Bienvenue à bord – stage de voile

voilier_2013-54


Début juillet, on embarquait dans un voilier le temps d’un week-end.

De ces deux jours, j’en conserve un souvenir doux, surprenant, intense. Dépaysant. Dès que la côte s’éloigne, il y a ce sentiment particulier qui s’infiltre. Se laisser emporter par le bercement des vagues, par le soleil qui frappe un peu trop fort et par l’horizon qui offre déjà cette vue incroyable. A seulement quelques kilomètres des côtes, le bonheur est juste-là. Il suffit alors de le saisir et de ne plus le lâcher de la traversée – dans ces moments-là, il se laisse facilement attraper. Et, se laisser voguer.

De ces deux jours, j’ai savouré chaque instant. La voile, les manoeuvres, les paysages. Tenir la barre et se concentrer pour ne pas dévier. Essayer d’apprendre à faire des noeuds, s’y reprendre à trop de reprises, et puis avoir déjà tout oublié un heure après. Se jeter à l’eau avec ce bleu à perte de vue, trouver l’eau glacée et vouloir pourtant y revenir. Apprendre un nouveau vocabulaire comme on apprend une nouvelle langue. Embraquer, mouillage, noeud de cabestan. Ecouter les histoires des marins et de vie en mer. Les trouver extraordinaires. Se prendre à rêver d’une vie qui déborde d’eau salée, de voyages et se promettre de partir plus loin plus longtemps. Laisser la magie grimper en soi. Fermer les yeux pour capturer le moment. Se laisser emporter.

Observer la nuit tomber du voilier. Un verre de vin et quelques confidences à partager. La peau salée, les courbatures, les complicités naissantes. Le matin, se réveiller tôt pour sortir du port avant la marée basse. Les yeux qui picotent et l’excitation de vivre un moment unique. Etre éblouie par le lever de soleil et ses couleurs incroyables. Un tableau à ciel ouvert. Un week-end à vivre au rythme des vents et des marrées. A ouvrir les yeux, à prendre du temps pour soi, pour nous deux.

 


Pour les informations pratiques, on est partis avec Yakapartir, de la Rochelle, et notre gentil skipper était Anthony. On était quatre sur le voilier (coucou Sylvain !). C’était parfait pour apprendre à son rythme. Sans se bousculer et sans aucune prétention. Un week-end, bien sûr, c’est relativement court mais assez long pour être revitalisant et découvrir la vie en mer. Cela me semblait parfait pour une première expérience. A refaire vite-vite-vite.


voilier_2013-22

yakapartir

voilier_2013-34

voilier

voilier_2013-38

 

 

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Oh lala tes photos sont superbes (la première juste WAOU !) et ton texte (comme toujours) plein de poésie et de douceur… Alors ui moi je bookerai bien ça pour moi et mon amoureux :)

    Répondre
    • May

      Merci beaucoup Maggot ! Le week-end était tellement top que j’ai eu beaucoup de mal à l’écrire (j’ai hésité à le publier, je le trouvais un peu trop “gnan-gnan”).

      Je ne peux que t’encourager à réserver. Je ne pense pas que vous le regretterez !

      Répondre
  2. Cela a du être une trop belle expérience !
    Ah ah le noeud de cabestan… j’ai fait du scoutisme et on apprenait tous les noeuds improbables et évidemment impossible à retenir, même s’il y a certaines astuces (le fameux serpent autour du puits :D)

    Très jolies photos qui donnent bien envie de partir au large !

    Répondre
    • May

      Ah, je me suis dit que c’était parce que je n’avais pas de petits schémas explicatifs (coucou la mauvaise foi !) que je n’arrivais pas bien à visualiser et du coup à les refaire.

      Je me suis quand même rendue compte que c’était beaucoup plus complexe que dans mes souvenirs de petite fille. Il me faudra quelques stages avant de prendre le voilier de mes parents (si je veux éviter de faire des bêtises ^^) !

      Répondre
    • May

      On va faire quelques stages avant (au moins de manoeuvres) pour être vraiment sûrs de nous quand on le mettre à l’eau.

      Je me suis rendue compte que c’était vraiment plus complexe que dans mes souvenirs d’enfance.

      J’ai hâte de repartir !

      Répondre
  3. J’adorerai faire un stage de ce genre, ce doit être magique et on doit avoir l’impression d’avoir la mer pour soi et de régner sur elle!

    Répondre
    • May

      Oui, ça l’est. J’espère pouvoir en refaire un. J’ai vu qu’il y en avait sur cinq jours qui longeait la côte espagnole. Ca me dirait vraiment (bon après, c’est un peu cher forcement…) !

      Répondre
  4. Ton récit donne très envie de réserver de de partir sur un petit voilier. De plus tes photos nous donnent un magnifique aperçu de la vue et de l’ambiance.

    Répondre
    • May

      Allez, go, go, go ! Je suis sûre que tu ne le regretteras pas. Je vais peut-être essayer de faire un second article, j’ai pris pleiiiin de photos !

      (les couleurs étaient un peu incroyables en fin et début de journée)

      Répondre
  5. J’ai essayé au mois de juillet une grande journée randonnée canoë aux îles Chausey au large de Granville. J’ai complètement adoré alors que ce n’est pas vraiment ce qui m’attirait n’aimant pas me retrouver là où je n’ai plus pied. Et depuis, je pense à faire ce genre de stage/week-end sur un voilier, ça doit être extraordinaire. Jolies photos !

    Répondre
    • May

      Oh, cela doit être super ça aussi ! Oui, c’est bien pour couper, pour prendre du temps pour soi. On est partis dans des conditions météos parfaites où on n’avait pas à avoir peur. J’imagine que s’il y avait eu un peu plus de vents, la peur aurait peut-être pris le dessus pour une première expérience.

      A re-re-re-faire !

      Répondre
  6. Comme Anne Claire, je suis vite mal à l’aise dès que je n’ai plus pieds et que la côté s’éloigne (surtout si l’embarcation est petite, de type canoé :-) ) Mais là ton récit donne vraiment très envie… Par contre mon amoureux est un peu claustrophobe… A Dormir à 4 ds le voilier on n’est pas trop trop serrés?

    Répondre
    • May

      Mais ouiiii, faut essayer !

      L’association avec laquelle on est partis propose des forfaits à la demi-journée, ou à la journée, si tu n’es pas très très à l’aise, cela peut être bien pour un premier essai, non ?

      Pour dormir, on était que 4, sur un voilier de 12 mètres. On était le seul couple. Du coup, on a eu la cabine avec une presque vraie chambre. Donc, on avait pas de soucis pour dormir et d’intimité. Je craignais un peu les couchettes superposées, mais non, non, c’était parfait !

      Notre voilier n’était pas tout jeune. J’imagine que si tu pars sur un voilier un peu plus récent, le confort est vraiment optimal !

      Tu me diras si vous essayez ?

      Répondre
      • Oui bien-sûr avec plaisir! C’est dans ma to do list pour 2013/2014 du coup. Peut-être que je commencerai avec la sortie “apéro” lol :-) Merci pour ta réponse !

        Répondre
    • May

      Oh, si tu as l’occasion, c’est vraiment chouette. Comme je le disais à Agathe, l’association (mais bon, toutes les associations de ce type doivent proposer la même chose plus ou moins) propose également des forfaits à la demie-journée ou à la journée. Cela peut être bien pour une première expérience si tu as un peu peur.

      Il y a même des sorties “coucher de soleil” et petit apéro/repas je crois. :)

      Bises jolie !

      Répondre
  7. Une nouvelle aventure très passionnante. C’est toujours bien d’apprendre de nouvelles choses. Photos très réussies :)

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)