Vivre en centre-ville, Toulouse

Location toulouse


Cela fait des années que je rêve de cet appartement en centre-ville à Toulouse. Des années, que je dis que cela sera un appartement en ville, ou rien. Que les aller-retour sont bien trop usants, qu’on dépose beaucoup trop de notre temps et d’énergie dans les trajets. Pourtant, lorsqu’on est arrivés sur Toulouse en novembre dernier, on a posé nos valises en banlieue. Dans cette ville où j’ai grandi et à quelques pas de la maison familiale. Un appartement joli et spacieux, mais loin de tout.

J’ai mis un peu de temps à me rendre compte que la ville, et son bouillonnement, me manquerait tant. A Poitiers, on vivait dans le centre. Près de tout. Bien sûr, ici, on était à quelques pas de mes parents. Bien sûr, en voiture, on rejoint Toulouse en vingt petites minutes. Bien sûr, ce n’est pas grand chose. Pourtant, j’avais l’impression de faire demi-tour, de ne pas être vraiment à ma place ici. L’idée de vivre dans cette ville m’angoissait, comme si en quelque sorte j’étais pré-déterminée, comme si je ne pourrais plus que m’en éloigner difficilement.

D’ici, le point de vue change. Il faut prendre la voiture pour tout. A 19 heures, tout s’apprête à fermer. Lorsqu’on travaille un peu trop, les sorties deviennent délicates. Il faut s’organiser, il faut attendre dans les embouteillages, se garer, prévoir le retard probable dû à la circulation pour avoir enfin le droit de respirer et de profiter un peu. Rapidement et sans un peu de courage, on oublie les séances de théâtre qui commencent trop tôt, les verres en terrasse à 19 heures et les déjeuners avec une copine. Tout se complique.

Alors, on a pris le temps de chercher un appartement où l’on se sentirait bien, qui nous ressemblerait et dans lequel on pourrait se projeter durant quelques années. Pour la première fois, on s’est donnés le droit d’être exigeants. On le voulait assez spacieux, et puisqu’on travaille tous les deux de chez nous, avec un grand bureau où on pourrait fermer la porte le soir. On rêvait de joli parquet et des portes-fenêtres pour la luminosité. On voulait de l’ancien, mais rénové. On imaginait un balcon et de petits déjeuners dessus. Alors, on a cherché doucement et sans se précipiter. On a mis quelques mois à trouver notre perle rare.

Et puis début juin, on est tombés sur cette annonce. Il est en hyper centre, mais dans une rue assez calme. Il a été refait à neuf il y a tout juste un an. Le parquet d’origine a été rénové et est beau-beau-beau. Il est traversant et toutes les fenêtres sont des jolies portes-fenêtres, dont certaines donnent sur un grand balcon sur cour. Nous serons les seuls à cet étage-là. Il est incroyablement parfait et tout près du canal pour les balades d’Holly. Une place de parking nous attend sagement.

Alors, voilà, on sautille. On se projette. On aura les clefs dans une semaine. Et, même si un déménagement n’est jamais drôle, et même si ce n’est sûrement pas très sérieux de déménager tous les six mois, je sais qu’on déjà sera heureux ici. Et ça, c’est l’essentiel.

 


Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

    • May

      Héhé, merci Bastien ! Il faudra que tu passes quand on aura aménagé. :)

      Répondre
    • May

      Oui, j’ai aussi hâte d’y être. Faire les cartons en revanche m’enchante beaucoup beaucoup moins ! :)

      Répondre
  1. Les petits appartements toulousains, ceux qui sont bien typiques sont magnifiques! j’imagine déjà le tien, et vu comme tu nous le décrit… waouuww! nous sommes aussi en périphérie mais même si j’adore les appart de l’hyper centre, je ne me verrais pas y vivre. Trop besoin de calme et de verdure. ;)

    Répondre
    • May

      Je te comprends aussi ! A Plaisance, on est encore entre les deux. Il n’y a pas vraiment le calme et la verdure non plus. Je crois que c’est aussi ce qui me manquait. Ici, on récolte finalement beaucoup d’inconvénients de la ville (bruit, loyer pas attractif – on est dans le centre ville de Plaisance) mais pas forcement ses avantages ! Et on peut encore moins parler de campagne/verdure.
      Bref, j’espère vraiment qu’on y sera bien !

      Répondre
  2. alors ça y est ? c’est super, tu dois être trop contente et je suis sûre que votre nouveau chez-vous sera super mignon ! bon courage pour le déménagement et surtout bon emménagement !

    Répondre
    • May

      Oui, oui, oui ! C’est vraiment super – même si déménager en plein mois de juillet m’enchante beaucoup moins pour le coût. :D

      Cela va nous changer le quotidien d’avoir un appartement dans le centre et de ne plus avoir à prendre la voiture pour tout et rien. Et puis, c’est aussi chouette de pouvoir se dire qu’on s’y sentira vraiment bien, que se sera vraiment chez nous pour quelques années et pas un entre deux. C’est important, je crois.

      Bref, c’est parfait (même si je culpabilise un peu de déménager seulement huit mois après, ça passera) !

      Répondre
  3. Je suis contente pour vous ! Si c’était un rêve pour toi alors c’est encore plus plaisant :)
    Bisous!

    Répondre
  4. Oh vous devez être si contents. Je te comprends mille fois, si je ne vivais pas en centre, cela me manquerait tellement. Pour ce qui est de déménager tout les 6 mois, ne t’inquiète pas ce n’est pas sérieux mais tu n’es pas la seule à le faire.

    Répondre
    • May

      Aaaah ouf !
      Bon, vu les sous-sous qu’un déménagement engendre, on risque de se poser pour quelques années maintenant. :)

      Répondre
      • C’est sûr, c’est un sacré budget. On va justement visiter des apparts cette semaine, on a déménagé il y a 6 mois mais finalement c’est pas forcément ce qu’il nous fallait. On cherche plus grand pour plus longtemps aussi :)

        Répondre
  5. Felicitations , tu vas voir le centre ville c’est pfiouuu <3 On peut aller boire un verre et rentrer quand on veut , on se fiche des horaires de ciné etc .

    Répondre
    • May

      Oui, je sais, je sais. Il me taaaaaarde. Je prévois déjà de faire mille choses à nouveau (coucou les bonnes résolutions !^^).

      Tu déménages quand sur Paris toi ?

      Répondre
  6. Je te comprend tellement, je n’aimerais pas me retrouver loin de tout, devoir prendre la voiture pour faire la moindre des choses… Je suis en banlieue parisienne depuis ma plus tendre enfance et j’avoue déjà avoir parfois l’envie de me rapprocher encore plus de la capital, car prendre le train pendant 20min pour y être me soul souvent.

    En tout cas, j’espère que vous serez bien là bas et que vous poserez enfin vos baguages pour un certain temps.

    Répondre
    • May

      Ce sont les prix des loyers qui t’empêche de le faire ? Ces quelques mois en banlieue m’ont permis de vraiment me remettre en question. Je me suis demandé si on se mettait pas des freins finalement, si on était pas un peu pré-déterminés à vivre à tel ou tel endroit parce qu’on y avait toujours vécu et que l’on se disait inconsciemment qu’on était fait pour vivre à tel ou tel endroit, qu’on méritait pas de vivre je-ne-sais-où, etc. Bref, ça virait un peu à l’obsession et les questions prenaient un peu trop de place. Je ne voulais pas avoir une vie à faire du sur-place. J’avais vraiment peur de m’endormir un peu dans mon quotidien et me réveiller trente ans plus tard toujours au même endroit. Je me suis dit que les occasions de déménager une fois les études finies sont de plus en plus restreintes si on ne les provoquent pas. Alors, go, go, go !

      Répondre
      • Tu as tout à fait raison. Mon homme fait toujours ses études et moi je suis encore chez mes parents pour le moment, mais ce qui nous freine pour le moment vu nos pauvres revenues avec l’homme sont en effet les loyers. Sur Paris c’est juste hallucinant.

        Répondre
  7. Ce n’est pas de déménager tous les six mois qui est fou, c’est de ne pas suivre son instinct et ses rêves. Et comme tu l’écris si joliment, on fait rarement une marche arrière. Moi aussi j’ai hâte de voir/lire la suite….

    Répondre
    • May

      Héééé, t’es gentille et tu as bien raison ! Une vie sans rêve c’est un peu trop tristoune !

      Et puis, la suite, tu la verras de tes propres yeux dans quelques jours/semaines ! :)

      Répondre
  8. ahh tu as réussi à l’avoir! je suis trop contente pour toi (j’avais croisé les doigts bien bien fort)
    bisouu

    Répondre
    • May

      Roooh, trop chouette ! Les doigts croisés fonctionnent à tous les coups ! Il me tarde d’y être, hiiiiiii !

      Répondre
  9. Je vous souhaite du bonheur. Plein de bonheur. En paillettes, en confettis, charrié par brouettes et hélico jusqu’à votre nouvelle “maison”.
    Merci pour cet article, juste. Je retiendrai cette phrase parmi les autres qui fait en ce moment parfaitement écho à ce que je ressens : “L’idée de vivre dans cette ville m’angoissait, comme si en quelque sorte j’étais pré-déterminée, comme si je ne pourrais plus que m’en éloigner difficilement.”

    Merci <3
    Bises

    Répondre
    • May

      Merci Célie !

      Oh, tu sais cette phrase-là, je suis contente qu’elle t’interpelle et de ne pas être la seule dans ce cas-là. J’ai parfois l’impression d’être un monstre à penser à ça, à vouloir tout prix avancer, à ne pas vouloir faire corps/rester d’où “je viens” parce que cela reste un peu une trahison et une incompréhension pour les personnes qui comptent le plus à mes yeux.

      J’ai eu beau retourner la question dans tous les sens comme je l’écrivais au dessus à Heroysa Monster, j’ai eu beau savoir que je ferai un peu de peine de m’éloigner de quelques kilomètres – c’est pourtant tout tout près. Je préférais le faire et me sentir un peu plus en paix avec moi-même et mes rêves, qu’avoir de la rancoeur (notamment envers moi-même). C’est une décision toute bête, mais cela a pas été si facile à prendre. C’est toujours difficile de décevoir les personnes qu’on aime – même quand cela n’est pas forcement justifié.

      Répondre
  10. Comme je te comprends lorsque tu dis “un appartement en ville, ou rien”.
    Lorsque nous nous sommes installés à Strasbourg, c’était aussi notre critère principal. Nous avons trouvé également l’appartement de nos rêves et pour rien au monde on n’en changerai.
    On discutait de cela dernièrement avec des copines. Des filles qui préfèrent s’éloigner de la ville pour payer moins cher. Ou d’autres qui préfèrent aussi s’éloigner pour pouvoir acheter une maison avec un bout de jardin. Oh mon dieu, tout cela ne me tente pas, mais alors pas du tout!
    Vive la ville, vive les sorties, on est jeunes, il faut profiter!! :D

    Répondre
    • May

      Oui, on se comprend tellement sur ce point. On va payer en gros 300 euros de plus, pour 40m2 de moins pour être dans l’hypercentre et on devra ajouter une place de parking (bon, on aura quand même un 75m2 avec balcon, cave et cellier, cela ne reste pas tout tout petit).

      Je sais que pour beaucoup cette décision est complètement absurde et inconsciente, qu’on le regrettera, que notre appart actuel est “parfait, qu’on se tournera à nouveau vers la banlieue rapidement, blablabla. Alors, oui, oui, oui, peut-être mais il y a un temps pour tout et pour le moment on est jeune et on a envie de profiter comme vous.

      Répondre
  11. Trouver l’appart de ses rêves, à l’endroit où l’on veut vivre, que demander de plus?
    Je suis ravie pour vous!!!
    Des bisous

    Répondre
  12. Oh toulousr mamamia, le centre ville ça me donne tellement envie mais bon voilà mon homme n’aime pas la ville alors peut être dans une autre vie :) Profitez bien

    Répondre
  13. boudine

    C’est tellement important de se sentir bien chez soi !!!!
    Félicitation ….. et beaucoup de bonheur à vous trois dans ce nouveau logis.

    Répondre
  14. Lili

    Bonjour, j’aimerai partir sur Toulouse et d’abord voir si cela me plaît j’ai décidé de louer un studio ou appartement saisonnier une semaine ou deux. J’ai trouvé quelques offres de locations de vacances intéressantes sur ce site : http://www.vacances-market.com ainsi que sur Le Bon Coin. Le truc, c’est que je ne connais ni les bons quartiers ni la moyenne des prix pour une semaine (pas trop chere). Si vous avez des conseils je suis preneuse ^^

    Bonne journée

    Lili

    Répondre
  15. Quelle belle ville que Toulouse ! La remise des clés approche, bonne installation et jolie début de nouvelle vie !

    Répondre
  16. Marjorie

    Coucou !
    Je viens de découvrir ton blog qui est superbe ! Je reviendrais faire un petit tour par ici !! Surtout que je suis aussi toulousaine (enfin d’adoption^^). Pour nous c’est tout le contraire de vous : on s’éloigne de plus en plus du centre ville… Trop besoin de calme, d’un jardin (pour faire pousser mes tomates ^^).
    En tout cas, je vous souhaite tout plein de bonheur dans votre nouveau chez vous !

    Répondre
  17. C’est vrai que le centre ville de Toulouse est magnifique, j’adore m’y promener la nuit c’est magique !

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)