Pourquoi je blogue ?

Pourquoi je blogue


C’est une question qui revient souvent, des personnes qui ont une idée floue de ce qu’est un blog, des amis qui s’interrogent sur ce temps passé à écrire, des connaissances professionnelles sur les apports et limites d’un blog.

Alors, voilà, je blogue pour mille raisons. J’ai ouvert mon premier blog en 2004. Cela fait déjà plus de neuf ans. J’avais alors 15 ou 16 ans, je rentrais au lycée. C’était la première fois que je pouvais m’exprimer face à des inconnus. C’était grisant. Depuis, je n’ai jamais arrêté. D’écrire, d’échanger, de photographier. De rencontrer. J’ai eu quatre blogs. J’ai grandi en m’écrivant, en jonglant avec mes émotions et les mots. J’ai, je crois, appris à ouvrir les yeux grâce cet espace. Je me suis appris avec. Le blog comme une thérapie vers le bonheur. Comme un apprentissage du monde. Comme un rempart.

Grâce à lui, j’ai rencontré. Des personnes, des connaissances, des amis. J’ai voyagé. Ecrit beaucoup. Capturé des images. Je me suis aussi confrontée à d’autres univers, à d’autres mondes. J’ai grandi. Mon blog a grandi aussi. Un jour, j’ai ouvert Photoshop. Puis, Illustrator, Indesign. Texmate. Je voulais un espace à mon image, qui me ressemble. Un peu moins bancal, un peu plus joli. Je voulais faire mieux, je voulais apprendre. J’ai appris à intégrer. Et, entre les échanges, j’ai découvert le fonctionnement et la richesse d’une communauté.

En 2010, je suis entrée en Master Web Editorial. En 2011, je faisais mon stage chez Hellocoton, la plateforme des blogs féminins. En 2012, je rédigeais mon mémoire. Il avait pour titre Identité numérique, quelques éléments de l’intime : blogs personnels, de l’intime vers le professionnalisme. Ce sujet m’a obsédée durant des mois, me passionne encore. La construction de l’identité à travers un blog. Ses enjeux et ses limites. Et voilà, le web, les blogs, c’est un peu lié à mes yeux et cela représente beaucoup. J’ai même choisi d’en faire mon métier.

Au fil des années,je me suis fabriquée un carnet de souvenirs. J’ai trouvé un certain équilibre, entre la vie, la vraie. Et les mots et les images. Les deux sont si proches, intrinsèquement liés. J’ai noué une relation de confiance forte avec mon blog, avec vous. Un blog n’est rien sans son lectorat. Que cela soit à travers les commentaires, les réseaux sociaux, les autres blogs. Un joli lien s’est tissé entre vous et moi.

Je n’ai jamais pu me décider à glisser des publicités ou des billets sponsorisés. Parce que, même si souvent on me regarde des yeux de hiboux quand je le dis : il y a une petite communauté qui a grandi avec mon blog et je ne veux pas la monnayer, si petite soit-elle. J’y tiens énormément, tellement plus que ce que cela pourrait m’apporter financièrement.

Au quotidien, mon blog m’apporte une ribambelle de jolies choses. Il m’aide à prendre du recul, à conserver des instants, des ressentis, à garder les yeux ouverts. A apprendre, à m’ouvrir. A prendre confiance en moi. Aujourd’hui et comme en 2004, vos commentaires sont des sourires.

Tenir un blog, c’est avoir une boite à merveille à ses cotés. Une boite qui révèle les détails minuscules du quotidien, qui pétille. Qui fabrique des jolies rencontres. Se souvenir des belles choses demeure vraie après huit ans.

Et vous, pourquoi bloguez-vous ? Racontez-nous.


D’ailleurs, cet article fait un peu échos il me semble.

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Je passais sur ton blog car j’aime son design, ses jolies images et sa douceur/rondeur justement. Je m’en inspire pour modifier le thème du mien, sans copier je te rassure :)
    Et là, magie ! Ton article est apparu. Ce que tu écris raisonne tellement pour moi et fait complètement sens. Je me suis posée cette question ce week-end. On (des connaissances) me disent que je devrais fermer mon blog, que je ne suis pas crédible en le tenant, avec ma carrière à côté. Je veux prouver que si, je veux montrer que ce blog est une partie de mon identité justement, et que l’arrêter, c’est renoncer à ma partie créative, et à mon équilibre. Si jamais tu en es d’accord, j’aimerais beaucoup lire ton mémoire dont je sujet semble passionnant. Belle soirée.

    Répondre
    • May

      Oh Silana, comme ton commentaire me touche ! C’est fou comme un blog peut être “important”. Il m’a permis je crois de trouver un certain équilibre, de prendre du recul, de m’apprendre.

      Et si je l’ai caché durant des années. Maintenant, je l’assume complètement. Il m’a fallu du temps. Mon stage chez Hellocoton a été un déclic. En revanche, je n’ai jamais eu un commentaire négatif comme le tien – sûrement que des personnes l’ont pensé, sans me le dire.

      Un ami m’a dit un jour que si je savais où je voulais aller, il n’y aurait pas de soucis, que je me fermerai sûrement des portes mais je m’en ouvrirai sûrement d’autres avec. Je crois que c’est tout à fait ça. Cela nous fait gagner du temps.

      J’ai souvent pensé à ouvrir un blog dans ma branche et je ne l’ai jamais fait. Celui-ci m’apporte finalement déjà tant.

      Pour le mémoire, il faudrait que je le mette en ligne oui, oui, oui! :)

      PS : si tu as besoin d’un coup de main pour ton blog, hésite pas ! C’est marrant ce que tu dis parce que mon thème me sort par les yeux et je n’ai pas encore pris le temps de le refaire ! ;)

      Répondre
  2. C’est vrai que c’est une raison qui revient souvent, elle est dans l’air du temps et dans beaucoup de têtes.
    J’aime tes raisons, et je les partage complètement. J’ai ouvert mon premier blog en 200 alors qu’on venait de déménager. Et cet espace, était le premier sur lequel je me livrais au départ pour garder le contact avec mes amis et leur montrer ma vie. Ca a commencé comme cela, une aventure mise en images.
    Puis j’écrivais, je partageais des émotions et des pensées, puis je partageais mes expériences de vie et j’ai rencontré des personnes fabuleuses.
    Blogueur c’est se créer une identité, mais c’est aussi découvrir la vie, celle des autres, des réactions, des pensées. C’est s’ouvrir au monde, aux autres.
    Et j’aime cette aventure plus que tout :)
    Continue à blogueur, à nous partager tes émerveillements et tes découvertes, on aime venir dans ton joli monde, continue de nous accueillir aussi bien :)

    Répondre
    • May

      Tu as commencé à bloguer super jeune. Tu étais sur quelle plateforme ? Tu ne t’es jamais été de bloguer depuis ? Et puis, tout ce que tu écris sonne si juste.

      Je me rends compte que cela commence à faire un petit moment que l’on se suit. C’est fou tout ça quand même.

      Merci, merci, merci !

      Répondre
  3. Tu as une âme d’écrivain, j’aime. Moi aussi j’aime écrire, des poésies parfois, pas de mon intimité, mais un peu, entre les lignes… comme mes peintures que l’on peut lire… Je n’ai jamais cessé de m’exprimer avec autres choses que des mots, la musique, le pinceau ou alors des mots détournés, et j’aime ça.

    à bientôt, So Nakan

    Répondre
    • May

      Tu me fais sourire. Je ne crois pas que j’écris particulièrement bien. J’aime bien écrire, mais j’ai conscience que je n’ai aucun don particulier ni pour l’écriture ni pour la photographie.

      En revanche, j’y prends un plaisir fou, et c’est l’essentiel, non ? :)

      A bientôt !

      Répondre
      • Tout à fait ! Mais le plaisir se ressent dans ta lecture ! Et je trouve que tu trouves tjs les images et les mots.

        Répondre
  4. J’aime cet article qui synthétise les mille petites choses et grands changements qui se sont insinués depuis que je tiens un *blog*.

    Ton sujet de mémoire retient tout particulièrement mon attention… Pourrais-je le lire?

    NowMadNow

    Répondre
    • May

      Aaaah, il faut vraiment que je mette en ligne mon mémoire ! En vrai, il est pas aussi abouti que ce que j’aurais aimé. Du coup, je repousse, je repousse !

      Répondre
      • Cette thématique m’interpelle beaucoup, je me ferai un plaisir de lire tout ça quand tu le mettra en ligne.

        (** moi aussi je devrais réecrire mon mémoire, avec le recul il pourrait être bien meilleur ** ne te mets donc pas trop de pression!)

        NowMadNow

        Répondre
  5. Je crois que ton article résume très bien ce pourquoi je blogue. De belles rencontres, du partage, de la curiosité… cela m’apporte tellement!
    Merci pour cette belle réflexion, je t’embrasse :)

    Répondre
    • May

      On est bien d’accord ! Je ne sais encore combien de temps l’envie de bloguer perdurera, mais en attendant, je savoure ! :)

      Répondre
  6. Même si les choses sont un peu moins abouties pour moi, je me reconnais dans certains de tes propos.

    J’ai eu moi aussi plusieurs blogs, le premier quand j’avais 18 ou 19 ans. J’ai grandi avec ces espaces d’expression, j’ai découvert de nombreux univers et ai gagné en ouverture sur le monde grâce à eux.

    Aujourd’hui, mon métier y est assez lié : je suis arrivée au métier d’assistante de communication en partie grâce à ce que m’a appris le fait de tenir un blog et d’en suivre d’autres.

    Et à ce jour, j’espère que je continuerai d’évoluer grâce à lui… j’aspire déjà à d’autres choses, professionnellement parlant : plus d’indépendance, plus de graphisme, plus de photos…

    affaire à suivre :)

    Répondre
    • May

      Ah oui, c’est également assez proche effectivement. Je suis sûre que l’on va continuer à grandir grâce à nos blogs.

      Ce que j’aime par dessus tout avec mon blog, et qu’il m’apporte toujours des belles surprises auxquelles je m’attendais pas une seconde. C’est un peu la magie des blogs !

      Je te souhaite une belle évolution professionnelle alors ! Quand on veut vraiment quelque chose, on y arrive toujours. Cela prend juste parfois un peu plus de temps qu’on l’aurait souhaiter au départ.

      A très vite !
      Mat

      Répondre
  7. Tu blogues pour de bonnes raisons et c’est bien agréable à lire.
    En ce qui me concerne, ma vie actuelle est tellement liée au fait que j’ai ouvert un blog en 2004 ( moi aussi :) qu’il y a des dizaines de raisons qui font que je blogue mais ce serait un peu long a expliquer

    Répondre
    • May

      Ah non, ne dit pas que cela serait trop long. Tu as attisé ma curiosité et je voudrais bien en savoir plus maintenant ! ;)

      Répondre
  8. C’est toujours un plaisir de te lire…tu n’as pas besoin de te justifier sur le “pourquoi tu blogues”…moi je ne réponds pas trop à cette question…car il faut bloguer pour savoir ce que ça apporte :).
    Continues :)

    Répondre
    • May

      Je dirais plutôt une réflexion qu’une justification. C’est important, pour moi, parfois de faire le point. Cela me permet d’avancer plus sereinement par la suite (moi, un soucis ?).

      Bonne journée et à bientôt !

      Répondre
  9. Un très bel article. Par contre tu ne parles pas de l’aspect négatif du blog. Pour moi il y a un double tranchant. A force de lire les blogs des autres, de toujours vouloir se surpasser, des fois on s’oublie, et j’ai peur de cela des fois. Je m’accroche à la réalité avec une main, pour ne pas perdre de vue qui je suis et ce que je veux.

    Répondre
    • May

      C’est marrant parce que je ne ressens pas forcement cet aspect. Cela est peut-être un trait de caractère. J’ai cette tendance naturelle à vouloir “progresser”, à me mettre toujours la barre assez haute. Du coup, cela ne m’a pas particulièrement touché.

      Il y a des blogs mille fois plus chouettes que le mien. Il y a des filles si douées que cela soit en écriture ou en photographies. Elles me font rêver, mais je n’essaie pas une seconde de les égaler (je sais que c’est perdu d’avance ^^).

      J’ai toujours mis en avant que mon blog était un plaisir (pas de gain financier, pas de contrainte). Du coup, je blogue vraiment quand j’en ai envie et comme j’en ai envie. Je ne me mets pas la pression parce que cela fait cinq jours que j’ai rien écrit par exemple. Cela vient comme cela vient, et quand j’ai un peu de temps.

      Dans tous les cas, merci beaucoup pour ton commentaire. J’aime beaucoup voir comment d’autres personnes perçoivent leur manière de bloguer. Et c’est un point de vue que je n’ai jamais approfondi !

      A très vite,

      Répondre
  10. Voilà pourquoi j’aime tant ton blog et ton univers : cette authenticité qui affleure. Je me retrouve dans la conception que tu dessines de ce qu’est “blogguer”, cet espace d’échange qui se crée, ses liens qui se tissent, notre regard qui peu à peu prend conscience de tous les trésors dont recèle le monde autour de lui, la plume qui s’affute, qui s’affine, cette petite marche vers le bonheur. Ce refus de “monnayer” comme tu le dis si bien ses lecteurs. Faire qu’ici soit détaché de toute préoccupation pécuniaire. Garder un espace de liberté où l’argent n’est pas l’ultime visée. C’est certainement cette particularité là qui fait que l’on se sent si bien ici et qui donne à ton univers tout son relief et sa crédibilité.
    Merci d’être cette parenthèse douce dans nos journées et longue vie à “vie-de-miettes”,
    Bises

    Répondre
    • May

      Roooh, merci Célie !
      Ton commentaire me touche énormément. Merci, merci, merci. <3

      Mais alors toi, pourquoi tu blogues ?

      Répondre
  11. C’est une jolie histoire. C’est vrai qu’écrire sur un blog ça fait grandir, ça fait murir, ça ouvre de nouveaux horizons, ça nous fait rencontrer du monde. Je rentre à peine dans ce domaine et je découvre déjà les intérêts. Pouvoir partager ses coups de coeur, ses petits plaisirs et ses bon plans !

    J’espère que tu continueras encore longtemps !

    Répondre
    • May

      J’espère bien continuer encore longtemps. On verra, on ne sait jamais ce que nous réserve l’avenir.

      Tu blogues depuis combien de temps ?

      A très vite Coline !

      Répondre
  12. Je (re)tombe sur toi tout à fait par hasard, je me souviens que tu commentais parfois mon blog il y a quelques temps, j’allais te lire en retour et puis j’ai perdu ta trace. Je suis contente de te retrouver, et pourtant ça fait un moment que je suis inscrite sur Hellocoton, c’est fou quand même !

    Ton article m’inspire, j’ai bien envie de me livrer aussi sur ma “passion” des blogs…

    Répondre
    • May

      Les liens qui se créent, se défont et refont. Je crois que c’est vraiment ça aussi la magie des blogs. Je finis souvent pas retrouver les personnes “perdues de vue”. C’est toujours fou de voir la façon dont la personne a alors évolué et grandi.

      J’espère que tu vas bien. J’ai hâte de découvrir ton article sur ta “passion” des blogs alors !

      Belle journée !
      May

      Répondre
  13. Contrairement à toi, j’essaye de ne pas trop me dévoiler. Mais le besoin d’écrire a toujours été présent dans ma vie, que ce soit des nouvelles, des poèmes, des blogs ou d’autres projets… j’ai besoin de coucher des mots. Et c’est quand même plus sympa de pouvoir partager ses mots avec d’autres. j’aime quand on me dit de temps en temps qu’on adore ma façon d’écrire. Ça me fait tellement de bien !

    Répondre
    • May

      Oh, tu sais, je n’en ai pas parlé dans cet article, mais je ne dévoile pas/plus grand chose de très personnel. Enfin, je dévoile les “jolies choses”, les choses que l’on peut partager, les moments positifs et dont on prend plaisir à se souvenir.

      Le reste, je le garde pour moi pour nous par respect pour mes proches ou mes clients. Il y a un peu de “mise en scène”. Bien sûr, je trie, je garde que ce que je veux. A chaque fois que je publie un billet, je me demande si je pourrais l’assumer : face à un client, un ami, ma famille. Et si j’ai un doute, si la réponse est “non” pour une personne, il restera en brouillon ou je le me modifie.

      C’est essentiel de peser ses mots et d’avoir bien conscience que tout le monde peut tomber dessus je crois.

      A très vite,
      May

      Répondre
  14. Sandrine

    Comme je suis contente de faire partie de cette petite communauté de lectrices acidues, et s’il te plaît, ne change rien, ne nous monnaye pas!!! Merci pour tous ces petits moments de lectures, suspendus dans le temps, petite porte ouverte sur un petit coin de bonheur et de douceur dans mon quotidien.

    Répondre
    • May

      Ahah, je ne compte pas vous monnayer. Ce n’est pas encore prévu au programme ! ;-)

      Merci à toi pour ton très très gentil commentaire Sandrine.

      A très vite (par mail).

      Répondre
  15. Merci pour ce billet. Je découvre que tu es tombée très jeune dans la marmite. Une belle histoire et nous continuons à la vivre avec toi.
    J’ai commencé le blog pour combler un vide et partager, le reste n’a été que surprises et bonheur. A suivre.

    Répondre
    • May

      Oui, très jeune, peut-être “trop”. Je n’avais pas conscience des dangers que peuvent engendrer un blog si l’on n’est pas un peu vigilant. J’ai eu de la chance et tout s’est bien passé.

      J’aime suivre les aventures de ton blog. Je suis sûre que ce n’est que le début pour toi aussi d’une belle et longue aventure !

      A bientôt !

      Répondre
  16. Comme tout ce que tu as écris est vrai! Le blog est une véritable boîte à merveilles, qui fait pétiller la vie, les minuscules joies et beautés du quotidien…Il faut avoir envie de voir, en ces choses minuscules qui font notre quotidien, le joli, le beau et l’exceptionnel …et ce n’est pas aussi facile qu’on le croît! Moi aussi, je me sens quelques fois obligée de me justifier quant à mon blog et surtout à la question “pourquoi un blog?”Merci de cette confidence et surtout “longue vie” à ton blog qui sait allier modernité et douceur

    Répondre
    • May

      La fin de ton commentaire me fait particulièrement sourire. Tu crois que la modernité et rarement douce ? Je ne l’avais jamais pensé sous cet angle-là.

      Pour le reste, cela sonne si juste. Et oui, tu as raison, tenir un blog, cela n’est pas si simple. Il faut du temps, de la passion et quelques compétences.

      Merci à toi et à tout bientôt petite souris rose !

      Répondre
  17. Sperbe article, qui m’a en plus permis de découvrir ton blog! Je blogue parce que ça sublime mon quotidien. Les rencontres, les échanges me font sortir de ma routine campagnarde. Ca me permet de regarder ma vie différemment, et d’en garder une trace. Et ça m’apporte un sacré lot de découvertes dans tous les domaines!

    Répondre
    • May

      Alors, tout d’abord, bienvenue ici Mamcha. J’espère que tu t’y plaira !

      Je te comprends tout a fait, un blog aide à sortir de son quotidien, ou tout de moins permet de le regarder autrement et d’en conserver une jolie trace.

      Je file découvrir ton blog. :)

      Belle journée !

      Répondre
  18. Adeline T.

    Moi j’adore ton blog et lire tes jolis mots!!! On voit que tu prends du plaisir à écrire du coup c’est vraiment agréable de te lire!!

    Répondre
    • May

      Merci, merci Adeline. Tes commentaires, comme toujours, me vont droit au coeur !

      Répondre
  19. Je débarque sur ton blog tout doux, et les mots que j’y lis, dans cet article, résonnent fort en moi… Oui, tes raisons sont belles et vraies… Très joli article !

    Répondre
  20. Avoir un blog c’est avoir une porte ouverte sur ailleurs, sur d’autres gens, c’est pouvoir discuter… Moi je blogue parce que j’aime bien avoir l’avis des autres, échanger, débattre… Et même s’il y a des aspects négatifs les positifs font tellement de bien que je ne pense pas que je pourrai m’arrêter de bloguer !

    Répondre
    • May

      J’aime tes raisons. Elles sont finalement proches des miennes.

      Bloguer apporte tellement de jolies choses.

      Bonne journée Morgane !

      Répondre
  21. Au tout début, je bloguais pour pouvoir être vraiment moi.
    Pour sortir du personnage que je m’étais créé dans mon entourage, et dont je n’arrivais pas à me défaire.
    J’ai un peu blogué, et puis très vite, j’ai beaucoup blogué. Mais j’ai toujours tenu à ce que mon blog reste inconnu des gens qui me connaissaient en vrai. J’écrivais des secrets, des choses inavouables.
    Un jour, ça m’a rattrapé, et à partir de ce jour là, j’ai de moins en moins blogué. Ça n’a pas été radical, mais le simple fait de me dire que peut-être quelqu’un qui me connaissait me lirait me retenait un peu, je me sentais moins libre.
    Aujourd’hui, j’ai arrêté. (Ou presque. Le tumblr, c’est vraiment presque plus du blogging…) Je n’ai pas renouvelé mon nom de domaine.
    Mais c’est drôle parce que j’ai un blog de cuisine (rien à voir) et j’ai mis très longtemps à le montrer aux gens de mon entourage. En ce moment, tout le monde me dit “EH! Mais je savais pas que t’avais un blog !”
    … ça fait au moins 2 ans que j’écris des recettes…

    En tout cas, j’ai tout gardé. Comme un journal intime. J’ai de gros fichiers, quelque part sur mon ordinateur, et de temps en temps, je relis quelques pages. Ça me fait un bien fou.

    Blogguer me manque un peu parfois.

    Répondre
  22. C’est un très beau parcours que tu nous racontes là! Un très bel exemple que bien des jeunes filles aimeraient avoir je pense… Pour ma part, j’ai un peu de mal à trouver “ma voie” et j’espère qu’avoir un blog m’aidera justement à voir plus clair. Toutes mes félicitations encore et continue comme ça! Bye..

    Répondre
  23. J’adore cette article.
    Pour moi, je blogue pour partager mes coups de coeur , c’est ma petite bulle … de bonheurs et de couleurs !!!

    Répondre
  24. Super ton article !
    Moi j’ai commencé sur Skyblog à 13/14 ans, j’ai eu plusieurs blogs sur lesquels je parlais de moi et puis j’ai arrêté vers 18 ans..
    A 20 ans, j’ai eu envie de partager ma passion pour la cuisine, mes recettes… et je ne pensais pas que les blogs redeviendraient tant à la mode, qu’il y en aurait autant… mais c’est vrai que j’aime beaucoup ça..!
    Bisous

    Répondre
  25. On sens un article très honnête avec beaucoup d’émotion ! Tout comme ton blog en général (que je suis, même si je ne commente pas toujours!) C’est tout à ton honneur de dire que tu ne veux pas monnayer tes lecteurs, de plus tu n’as pas besoin de partenaires pour avoir des gens qui te suivent régulièrement, être simple et écrire des textes doux te suffise ! Bonne continuation :)
    Bises.

    Répondre
  26. Pourquoi mon blog ???
    J’ai d’abord voulu partager notre voyage en Russie (fière d’être lue par la famille, les amis … !!!) … et puis … j’ai pas voulu/pu m’arrêter …
    L’activité pro de mon mari est très liée à notre vie de famille … on vit “sur” une ferme laitière. J’me suis dit qu’il serait sympa de laisser une trace de notre vie ici …
    J’ai plaisir fou à le rédiger et je sais que je suis attendue par mes fidèles lecteurs (!) alors je prends le temps de leur donner des nouvelles de chez nous !
    BSP fait partie de notre famille, c’est mon 4ème enfant !
    Dominique

    Répondre
  27. L’écriture, c’est un peu comme une drogue je dirais. Comme toi, j’ai commencé très tôt. À 14 ans, j’ouvrais mon premier site. Les mois passaient, et je commençais à toucher au html. Puis j’ouvrais un forum (de superbes rencontres virtuelles (: ) et j’enchainais les blogs, en essayant des petits mots de poésie.

    Ce blog que j’ai actuellement, il est né très timidement en 2006. Et depuis, lui aussi, a grandi avec moi. (:

    Répondre
  28. Tout comme toi, j’ai commencé à bloguer il y a maintenant quelques années. J’ai ouvert et fermé de nombreux blogs. Et puis il n’y a pas très longtemps j’ai ressenti le besoin de bloguer de nouveau. Une envie d’écrire, tout simplement. Cependant pour la première fois, j’ai vraiment posé le pour et le contre, savoir si je voulais vraiment m’engager (et ce réellement) dans l’univers des blogs. Finalement j’ai craqué le désir l’emportant sur la raison. Car si je blogue oui c’est par désir et plaisir et rien d’autre.
    Etant étudiante je m’interroges quant à mon avenir, et parfois c’est vrai je rêve de pouvoir vivre de mon blog. Mais ce qui à la base n’est qu’un loisir, peut-il être aussi plaisant en devenant un métier ?
    Avant de faire ton master web editorial tu avais quoi comme Licence ?
    Bonne journée ! Heltès.

    Répondre
  29. Merci pour cet article! Je ressens la même chose bien que je blogue pas très souvent (cela dépend de mon humeur et d’envie d’écrire).
    Pourtant je trouve que le blog c’est une pure merveille qui nous cache encore beaucoup de secrets.

    P.S. Merci pour cette belle énergie que je trouve dans tous tes billets. J’ai découvert ton blog il y a 1 ans mais là, c’est la première fois que je laisse un commentaire ici.

    Bonne continuation et à bientôt,
    Lina

    Répondre
  30. riri

    C’est beau,c’est fort en émossions, ça m’a donné envie dans faire un. je vais y réfléchir.
    bises
    riri

    Répondre
  31. Coucou, c’est vraiment touchant ce que tu écris !! Je (Amy) me suis direct reconnu. J’ai tenue plusieurs blog, et cela depuis mon plus jeune age. Mel, a toujours voulu tenir un, mais n’a jamais sauté le pas.
    Il y a de cela deux jours, nous avons créé un blog ” Mel’s and Amy’s Daily”, que nous adorons déjà !! C’est notre petite boite à merveilles, il nous apporte pas grand chose, mais nous aimons écrire et publier notre quotidien, nos idées et tout ce qui se passe dans notre petite tête et petite vie parisienne.
    On a toujours pas de visites ni d’abonnés, et nous pensons que le fait d’être lu pourrait nous rapporter encore plus de bonheur qu’on en a déjà! Et nous aimerions savoir comment faire, et avoir des conseils pour des petites débutantes.

    Répondre
  32. Une jolie expression sur cette indépendance vis à vis du blog. Certes, il est intime et séquentiel. 4 blogs, 4 périodes.
    Il semble une perle que je découvre ce jour.
    Je me résigne à dire que je blogue pour cette partie de nous qui oeuvre à être différente de l’apparence donnée auprès de la société. J’ai du mal à estomper les écrits précédents car l’aventure du blog restera unique. Débutée en 2006, elle est une apostrophe à ma vie. J’en garderai la particule, elle évolue avec moi.

    Répondre
  33. Fatima Sidi SAID ALI SAID OMAR

    Je suis une fan de votre blog et j’aime ce que vous faites

    Répondre
  34. Bonjour, je blogue parce que, pour, dans le but de, afin de…
    Le reste vient naturellement…

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)