année et c’est dommage. En conclusion, selon la discipline, il vaut mieux travailler avec un organisme mais être spécialiste en français ou en anglais qui sont deux disciplines phare après les mathématiques n’est pas gage de nombreux élèves en cours particuliers! Après cette courte réflexion dans laquelle je vous fait partager mon expérience, je souhaite bon vent à tous les jeunes et enseignants qui comme moi croient en leur métier et en la nécessité du cours particulier… Car enseigner dans le secondaire et conduire ses classes à la réussite est devenu une utopie.

      Répondre
    • Marine

      Bonjour,
      Je viens d’obtenir mon master enseignement du premier degré et il me reste à passer le concours pour devenir professeur des écoles. En attandant, j’ai postulé à Acadomia pour rentrer un peu d’argent mais avec tous les commentaires que j’ai pu lire au niveau du salaire, je pense que je vais poster des annonces pour me mettre à mon compte. Tu as dit que tu avais de belles annonces, pourrais-tu me les envoyer si cela ne te dérange pas car je suis peu habituer à ce genre de choses. En te remerciant.

      Répondre
      • Bonjour Marine !
        Je ne les ai hélas pas garder. L’idée est surtout de travailler sur quelque chose de propre, sérieux et rassurant. Les parents ont juste besoin d’être rassurés. Si tu es attentionné pour rédiger l’annonce (et pour sa présentation), ils se diront naturellement que tu le seras aussi pendant les cours.
        Bonne chance !
        A très vite,
        May

        Répondre
      • didi

        On cherche la facilité hein … une annonce toute rédigée rien que pour soi! Sortant d’un master vous n’êtes même pas fichu de rédiger seul et tu veux enseigner? Je ne vous confierai pas un demi élève!

        Répondre
    • May

      Merci, merci !
      Enfin, c’est plutôt pour le financement des études là ! :)

      Répondre
  3. Je me permets quelques conseils au cas où vous souhaiteriez développer votre activité en solo.
    Vous avez déjà un blog agréablement présenté, vous pouvez y faire un petit billet dédié, puis poster une annonce sur Vivastreet comprenant un lien vers ce billet, et vous devriez déjà recevoir quelques coups de fil.

    Répondre
    • May

      Merci beaucoup Arnaud,

      j’ai un site plus professionnel que je mentionne lorsque je mets des petites annonces où je parle notamment de mes méthodes pour enseigner.

      En revanche, il faut que je laisse souvent bien plus qu’une annonce pour avoir quelques coups de fil ! :)

      Pour ce blog qui est plus personnel, je désire qu’il le reste (pour le moment en tout ça) et ne préfère pas que des élèves/parents puissent le lire.

      Merci encore pour vos conseils.
      May

      Répondre
      • Dans ce cas, mes conseils étaient déplacés, puisque vous faites déjà mieux.
        Il vous reste donc à faire un travail de référencement pour que votre site pro soit plus visible.

        Répondre
        • May

          Oui, il ne l’est pas du tout du tout pour le moment. Avoir changé le “Toulouse” par “Poitiers” au dernier moment, n’était pas la meilleure chose à faire pour le référencement et je crois que cela n’a pas plu à google non plus !

          J’espère trouver un petit peu de temps pour travailler dessus et améliorer mon site aussi.

          Répondre
          • j’aimerai bien avoir un site pour donner des cours de math,cela fait de longues années que j’enseigne dans des colléges et lycées ,alors j’aimerai faire profiter les éléves de mon savoir et travailler à l’aise, qui pourrait m’aider à creer un site? merci

            Répondre
  4. jamais pris ou donné de cours par ce biais là donc je ne pourrais pas t’aider :/
    en tout cas, je te souhaite une bonne continuation, et surtout de la réussite dans tes projets :) j’admire !
    bisous doux :3

    Répondre
    • May

      Merci demoiselle !

      Ce ne sont que des minuscules projets pour essayer de financer un peu mes études, puis enseigner me plait… alors ! :)

      J’espère que tu vas bien.

      Répondre
  5. Je te retrouve via Tweeter et via le blog de Mélie, je me suis fait recruter chez Compl*tude il y a deux mois, première similitude entre nous :)

    Répondre
    • May

      Oh, bienvenue ici alors ! :)
      J’espère que tu t’y plairas.

      Pour Complétude, cela se passe bien ? Ce sont les mêmes tarifs ? Tu as beaucoup d’élèves ?

      Je suis une grande curieuse ! :)

      Répondre
  6. Bon courage pour les cours par acadomia, j’avais v un reportage sur eux qui donnait pas tellement envie, niveau professionnalisation des “profs” mais bon :)

    Répondre
    • May

      Ah bah ça c’est sûr étant donné qu’ils nous mettent seulement en relation et qu’il y a écrit clairement sur le contrat qu’ils ne sont pas responsables du contenu de nos cours et qu’on est tout à faire libre de les gérer et préparer comme on le désire.

      J’imagine que pour les parents, c’est un peu quitte ou double. Enfin je crois qu’ils peuvent aussi demander d’avoir seulement des “vrais” profs en fonction s’ils désirent être rassurés.

      Répondre
  7. Bonsoir :)

    Pour ma part je travaille depuis presqu’un an en tant que prof phy-chimie, maths et svt pour eux (moi même et d’autres agences).

    La rémunération varie donc bien suivant les régions ^^ (pour Monaco je suis à 19€50 pour un élève de terminale).
    De plus faut galérer lorsqu’ils omettent de donner des fiches de payes (mais bon c’est qu’un soucis vis à vis de Monaco donc vous ne serez pas concerné).

    Bref, il y a mieux pour aussi bien payé ailleurs.
    Cherche-cours.com permet de mettre en “direct” (j’ignore si les parents payent un € symbolique pour avoir nos coordonnées) mais au moins c’est direct.

    Voila :)

    Répondre
    • May

      Bonsoir Elodie,

      oui, les tarifs varient beaucoup. Cela est beaucoup plus intéressant pour toi du coup ! Je vais rappeler demain pour prendre rendez-vous puisque j’ai maintenant mon emploi du temps et donc mes disponibilités.

      Et je vais regarder aussi le site que tu m’as donné. Tu as trouvé des élèves avec ?

      Merci beaucoup pour tout, et bienvenue ici alors.
      A bientôt,
      May

      Répondre
      • Je ne donnerai pas un lien qui marche.
        La semaine de la rentrée, j’ai eu deux contacts, dont une que je vais suivre à l’année.

        En tout est pour tout j’ai eu par ce site 7 élèves (dont un frère et une soeur). C’est très arrangeant.

        Par contre pour Acadomia, le site web, partie enseignant suffit à renseigner son planning, nul besoin de les appeler voir d’y passer.
        Heureusement d’ailleurs, je me sentirais pas de faire 1h20 de route (allé retour) juste pour ça ^^

        Bonne soirée et bonne semaine à venir.

        Répondre
  8. Emi

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je suis en pleine étude de marché pour la création de mon entreprise dédiée au soutien scolaire et je souhaiterais connaître les tarifs proposés par Acadomia.
    Quelqu’un pourrait il me venir en aide?

    Merci!!!

    Répondre
  9. Estelle

    Bonjour May,

    J’ai trouvé ton article intéressant car je vais bientôt passer un entretien chez Acadomia pour donner des cours d’Allemand et d’Anglais. J’ai une petite question à te poser : est-ce que tu travaillais le dimanche ?

    Merci

    Répondre
  10. etben

    oui ben c est sur acadomia demande aux profs qu il embauche des comptes….alors pensez vous…..ça plait pas….et oui rendre des comptes….faire preuve d efficacité….avoir des résultats et des objectifs….si les profs faisaient ça dans leur boulot…les parents n’auraient pas besoin de boite privé comme acadomia…..

    Répondre
  11. koko

    Bon, c’est un vieux billet, mais je tente. Dans la pratique on n’a jamais le temps de remplir tous les papiers avec acadomia, d’autant qu’on prend les élèves en cours de route souvent parce qu’un autre prof n’a pas été apprécié. Si on ne fait pas cours l’élève va être très déçu, donc il vaut mieux abréger les formulaires parce qu’il faut y aller à un moment. Je ne remplie que le suivi trimestriel et le bilan premier cours. L’élève se moque complètement de son évaluation sur internet, il ne la fait jamais, il a d’autres choses à faire. En réalité, ils facturent plutôt dans les 15 euros/h aux parents car ils proposent des abattements fiscaux. Ce sont un peu des emplois aidés disons.

    Répondre
  12. koko

    Ceci dit je suis un peu d’accord avec ether, on n’est pas payé énormément pour le service et pourtant c’est bien mieux que l’usine, on se demande ce que font les professeurs au lycée, mes élèves connaissent souvent très peu de leur leçon et surtout ne connaissent aucune explication.

    Répondre
    • Laura

      C’est facile quand on fait du soutien scolaire de jeter la pierre aux enseignants ! Je vous signale, au passage, qu’un enseignant dans une école, un collège ou un lycée n’enseigne pas à UN élève, mais plutôt à 25 voir 30 enfants/ados !
      Comme la critique est facile.

      Je suis enseignante en primaire et j’ai fait du soutien scolaire pendant mes 5 ans de fac dans une association, avec des bénévoles qui eux ne se plaignaient de rien. De plus, les enfants que l’on avait n’étaient pas des gosses de riches ; dans ce cas il y a une grosse part de relationnel/confiance en l’adulte et en soi, des situations de famille très difficiles…
      Veuillez donc imaginer que, des fois, c’est peut-être votre “élève” qui n’a pas écouté, ou n’a simplement pas compris et n’a pas demandé plus d’explication au prof.

      A bon entendeur,
      Salut.

      Répondre
      • koko

        Les enseignants sont comme ça: inattaquables, on ne peut rien dire. Je ne crois pas avoir une position facile du tout, puisque je fais souvent 10-20 voire 30 km pour 1 à 2 heures de cours payées 15€, donc préparation+ déplacement + cours en lui même. C’est la première année que je fais ça et je commence déjà à connaitre ma leçon par coeur, ainsi que les exercices types (en maths), sans avoir rien réviser ou presque. Moi j’ai 6-7 élèves différents (ça fluctue) qui me posent des questions individuelles, auxquelles il m’arrive de mal répondre il est vrai, non pas dans une classe mais dans toutes les classes et les sections qui vont de 3 eme à la terminale (ES et S), en comptant physique et maths (mais surtout maths) avec l’épée de damocles que si vous ne plaisez pas, vous dégagez illico, et parfois même vous dégagez en plaisant parce que ça devient trop cher, ou bien l’élève se rend compte que une seule matière c’est mieux que deux donc il va reprendre l’ancien enseignant. Sans aucun recours à l’autorité. Alors non je ne crois pas avoir une position facile. Mais je reconnais que se tenir face à 30 élèves ne doit pas être de tout repos, si on me propose de faire ce métier je refuserai, ça ne m’intéresse pas.
        Je parle d’enfants qui vont eux aussi à l’école, et donc les professeurs en question ont bien les mêmes “gosses de riche” en tant qu’élèves.
        C’est facile de parler des méchants “fils de bourges” et du grand capital mais c’est un peu autre chose de leur expliquer d’où vient ce qu’ils ont appris. J’ai en main une démonstration de pythagore qui prend 2 s, une explication de ce qu’est une racine de polynome, et sa factorisation, ces deux points ne sont jamais abordés, et très frustrants pour l’élève qui demande souvent plus d’explications (à part 1 ou 2 qui foncent ). Selon les professeurs qu’ils ont eu, ils n’ont souvent aucune de ces explications sommaires, j’ai moi aussi été élèves figurez vous, et je parle aussi en tant qu’ancien élève, des éléments que j’ai du découvrir par moi même en ouvrant des livres. Donc apprenez à écouter une autre version svp.
        Ce serait une bonne chose, d’apprendre aux élèves à se servir d’un livre.
        Je veux revenir sur “les gosses de riches”. Pendant mes études je me suis proposé à une association de bénévoles, j’avais rendez vous avec un gamin de 3 eme en difficulté dont la mère au dernier moment a décommandé parce que le petit devait aller jouer au football. Et bien figurez vous que je n’ai jamais recommencé, les gens qui prennent des cours par cet organisme payant sont souvent (pas toujours 1/10 ne l’est pas) très motivés avant de “nous” contacter, et je peux vous assurer qu’ils ne sont pas tous riches. Si être riche c’est avoir de quoi manger, c’est sûr que vous mettez la barre haute (ou basse plutôt).
        Les élèves ne posent jamais de question au lycée ou au collège, ça ne se voit jamais, parce qu’ils n’ont pas l’autonomie nécessaire.
        Pour parler plus précisemment des profs, j’ai des élèves qui me disent qu’ils ne comprennent rien avec leur prof, et bien avec moi, la modestie n’a jamais été mon fort, mais à il s’agit d’observation expérimentale si vous voulez. les profs du privés sont super élitistes, méprisants et n’expliquent rien. Les profs du public s’en foutent totalement, et je les comprends, moi ça ne m’intéresserait pas du tout.
        Donc vu que moi je ne fais pas grand chose, je me demande bien ce que les enseignants font puisque j’ai un meilleur retour. D’ailleurs vous vous offusquez, mais il faut voir ce qu’on se prend dans la trogne de la part des “vrais profs”, ils se sentent hyper vexés dès que l’élèves prend des cours particuliers. J’ai d’ailleurs une élève qui a pris des cours particuliers avec un de ses prof et qui dit justement qu’il l’a embrouillé. En me lisant vous devez bien remarquer que c’est plutôt ma spécialité d’embrouiller les choses. Il ne s’agit pas de dire “je suis meilleur que les professeurs de lycée”, il s’agit de demander si ils ont conservé un désir de transmettre et si ils font attention à ce qu’ils enseignent.

        Répondre
      • koko

        Par contre il y a un très gros effort qui a été fait sur les programmes, ils sont très riches et détaillés (peut-être plus qu’à mon époque). Je pense que ça portera ses fruits.

        Répondre
  13. Laura

    Pardon, oui c’est je n’aurai pas dû me défendre. Je suis fonctionnaire, allez-y attaquez moi =) tout le monde le fait de toute façon. Les profs, tous dans le même panier. On parle beaucoup des profs qui font des conneries en classe, des dérapages, des plaintes des parents (eux aussi sont inattaquables attention), mais jamais on n’entend parler d’un enseignant que tout le monde adore, qu’il aime son métier et ne l’a pas choisi pas défaut. Oui, il y a des profs qui s’en foutent, oui il y a des profs qui n’aime pas leur métier, et certains n’aiment pas non plus les enfants/ados. Mais puis-je me permettre de parler de moi. Moi qui ai toujours voulu faire se métier, moi qui ai pleuré quand j’ai eu les résultats positifs de mon concours, moi qui fait 1h de voiture pour me rendre à l’école, le sourire au lèvres (bon pas tous les jours), moi j’aime mon métier. Et j’ai même la prétention de plutôt bien réussir.
    C’est juste dommage de mettre tout le monde dans le même sac, ce qu’on fait toujours (moi la première), mais je ne fais que de défendre mes collègues et moi même.
    Je ne permets pas de critiquer les cours particulier, nous faisons de “l’aide personnalisée” à l’école (personnalisée avec des fois 10 élèves, bien joué les ministres), et donc je guide les parents qui le demandent vers des associations (le plus possible, oui à bat le capitalisme!) et quand ce n’est pas possible (pour des questions d’horaires) vers des commerçants de cours comme Acadomia. Quant au foot, ce n’est pas forcément un loisir de “riches”, les petits club ou encore des association sont très abordables.
    Sur ce, merci, je m’arrêterai là, pour ne pas tacher d’avantage ce blog si sympa.
    Bonne soirée

    Répondre
  14. Laura

    p.s: attention les remarques sur d’éventuelles erreurs d’orthographe/frappe sont interdites. Eh oui, je suis prof, je ne me trompe jamais !
    ;-)
    (humour)

    Répondre
  15. Jeremy

    Salut,
    Mon expérience a été plutôt pénible et maintenant, je préfaire travailler en direct avec mes élèves en passant par http://www.apprentus.com, j’y gagne beaucoup plus et c’est plus agréable.
    Jeremy

    Répondre
  16. Coopérative = alternative

    merci pour cet article édifiant !

    étudiante à Strasbourg après plusieurs années de vie active en relation avec la pédagogie, j’ai hésité à donner des cours de français par le biais de ces grandes franchises connues de tous… jusqu’à ce que je découvre les CAE (Coopératives d’Activités et d’Emploi) et plus exactement la CAE strasbourgeoise Coopénates qui renferme un pôle dédié au soutien scolaire (http://www.coopenates.com/services-a-la-personne.php). Il ne suffit pas de vouloir créer une activité de soutien scolaire pour être intégré à la CAE : des entretiens notamment permettent de vérifier le sérieux, les compétences du candidat, la validité de son projet. C’est aussi un gage de sérieux pour les parents qui nous confient leur enfant.
    Heureusement pour moi, j’ai été acceptée. Ceci me permet de bénéficier du statut d’entrepreneur salarié (oui, ça existe !). J’établis moi-même mes tarifs, je cherche mes clients ET je bénéficie de formations aussi diverses qu’utiles ainsi que d’un accompagnement personnalisé.
    L’esprit coopératif – puisque les CAE sont des coopératives – est extrêmement stimulant!

    J’ajoute que mes clients bénéficient des réductions d’impôt de 50% en vigueur dans le cadre des services à la personne.

    Bref, pour les clients autant que pour les professeurs “entrepreneurs salariés”, le système coopératif constitue une alternative sérieuse, une alternative d’avenir !

    Cordialement

    Répondre
  17. Virginie

    Merci pour cet article qui m’éclaire un peu avant mon entretien de demain. Professeure des écoles en disponibilité, j’ai changé de région et je cherche à donner des cours . Apparemment je ne dois pas être douée pour promouvoir mes cours car aucune touche. Pourrais tu m’envoyer un exemple de tes annonces . J’appréhende la partie test, on verra demain!
    Merci également aux internautes, les commentaires apportent aussi des informations précieuses.

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)