Un long week-end à Agadir

Agadir, week-end romantique


Agadir, avril 2015.

Le ciel bleu, les palmiers, la mer. On dirait l’été. Pour la première fois de l’année, se glisser dans une robe et savourer le soleil sur les jambes nues. Les pieds dans l’eau, être frappée par le calme et le silence de cette ville de bord de mer. Se dire qu’il y a une autre vie, une autre façon peut-être aussi d’appréhender le monde. Plus simple, plus lente. Plus sereine. D’ici, on dirait déjà l’été.

Le petit port de pêche et le marché immense d’Agadir. La découverte de la médina et la visite de la réserve de Souss-Massa à quelques kilomètres la ville. Guetter, comme des enfants, les ibis-chauve et les gazelles.

Au souk, l’odeur des olives des oranges des fraises du persil qui se mélangent. Cela sent bon le soleil. Cela sent le bonheur. L’agitation de la ville et l’apaisement à l’intérieur de la kasbah. Sur la terrasse à coté de la piscine, observer le savoir-faire de la dada qui prépare le pain. La vue apaisante sur la plaine. Savourer le silence et l’huile d’argan sur le pain chaud.

 
Joli week-end en amoureux à AgadirWeek-end, à deux, à Agadir (Maroc)

Séjour romantique à Agadir

Séjour romantique à Agadir

agadir-romantique-week-end-souk

Agadir souk week-end

Séjour en amoureux à Agadir au Maroc

Semaine romantique à Agadir



Le lendemain, le premier plongeon dans la piscine et la peau qui se caramélise doucement. Le sourire aux lèvres et le thé à la menthe, face à la mer. Aller au hammam. Dès l’entrée, la chaleur qui berce, qui endort un peu. Et puis, se laisser laver, frictionner, masser. Le gant d’écrin et le savon noir. Les peaux mortes qui se décollent comme on retire les doutes les jours gris-brouillons le stress. 
Fermer les yeux et respirer l’odeur de fleur d’oranger. Se sentir immensément fragile et forte à la fois. À la sortie, la peau douce et le sourire aux lèvres. Remuée et légère.

Un peu plus tard, prendre de la hauteur. De la veille ville, découvrir la nouvelle. L’embraser d’un regard. Faire du golf avec vue sur mer. Pour la première fois, conduire une voiturette. Sourire, comme une enfant, à l’idée.Le soir, déguster dans un palace de mille et une nuits une pastilla et du vin marocain. S’y sentir incroyablement bien et se laisser bercer par le son d’un oud et par la grâce d’une danseuse marocaine.

Alors, c’est ça, un printemps en été. 

 
Agadir long week-end en amoureuxAgadir, destination romantique au MarocAgadir, long week-end en amoureuxDestination romantique au Maroc : AgadirWeek-end marocain à Agadir

Vol Agadir Toulouse via EasyjetToulouse / Agadir avec Easyjet


 

Mille mercis à l’office de Tourisme d’Agadir et à Easyjet pour ces quelques jours parfaits. EasyJet vient d’ouvrir une ligne Toulouse – Agadir avec, pour le moment, deux vols par semaine le mercredi et le samedi. Les prix sont tout doux – moins de 50 euros l’aller-retour en s’y prenant en avance – et les températures le sont encore encore plus.
J’ai d’ailleurs réservé un week-end à Agadir en amoureux fin juin et j’ai tout hâte d’y retourner (vite, vite, vite !).

 
 

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Bon je vais finir par réserver mon billet d’avion…. Si on pouvait y emmener nos enfants… Je mets ce rêve dans un petit coin de carnet, pour quand on aura la possibilité d’y aller….. Profite bien aussi de ton voyage fin juin <3

    Répondre
    • Mais oui, mais oui, il faut réserver. Cela fait un week-end vraiment dépaysant pour un prix tout doux (ET AVEC LA MER). Je voulais quelque chose de reposant et joli et où on mange bien pour fêter la fin de la mission d’Anthony à Luxembourg (et qui nous coute accessoirement pas un bras non plus). Je crois que le Maroc répond assez bien à ses critères. Agadir est plus calme que Marrakech et on avait envie de calme pour nous retrouver.
      Oh, tu crois que cela serait compliqué avec des enfants ? Comme je n’en ai pas (on est d’accord qu’Hollynette compte pas vraiment ?)(elle va se vexer s elle me lit), c’est vrai que c’est un peu tout flou pour moi. Les hôtels sont tous assez grands. J’imagine qu’ils doivent avoir des personnes pour les occuper et proposer des activités chouettes (mais bon, hm, je m’avance peut-être un peu là).

      Répondre
      • En fait, mon derniers est encore petit, il a 2 ans et demi, et comme j’en ai trois, j’avoue préférer attendre qu’il grandisse encore un peu pour qu’il en profite un maximum aussi!
        En tout cas, je t’embrasse et te remercie bien de nous permettre de “voyager” par procuration et d’ensoleiller nos vies…

        Répondre
    • Merci à toi pour ton mot Carole. J’ai pris énormément de plaisir à écrire ce billet. J’ai l’impression d’être déjà reparti au soleil.

      Répondre
    • Mais oui. En rentrant, j’ai regardé les hammams à Toulouse. C’est un peu addictif ces choses-là et cela fait tellement de bien.
      Des bisous !

      Répondre
    • Alors, je ne peux que te conseiller. Je trouve que c’est vraiment une belle destination. Cela reste un vol assez court et peu couteux (la vie sur place est aussi moins chère qu’en France) pour un joli dépaysement. Puis, je suis un peu tombée amoureuse de la nourriture marocaine et de l’architecture (et de leur soleil en hiver).
      Du coup, que cela soit pour un week-end (vivement juin !) ou pour une (ou plusieurs) semaine, cela me semble chouette. Je rêve d’aller dans le désert (un peu plus longtemps) maintenant.

      Répondre
  2. Lolita

    Maintenant que j’ai franchi le pas et osé commenter une de tes publications sur FB (c’est moi qui suis de Metz!), je franchis le pas de commenter les articles de ton blog

    Répondre
    • Lolita

      Alors je trouve ton blog empreint de poésie et d’amour et j’adore contempler ta façon de voir les belles et simples choses de la vie. Et cet article ne déroge pas à la règle.
      Peut-être réussirai-je à convaincre mon petit mari de partir un jour au Maroc…

      Répondre
      • Oh merci Lolila. Il faut oser. Je ne mords pas, et je crois que personne ne mord par ici. :)
        J’espère que tu auras l’occasion d’y aller. C’est tellement doux le Maroc. C’est dépaysant et tout à coté en avion.

        Répondre
  3. ooooh agadir! j’y vais chaque année. Tu as bien fait d’y aller hors saison , c’est calme et le soleil est doux…. L’été trooop de monde ( station balneaire la plus prise du maroc). L’avantage de cette ville ce sont ses kms de plage, entre la montagne et le desert….. et le soleil toute l’année…
    Tes photos et ton texte ont bien retranscrits le bien être qu’on y trouve labas :-) ( ps : faut aller manger au port! c’est pas cher et trop bon! ;-))

    Répondre
    • Il risque du coup d’y avoir plus de monde fin juin. On essaiera d’aller manger au port du coup. Merci pour le conseil. Tu as un restaurant en particulier à nous conseiller, dis-moi ? <3

      Répondre
  4. Très joli post qui donne envie de profiter du printemps et de prendre des billets pour Agadir.
    Je ne connais pas cette destination et m’empresse de l’ajouter sur ma liste!

    Répondre
    • Alors, tu peux noter à coté que c’est la destination parfaite pour se reposer et trouver le soleil !
      Merci beaucoup pour ton petit commentaire Rafika. Merci et à tout bientôt !

      Répondre
  5. Le hammam un moment unique de pur bonheur. Tu nous fais rêver avec ces photos et ces souvenirs d’Agadir. On voudrait pouvoir sauter dans le premier avion pour décompresser au soleil. Merci May pour cette vague de douceur, dont tu as le secret.

    Répondre
    • J’ai regardé à Toulouse ce qu’il y avait comme hammam du coup lorsque je suis rentrée. C’est fou le bien que cela procure. Je crois qu’il faudrait que je m’offre (enfin tout le monde devrait s’offrir) des petits moments à soi comme ça. Ces petits riens qui nous permettent de nous recentrer. C’est tellement essentiel.
      Merci Marie pour tes petits mots ici et là. Cela me fait toujours très plaisir, tu sais.

      Répondre
    • Ton commentaire me touche beaucoup. J’essaie, toujours, de garder les yeux ouverts et de continuer à m’étonner des jolies choses. De prendre le temps.
      J’ai tellement peur un jour de ne plus arriver à voir ces détails, ces petites choses qui rendent la vie plus un peu plus douces.

      Répondre
  6. Mlle Moizelle

    Pour nous, ce n’était pas Agadir mais le désert marocain. Une vie à vitesse de dromadaire, tranquille, “pchouïa” comme ils disent. La même impression de voir le monde différemment, relativiser nos vies pressées, nos soucis et nos stress typiquement européens. La phrase la plus entendue pendant notre séjour? “Maken mouchkil”, pas de problème. Se poser, laisser filer le sable entre les doigts, observer les étoiles… Ma petite soeur, face aux siestes quotidiennes de nos amis marocains et à leurs soirées festives jusque tard dans la nuit: “Mais au fait, à quelle heure vous dormez chez vous?”
    Et ma demande en mariage, assis sur une dune, adossés à un palmier, à compter les étoiles filantes (si nombreuses)… Bien sûr, j’ai dit oui, et j’ai épousé mon mari et le désert. J’y reviendrais, c’est un peu mon deuxième pays, mon refuge. <3
    Merci pour ces souvenirs que tu ravives! On partage cet amour du Maroc, cela me ravit!

    Répondre
  7. Ces photos tout en douceur sont très jolies. Ça me donne vraiment envie de découvrir le Maroc… Ses jardins, ses mosaïques, ses épices… Bref, une belle entrée en matière. Qu’est ce qui tu as préféré, comme monument par exemple, à Agadir ?

    Répondre
  8. J’y suis allée très jeune, les rares souvenirs que j’en garde sont plaisants, la mer, la douceur des tapis sur lesquels on s’assoit pour boire le thé ou manger un couscous. c’est une très jolie ville :D

    Répondre
  9. Je ne commente pas bien souvent May mais qu’est-ce que j’apprécie te lire. C’est tellement doux et apaisant, on se sent bien chez toi :)
    ps : entre Luxembourg et Agadir ne m’oublie pas pour notre meeting toulousain !

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)