Calendrier, freelance et quotidien

republique-dominicaine-1

 

Avant de partir au bout du monde, j’avais préparé ce calendrier de février. J’étais passée chez l’imprimeur pour l’avoir sur du joli papier à grain et faire quelques photographies. J’avais glissé le tout dans mes bagages. J’étais toute contente en me disant qu’il serait pour une fois prêt avant le début du mois et que je pourrais le photographier au soleil.

Bien, bien, c’est un tout petit peu raté. La connexion en République Dominicaine est loin d’être aussi rapide que je l’aurais espéré. C’est lent-lent-lent – ça l’est, tout au moins, dans les petits hôtels, ce n’est peut-être pas le cas dans les plus gros complexes. Du coup, je me suis doucement éloignée de mon écran et j’ai un peu plus profité du soleil, de la mer et de mon amoureux.

Du coup, on dit que je me rattrape en mars (je le note ici pour la postérité, vous pourrez me jeter des petits cailloux si vous ne le voyez pas apparaitre avant la fin du mois, d’accord ?). Dans l’avion, j’en ai profité pour fabriquer un petit semainier assorti : un pour les menus, et un pour gérer son quotidien. J’ai aussi presque finalisé le calendrier de 2016 et commencer la rédaction de quelques articles – dont, et enfin, le bilan de 2015. J’ai hâte de publier tout ça et j’espère que cela vous plaira.

 

 

republique-dominicaine-82Calendrier de février

 

Le début, et la fin, de l’année ont été un peu chargés. C’est doux parce que cela signifie que j’ai plusieurs projets drôlement chouettes en cours. Vous savez le genre de projet où vous n’arrivez pas à vous endormir parce que cela pétille à l’intérieur, et où vous vous réveillez en pleine nuit avec un sourire aux lèvres, en espérant aussi être à la hauteur et en ayant un peu peur.

A cela, on peut ajouter les aller-retours à Paris pour retrouver Anthony, la douce parenthèse lyonnaise avec Edith, l’envolée à Abu Dhabi avec Elodie et des vacances rêvées en amoureux en République Dominicaine. Depuis le début de l’année, mon quotidien est un peu éparpillé au quatre coins du monde. Je crois que je l’aime bien comme ça. Courir, créer et avoir dix projets en tête. J’aime les rencontres et les premières fois.
J’aime les commencements, les papillons au creux du ventre et les prises de risque. Les retrouvailles autour d’un café et la découverte les yeux écarquillés d’un pays ou d’une nouvelle ville. J’aime ouvrir la porte mon appartement après quelques jours ou semaines d’absence. J’accueille le silence et la douceur de notre nid. Je ne travaille jamais aussi bien que dans un avion ou un café. Sortir de ma zone de confort me permet de gagner en efficacité et me rend plus créative. Je m’éparpille moins et je suis plus réactive – sûrement, parce que je culpabilise toujours un peu encore. Je crois que c’est dans cette façon de vivre, en équilibre, où je me sens le plus vivante.

Quand j’ai commencé à travailler à mon compte, cela signifiait pour moi avant tout être libre : libre de gérer mon temps, mes clients et ma façon de travailler. Libre de travailler de chez moi, dans un café ou au bord de la mer. Libre de passer trois jours à travailler de l’aube à minuit et de prendre un avion le jour suivant. Libre de fixer les règles du jeu, de faire de mon travail une partie de moi et de refuser un projet qui ne correspondrait pas à mes valeurs. Libre de vivre de ma passion et de dire non non non quand cela ne correspond pas.

 

republique-dominicaine-29 republique-dominicaine-79 republique-dominicaine-65

 

Plus j’avance et plus je comprends que c’est cette façon de travailler qui me correspond le mieux, qui me permet de m’épanouir et de trouver un joli équilibre de vie. Je n’ai pas d’heures de travail. Je n’ai pas un grand patron au dessus de moi. Je ne sais pas vraiment ce que signifie être en week-end. Je travaille souvent tard. Je ne me lève rarement très tôt. Je réserve des billets d’avion sur un coup de tête et je propose parfois à un ami de prendre un café dans une demie heure. Mes clients comptent beaucoup à mes yeux. Je mets toujours tout mon coeur et toute mon énergie pour leur permettre l’envol le plus doux, le plus serein et le plus joyeux possible.  C’est essentiel à mes yeux.

Je suis sensible, enthousiaste et passionnée. Créative et optimiste. Je crois que mon entreprise est à mon image. Je l’espère tout au moins. Je ne cherche pas à grandir le plus vite possible. Je ne veux pas courir après le temps. Je ne veux pas non plus le plus gros chiffre d’affaire. Je veux, tout simplement, d’une vie à mon image. Je ne désire pas non plus transmettre une image fausse. Je ne suis ni dure ni froide ni incroyablement forte. J’écoute, j’accompagne et j’ai les outils pour définir une identité visuelle. Je sais la mettre en forme que cela soit en ligne ou sur un papier. Je connais l’importance des détails. J’aime prendre le temps d’échanger et de rencontrer. Je place les émotions et l’humain au coeur de mon travail. Alors, on tâtonne, on s’apprivoise, on réfléchit ensemble et on arrive doucement à une communication sur mesure.

C’est un joli équilibre. Un mélange de discipline, de rigueur et de liberté. Ce sont des choix et des prises de risque aussi. J’ai mis du temps à le trouver. A savourer les avantages et à apprivoiser les contraintes. Je crois que j’y arrive enfin doucement. Et c’est tellement doux de se glisser dans ce quotidien-là.

 

 

republique-dominicaine-25 republique-dominicaine-59 republique-dominicaine-10

 


 

J’ai fabriqué un petit kit pour la Saint-Valentin sur Saxe, je ne sais pas si vous l’avez vu. J’aurais aimé vous proposer en complément une affiche à compléter avec la liste des 30 choses à faire avec son amoureux ainsi qu’une affiche texte pour son amoureux à l’image de celle fabriquée l’année dernière avec un texte renouvelé. J’avais également pensé à faire une petite boite avec des mots doux, des souvenirs, des petits bonheurs. On pourra alors piocher un petit mot dedans les jours gris-brouillons. Cela vous dirait ?

Vous pouvez le télécharger le calendrier de février par ici. Comme toujours, il y a une version non datée.

On se dit à très vite ?

 

 

Calendrier de février à imprimer Calendrier de février à imprimer

 

Calendrier de février à télécharger

 

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Ça se fait de ne mettre qu’un coeur parce que l’on sourit trop fort pour dire quoi que ce soit ? (et dis, combien tu me tapes sur les doigts si je te dis que j’ai attendu que ce soit demain pour faire enfin ma déclaration et devenir tous ces grands mots pour de bons parce que j’ai si peur qu’il fallait bien le faire un jour portant mon chiffre porte bonheur ?)
    Merci May de partager tout ce qui te tient tant à coeur ici, c’est inspirant, souriant et réconfortant <3

    Répondre
  2. Comme toujours, le choix juste des mots. Et je dirais que ton blog est ta plus belle vitrine, ta sensibilité perce à chaque coin de mot. Et ça donne envie aussi d’oser. Et j’aimerais bien être suffisamment forte pour que ça me donne l’élan d’aller jusqu’au bout…
    Merci en tout cas et bonnes vacances/travail :)

    Répondre
  3. Même en retard, on le prend avec grand plaisir. Qu’il est bon de retrouver tes mots et tes photos May. Rester soi même c’est si essentiel Tu as raison de faire comme il te semble bon, d’aller à ton rythme, c’est aussi ce qui fait ta différence et je dois dire que ton enthousiasme est contagieux. Prends soin de toi et à très vite.

    Répondre
  4. Tes mots, à chaque fois, et ta vision de la vie, du travail, de tout ça, May, me redonnent toujours un coup de fouet, quand ça va un peu moins bien.
    Si tu savais à quel point je trouve ça important et rassurant et motivant, de voir qu’il y a des personnes qui croient très fort en leurs rêves et qui ont des valeurs au travail et qui arrivent à méler tout ça et faire des merveilles à la fin.
    Alors, c’est pas très grave si le calendrier de février arrive un peu plus tard, tu sais, tant qu’on a tes petits mots pour sourire-rêver.

    Répondre
  5. C’est toujours aussi chouette de te lire, ça fait plaisir de commencer la journée avec un aussi joli texte. Et tu me donnes envie de me lancer dans le freelance :)
    Belle journée (au soleil ;) ), Sophie

    Répondre
  6. Tes articles m’ont manqué, ravie de te retrouver ! :D J’espère que tu viendras faire un tour par ici plus souvent, on a besoin de ta douceur dans ce monde incertain. En tout cas je suis ravie de voir que tu es heureuse :)

    Répondre
  7. May, c’était une belle surprise que de te croiser dans mon fil d’actualités. C’est la première fois que je commente je pense, mais ton blog apporte de la douceur. Oui quand tu écris, on ressent toute ta personnalité, ta sensibilité. Tu transmets beaucoup de sérénité à tes lecteurs. Ta marque est pure et authentique et ton message – celui d’être soi tout simplement – résonne fortement avec moi. Je m’en vais continuer de te lire :-)

    Répondre
  8. Ton texte me parle beaucoup car, moi qui suis en plein changement, c’est cet équilibre que je cherche et que j’espère trouver. Même si aujourd’hui, je suis encore un peu perdue…

    Répondre
    • Oh, oh, je crois que j’ai raté un minuscule (grand ?) épisode de ton quotidien. Il faut absolument que je rattrape ce temps-là. Cela me rappelle comme la vie grignote parfois notre temps et que l’on prend pas le temps de faire l’essentiel (prendre des nouvelles).
      Je t’embrasse bien fort !

      Répondre
  9. j’espère que tu nous montreras un peu de tes voyages ! ;-)) contente de t’avoir revue le mois dernier ! bizzz

    Répondre
    • Wiiiiiiiiiiiii ! (je réponds dix ans après, mais oui, oui, oui, j’ai mille articles en brouillon et plein de choses à raconter).
      J’espère revenir vite à Lyon et te revoir. <3

      Répondre
  10. Delphine

    Oh oui moi ça me dit d’avoir des supports pour dire à mon amoureux comme je l’aime… MERCI pour ces si jolis mots plein de sourires et ces superbes cadeaux tellement utiles pour nous aider à vivre l’essentiel!

    Répondre
    • Aaaaaaaah je suis en retard, mais on va dire qu’il y a pas vraiment de journée pour dire à son amoureux combien on l’aime et que je peux le faire toute l’année, hein ? :)

      Répondre
  11. Je découvre ton blog grâce à un ami qui nous trouvait des ressemblances ! Je tombe sous le charme ! C’est bon de trouver quelqu’un qui met le plaisir et la douceur au centre de sa vie, quelqu’un qui choisit son chemin même si ce n’est pas le plus facile, quelqu’un dont on sent l’authenticité dans ses paroles. Merci et à bientôt ! Je reviendrai, c’est certain ! :)

    Répondre
    • Oh oh, le joli commentaire !
      Je file découvrir ton petit univers (merci merci merci pour tout, et pardon pour ma non-réactivité) !

      Répondre
  12. Catherine

    Merci pour ce kit pour les amoureux, j’ai utilisé ton gros coeur pour y glisser quelques bons pour, un peu de masking tape jaune, et hop, un mot doux envoyé :)
    Jolie création et univers, j’aspire à ce bien être intérieur que tu décris et j’essaie de mettre en place les éléments pour y parvenir :)

    Répondre
    • De rien Catherine. Cela me touche beaucoup que de savoir que mes petites créations sont utilisées.
      Tu y arriveras, tout doucement, et en prenant le temps, il n’y a pas de raison. <3

      Répondre
  13. Je suis assez admirative de ton courage pour te lancer dans ton entreprise, si jeune. Et de la façon dont tu nous racontes tout ça, tu sembles si sereine ! En tout cas, je te souhaite une bonne continuation dans ton entreprise :)

    Répondre
    • C’est pas de l’admiration, c’est juste de la folie ! ;)
      Je crois que surtout je n’ai pas trop réfléchi quand je suis lancée. J’ai écouté mon instinct et mes envies. Cela me semblait finalement le plus simple, à ce moment, de suivre mes passions et d’écouter mon coeur. Je crois qu’avec les années, on devient de moins en moins téméraire et qu’il faut se forcer un peu plus pour sortir de sa zone de confort.
      Merci pour tout Julie. A tout bientôt !

      Répondre
  14. Marlène

    Bonsoir,
    Quel plaisir de te lire à nouveau! Je passe régulièrement ici, car je suis devenue une grande fan de tes différents outils que tu proposes ainsi que de ta façon de t’exprimer! C’est chouette si tu trouves l’équilibre dont tu as besoin pour avancer et faire de grandes choses!
    J’ai eu un problème dans le téléchargement du calendrier, je retenterai plus tard!
    En tout les cas, j’ai hâte de voir ce que tu vas me proposer comme visuel pour mes cartes de visites =D
    Belle soirée

    Répondre
    • Coucou Marlène,
      Je réponds un peu tardivement et cela me fait sourire. Tes petites cartes sont toutes finies du coup. :-)
      Je vais regarder le souci (même si c’est bien trop tard) pour le téléchargement.

      A très très vite,

      Répondre
  15. Comme j’aime te lire… Je me reconnais tellement dans cette façon de concevoir la vie, la place du travail dans celle-ci. J’aspire à cette même liberté, bien que j’en sois loin.

    Répondre
    • Oh ! <3
      Je crois que quand on veut quelque chose très très très fort, on finit toujours par l'obtenir. C'est parfois long et un peu compliqué, mais cela arrive. Je suis sûre que tu arriveras, tout doucement (et puis, cela sera un équilibre délicat, que l'on ajuste chaque jour).

      Répondre
  16. Je découvre juste ton blog, merci beaucoup pour ce billet tout doux. J’aime beaucoup la vision que tu as de la vie et de ton travail.
    A très vite
    Stéphanie

    Répondre
    • Je te souhaite, tout d’abord, la bienvenue ici. Tu y es chez toi (il y a des petits gâteaux sur la table si tu veux) ! Merci pour ton mot. Cela me fait plaisir de lire ça, tu sais. Enfin, je veux surtout dire que cela me rassure. On est tellement submergée par l’angoisse et les doutes quand on se lance à son compte. Ce genre de petit mot fait du bien, et rassure vraiment.
      Merci, merci, merci. <3

      Répondre
  17. costes carole

    je suis vraiment totalement fan de se que vous faites, de se que vous etes ,de comment vous écrivez
    bref bravo
    vous etes jeune, cencée, et vous avez tout compris a la vie!
    bravo………………………

    Répondre
    • Oh merci Carole, cela fait boum boum. Merci merci merci.
      Je ne sais pas si j’ai tout compris. Disons que je fais de mon mieux pour avoir une vie qui correspond à mes valeurs. Il faut parfois faire quelques compromis, mais dans l’ensemble, je crois que je ne m’en sors pas trop mal.
      A très vite,
      May

      Répondre
  18. Super article, je suis à mon compte et effectivement je n’ai pas d’heures, je travaille beaucoup, beaucoup, tard, très tard, mais j’ai tellement d’autres satisfactions !

    Répondre
    • Mais oui, mais oui, mais oui. C’est un petit bonheur de pouvoir travailler pour soi et pour nos clients. De travailler selon nos valeurs et d’y glisser tout notre coeur. C’est un peu incroyable tout le bonheur que cela apporte. <3

      Répondre
  19. Emeline

    Just “Ouaouh”, j’ai découvert ton blog il y a peu : une petite merveille qui me donne des étoiles plein les yeux ! J’ai eu un bref aperçu de ton calendrier de janvier, il a l’air magnifique mais sauf erreur de ma part :( je n’arrive pas à le télécharger… Très bonne continuation =)

    Répondre
  20. Coucou May, je viens presque tous les jours, depuis au moins 1 an sur ton blog. C’est ma bouffée d’oxygène, ma bouffée de
    douceur et d’ondes positives!

    Et là, je viens de relire ta série “freelance” et je me suis rendu compte que le dernier parlait de tes 30 premiers mois. J’en ai surtout retenu que tu parlais avec ton amoureux du projet d’une agence ; compte tu bientôt refaire un “bilan” de freelanceuse? Je serais hyper curieux d’avoir ton ressenti, de tes projets accomplis et à accomplir?

    Je t’embrasse depuis le belgique!
    Lio!

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)