Entretien d’embauche: répétiteur !

Ce matin, l’entretien ne sait pas aussi bien passé que j’aurais pu l’espérer. C’est une grande école privée, un bâtiment datant du XVIème siècle et qui ressemble à un château. C’est une des deux plus prestigieuses écoles privées de Toulouse. Je vous écris ça comme si c’était une évidence mais j’ignorais encore  l’existence de cette école il y a quelques jours. Depuis que je suis petite,  je dois avouer que je fuis les écoles privées comme le chat l’eau.

Les plafonds sont très hauts, les meubles anciens. On a l’impression de visiter un palais. Je crois que je n’avais jamais vu un bâtiment aussi majestueux. J’osais à peine marcher sur le sol lustré et j’essayais d’imaginer ce que cela pouvait être d’étudier dans un tel environnement. J’étais éblouie. La dame m’a accueilli dans une minuscule pièce, contrastant avec le reste de l’édifice. Il y avait des dizaines de CV posés sur son bureau. Pendant les trois minutes où elle a cherché le mien, mon estomac s’est métamorphosé en bulldozer. Je regardais les autres candidats défilés sur les pages imprimés. Je me sentais disparaitre et forcement plus bête que ces adversaires inconnus de poste.

 Elle a parlé. J’ai écouté. Mes phrases se résumaient à un mot. Je balançais des «oui» et des «d’accord» dans le minuscule bureau. J’aurais voulu lui dire que j’étais faite pour ce poste, que mes études, mes goûts, mon expérience étaient parfaits pour ce travail, que lorsque j’avais vu l’annonce mes yeux s’étaient mis à briller, que je savais que. Je n’ai rien dit, seul le silence est sorti de ma bouche. Je l’ai écouté. Elle a parlé, beaucoup. Je suis restée vingt minutes assise et muette face à cette dame prolixe. Elle a vanté les mérites de son école, de son prestige et des règles. J’ai murmuré des “oui“. Si j’avais pu, je me serais faufilée sous le bureau. J’aurais voulu m’effacer et devenir complètement transparente. J’étais comme paralysée.

Lorsque je suis sortie de l’établissement, des larmes se sont dessinées sur mes joues. Je voudrais avoir un peu plus confiance en moi un jour. C’est bête de rater un entretien non parce qu’on ne mérite pas ce poste mais juste parce qu’on ne sait pas se mettre en valeur, parce qu’on s’obstine à ne pas se «vendre».

J’ai la réponse jeudi ou vendredi, mais je crois déjà la connaitre.

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. mélie

    Rien n'est perdu, quand j'étais à Lyon, l'entretien pour le poste de monitrice informatique s'était passé de la même manière que toi : ça avait duré longtemps (plus longtemps en fait), mais je n'avais dit que quatre phrases, la femme n'avait fait que parler. Et j'avais été étonnée, vraiment étonnée de la réponse positive. Tu verras bien !

    Répondre
  2. May

    Dis, Mélie, j'ai un mail à t'écrire qui date qui date qui date ( de début janvier je crois ). Je vais y répondre ( bientôt ).

    J'espère que tu dis vrai.

    Répondre
  3. Noëmie

    Je me reconnais à 200% dans cet article, j'ai le même problème que toi, je ne sais pas me vendre, même quand objectivement j'ai les qualités requises pour le poste! Qu'est-ce que c'est frustrant de voir ce qu'on convoite nous passer sous le nez juste parce qu'on manque de confiance… Je sais pas si tu as déjà passé beaucoup d'entretiens de ce type, mais on gagne en assurance au fil du temps quand-même, bien que ça reste loin d'être évident souvent. Ne perds pas espoir :)

    Répondre
  4. Bahia

    Tu verras bien, mais au pire ça fera une expérience d'entretien. Pour te préparer tu peux t'entrainer devant ton miroir :) te préparer des phrases. Mieux on est préparé, plus on a confiance en soi je t'assure.

    Mais ne t'inquiète souvent on ne retient pas les mêmes choses que la personne en face, puis il y a ton cv et ta lettre de motiv, ça peux jouer en ta faveur.

    des bises :)

    Répondre
  5. L_éa

    Sympa la femme de mettre en évidence TOUS les CV recus sur la table! Nan mais franchement?
    Chaque chose arrive en son temps. Je ne me fais aucun soucis pour toi. Si ce n'est pas celui la.. cela en sera un autres, qui te convient plus. Le destin je commence a y croire.

    bisousxx

    Répondre
  6. Coralie

    Je voudrais te dire que ça ira. Bien sûr. Mais je me souviens des entretiens mauvais. Mais vraiment mauvais à me dire mais si c'est pour moi. Et non, définitivement non. Te dire que. Que je me liquéfie aussi rongée par le stress devant chaque personne qui doit décider de ma venue ou non. Et le plus douloureux, c'est le refus alors que tout s'est bien passé. C'est le pire. Pour la liste des cvs, la pile, je souris de la manœuvre… on s'y ferait presque au final. Alors dites-moi pourquoi vous et pas eux? Et bien oui, hein? Pourquoi? Pourquoi moi et pas eux? Parce que n'est définitivement pas une bonne réponse. Dommage. Une chose est sûre pourtant May, rien n'est joué tant qu'il n'y a pas eu de verdict. Courage.

    Répondre
  7. Fée-Lys

    Courage.Tu verras quand tu auras la réponse…Mais ça, le manque en soi, pffiou c'est pénible.Je connais ça aussi, et pour le moment, je me réjouis de ne pas avoir encore eu besoin de passer d'entretien pour les petits jobs que j'ai fait ^^

    p.s : need your help ^^ lol jtai envoyé un mail ;)

    Répondre
  8. May

    Katia : Répondu !

    Merci, merci. Le problème est là: pourquoi moi plutôt qu'un autre ? Bah, je suis incapable de rabaisser/de me mettre en avant au détriment d'autres personnes. Enfin si je compte trouver un travail, il faudra bien un jour !

    Répondre
  9. May

    Puis, je me sens moins seule et un peu moins grâce à vos messages. Alors merci à vous toutes.

    Répondre
  10. Mari!!!!

    Je suis comme toi incapable de me mettre en valeur
    Patience … qui sait peut etre une bonne nouvelle jeudi c'est tellement bizarre ces entretiens
    M!!!!

    Répondre
  11. Mère-Veille

    En ce moment mes cours de communication parle de ça. Savoir se mettre en avant. Se vendre. L'écoute active, le paralangage et tout un tas d'autres choses qui font que. Mais la théorie c'est bien beau. La pratique c'est tellement différent. Comment se vendre alors qu'on déteste l'idée ?

    Je me reconnais assez dans tes mots et te souhaite beaucoup de courage.

    Répondre
  12. GoodbyeC

    C'est pas évident du tout de se mettre en valeur tout en répondant aux attentes de l'employeur… Certains les veulent arrogants et sans vergogne, d'autres modestes… Et même si cette réponse là était négative, cela t'apprends à te positionner. On retire forcément quelque chose de l'échec, rien qu'en réfléchissant à ce qui a pu ne pas fonctionner :)

    Bon courage !

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)