Barcelone en images, 3

Elle efface toutes les images

Elle éblouit l’amour et ses ombres rétives

Elle aime – elle aime à s’oublier.

(Eluard)

La ribambelle d’images de Barcelone continue.

Par poignées et en vrac comme toujours.

Colorée aussi.

La fin de semaine est là, et je n’ai encore rien de prévu.

Jean d’Ormesson prône la paresse et l’ennuie comme source d’inspiration. Moi, j’ai plutôt l’impression qu’elle me tue. A petit feu, tout doucement.

Rigoureusement.

Qui sait ? J’en ferais peut-être un chef d’œuvre.

“J’écrirais volontiers un éloge de la paresse et de l’ennui. La paresse, rien de plus clair, est la mère des chefs-d’œuvre. […] L’ennui est la marque en creux du talent, le tâtonnement du génie.”

Jean d’Ormesson, Qu’ai-je donc fait ?

Vous aimerez aussi
C'est promis

Serez-vous le premier à glisser un petit mot ?

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)