Oh, les beaux jours !

hotel-amoureux-paris


 

Un vol pour Stockholm, deux pour Paris, trois pour Toulouse. La lumière du jour après dix-huit heures en sortant d’un rendez-vous et le manteau que l’on oublie de fermer. Dehors, les mains qui ne tremblent plus et les joues un peu moins roses. Dans la rue, entendre ses talons claquer sur le sol et accélérer encore un peu le pas. Choisir les trottoirs au soleil, lever les yeux et savourer la chaleur sur son visage.

Un vendredi, découvrir ses photographies dans Flow et serrer fort sa chance. Dessiner, en tremblant, une carte de Toulouse pour le prochain As you like et lister ses belles adresses le sourire aux lèvres. Faire des choix, hésiter, raturer.

Un soir, et après avoir repoussé pendant des jours, se prendre en photographie pour ce même article et rire de son regard fuyant et de ses grimaces à répétition (coucou !). Se promettre de s’offrir une séance avec un photographe avant la fin de l’année.

 

Bouquet de fleurs à Toulouse May Lopez


 

Remplir le dossier, le coeur qui bat un peu plus fort, pour accueillir Claire dans notre entreprise quelques semaines en mai. Penser que c’est doux d’avancer de grandir d’aller de l’avant. Penser aussi à la petite responsabilité et à la confiance entre nos mains. S’interdire d’avoir peur. Sourire en sachant déjà que son passage nous apprendra beaucoup. Se dire que la vie est jolie, et surprenante.

Réserver un nuit chez Henriette pour faire la surprise à Anthony, le prévenir à la dernière minute et entendre son sourire dans sa voix. Savourer, et partager, le bonheur de surprendre et d’être surpris.

 

paris-romantique-79Hotel romantique en amoureux à Paris Hotel romantique en amoureux à Paris paris-romantique-64


 

Dans un café, fabriquer des poissons d’avril à imprimer et sourire en écrivant “heureux comme un poisson dans le dos“, dans leur dos justement. Les faire imprimer et les découper en se rappelant nos quatre six huit ans.

En filigrane, préparer le départ pour l’Australie et sautiller à l’idée que je serai au bout du monde dans moins de dix dodos. Rêver de soleil de kangourous et d’océan indien. Acheter de la crème solaire qui sont bons l’été et partir à la recherche de ses lunettes de soleil.

 

Poisson d'avril à imprimerParis - maison de famille HuguetteParis - maison de famille Huguette


 

Les conférences Skype au petit matin, les rendez-vous autour d’un chocolat chaud l’après midi et les bières partagées tard le soir. A l’arrivée à Stockholm à vingt-trois heures, être perdue et fatiguée. Demander son chemin, dans un anglais hésitant, et se laisser finalement guider jusqu’à l’hôtel. Sur un papier, un numéro avec écrit “Stockholm help guy“. Sourire de cette aide, et rencontre, tombées du ciel.

Le lendemain, proposer un verre pour le remercier et ne pas s’arrêter finalement de parler jusqu’à tard dans la nuit de voyages de l’importance de la liberté et d’avoir un travail qui correspond à nos valeurs. Se promettre d’accueillir des voyageurs chez nous. Provoquer le hasard et les belles rencontres.

La découverte de Stockholm sous un grand ciel bleu, la neige sur le bout du nez et les yeux écarquillés. Les bougies aux fenêtres sur les tables sur les terrasses. Les cafés si confortables qu’ils donnent envie d’oublier le vol du retour et d’y installer son bureau. Les lunettes perdues en prenant des photographies et décider de rire de cette ville finalement découverte en arrondi. La petite vie folle apaisante enthousiasmante.

Le bonnet blanc tricoté avec un pompom énorme sur la tête et le Chaï tea siroté en observant, par la fenêtre, la vie au dehors. Gamla Stan et ses rues pavées et la vue incroyable de Stockholm de Monteliusvagen. Fotografiska, Asplundhuset et Storkyrkan. Les premières brasses dans la piscine de l’hôtel et la vue du hublot quand le soleil se couche.

Au Grand Hôtel, au petit déjeuner, se rendre compte qu’on est le premier jour du printemps et que les beaux jours sont déjà là. Se dire que l’hiver a été infiniment doux.

 

stockholm-romantique-168

stockholm-romantique-8

stockolm-9


 

 

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

    • Oh <3
      (moi aussi, je ferais mieux de travailler que d'écrire, on est des mauvaises élèves)

      Répondre
    • Je déteste être photographiée. J’avais écrit cet article sur la peur d’être photographiée il y a quelques années. Et même si cela va beaucoup mieux aujourd’hui, cela reste un exercice pas évident du tout (j’ai mis une demie heure pour prendre cette photographie…). Et comme je m’y suis mise en fin de journée, il faisait nuit finalement et la lumière est toute jaune pas jolie. Roh ! :-)

      Répondre
      • Mélanie

        Je n’avais pas vu cet article, je comprends mieux tu as fait un beau progrès déjà alors, c’est chouette ! ☺

        Répondre
  1. Tes mots sont d’une douceur et d’une beauté qu’on ne retrouve pas ailleurs, à chaque fois je suis étonnée de ce talent que tu as à transformer des choses toutes simples en belles choses… Merci pour tes mots et ta douceur May ♥

    Répondre
    • Oh mais de rien. Tes mots me touchent beaucoup beaucoup. Je crois que c’est ce que je voudrais, essaie toujours : de rendre compte de la réalité, de la réalité un peu brute et simple. D’arriver à écrire la poésie du quotidien.
      Alors, forcement, tes mots me touchent. ❤❤

      Répondre
  2. Et voilà, maintenant je peux te dessiner aussi :-)
    (As-tu reçu mon dernier e-mail)
    Bises
    Sylvaine

    Répondre
    • Hihihihi. Wiiiiiiii, je suis juste totalement à l’ouest. Je voudrais écrire sur le Maroc (et j’ai mille idées d’articles, et j’essaie de retrouver le temps pour ici) pour le proposer en accord. Mais je crois qu’on va oublier, et qu’on va faire ça un peu quand tu veux. L’idée est tellement chouette et belle. Merci merci merci. ❤
      (il faut me lancer des petits cailloux quand je suis pas assez réactive)

      Répondre
  3. La jolie vague de douceur avec ton billet, pour bien commencer cette semaine et célébrer l’arrivée du printemps <3 ! Le bonheur est grand de retrouver ces petites bribes de vie par ici, de te lire à nouveau et de sourire si fort face à ces jolis projets concrétisés :)

    Répondre
    • J’essaie de reprendre, tout doucement, le temps d’écrire ici. Cela me fait du bien et cela me permet aussi de prendre du temps pour arrêter de courir partout. C’est tout doux.
      Et puis oui, la vie est plutôt jolie et douce en 2016 <3
      Merci pour ton mot, merci. J'espère que ça va. Je pense fort fort fort à vous deux (j'avais écrit à vous doux, c'est joli aussi remarque)

      Répondre
  4. ♥ (en vrai je voulais dire plein de choses mais le ♥ est finalement ce que j’ai ressenti à la fin de ton texte. Et puis, félicitations pour Claire ! Et l’Australie ♥)

    Répondre
  5. J’avais hâte de découvrir ton ressentis à propos de Stockholm, je vois que tu n’as pas été déçue ;) ! Qu’est ce que j’aime tes articles sur ces petits bonheurs quotidiens, c’est si bien écrit !
    (Et si tu cherches une photographe je serai très très (très) heureuse (& honorée) de te rencontrer !).

    Répondre
  6. Cet article est si doux. Il me donne envie de courir dans le premier kiosque à journaux, aujourd’hui et dans “bientôt” pour ce numéro d’As You Like dans lequel tu glisseras un peu de toi. Il me donne envie de prendre l’avion pour aller loin loin loin, découvrir la vie ailleurs, autrement, identique et magique dans d’autres mots. J’ai le sourire aux lèvres alors merci <3

    Répondre
  7. Tu sais qu’à chaque fois que tu écris, j’ai envie de te serrer très fort dans mes bras ? Tu me redonnes toujours ce je-ne-sais-quoi qui me fait sourire un peu plus grand un peu plus fort, pour les jours suivants.

    Répondre
  8. Te lire après une dure journée, c’est comme lire Flow, cela fait du bien. Félicitations pour ton apparition dans celui ci :)

    Répondre
  9. Comme j’aime tes photos, comme ton univers me plaît…
    J’aimerais me glisser dans ta vie par moment, juste pour le plaisir des yeux et des sens. Car tu sembles avoir ce talent, celui de savourer chaque détail de chaque instant.
    & tu nous en fais profiter ici avec brio. Merci.
    Et félicitations pour ces photos dans Flow !

    Répondre
  10. C’est drôle, ça me fait toujours un bien fou de te lire. En plus tu me permets de revoir quelques bouts de Stockholm, que j’aimerais tant revoir. Et que dire, j’ai si hâte de suivre ton parcours en Australie. <3

    Répondre
  11. Merci pour ce bel article qui donne le sourire pour la journée :) C’est si joliment écrit & les photos qui l’illustrent sont toutes douces… ♡

    Répondre
  12. Vivre, rêver, voyager avec toi May. Comme c’est doux et agréable, comme on a envie que ça ne finisse jamais. Heureuse de voir que vous avez tout plein de projets, certains en cours, d’autres en attente. C’est inspirant et ça donne envie de plonger soi même dans le grand bain, de l’inconnu, de l’avenir.
    Merci et joli printemps à toi, à vous deux.

    Répondre
  13. Je partage ton sentiment de bien-être vis à vis de ce début de printemps. c’est bon de retrouver le soleil, la luminosité. Je savoure ces moment et comme toi je garde précieusement chaque petit moment du quotidien comme une paillette de bonheur.

    Répondre
  14. Je suis une lectrice de l’ombre depuis bien (trop) longtemps… Ton écriture est pour moi un voyage, un frisson, un battement de cœur, une odeur, une rencontre, une inspiration, et tout ça à la fois…. Tes mots m’ont fait revenir à l’écriture, qui a toujours été là, tout prêt, à côté de la photographie.
    Je ne suis pas la première, à le penser puis à le dire, mais si tu as envie d’une séance photo toulousaine, je serai très heureuse moi aussi d’une occasion comme celle-là pour une belle rencontre… <3
    Belle soirée !

    Répondre
  15. Oh une photo de toi ! :)
    Ahah, la séance photo avec un professionnel, c’est un projet que tu as depuis longtemps ! :) Tu vas y arriver ! Saute le pas ;)

    De grosses bises May’ ! <3

    Répondre
  16. Aix Parisienne

    Hâte de lire mon flow alors!!! Encore pleins de mots à lire et relire, j’aipris un peu de retard dans la lecture de ton blog et ce weekend de Pâques tombe à pic pour que je rattrape mon retard !!!! Bisou

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)