Une journée à la mer


Le soleil, le vent sur la peau, le bonheur

 

Se réveiller un peu plus tôt que d’habitude et sortir déjeuner dans le jardin sont les prémices d’une journée parfaite. Sentir le vent sur la peau, l’odeur de l’herbe fraichement coupée et respirer à pleins poumon. Le petit déjeuner sur la terrasse, les pieds nus, et le soleil qui cogne nous rappellent comme on aime ces dimanches-là.

Soudain, courir dans le salle de bain, au passage attraper le maillot de bain, et se presser, un peu. Dans la cuisine, on sélectionne avec attention le menu du jour. Des tomates, du jambon et un peu de pain. Et pourquoi pas, du fromage. Les pique-niques d’été ont un goût d’enfance. La bonheur se cache dans la simplicité.

Dans la voiture, on entrouvre les fenêtres. On monte le volume, un peu. On chante faux, on se raconte des anecdotes. Il fait beau. Sur la gauche, on observe Carcassonne. On ouvre les yeux en immense.  A l’arrivée, on se presse. Le premier pas sur le sable brûlant. On pose le sac un peu trop vite, on se déshabille à la hâte et on court dans l’eau. On s’éclabousse, on nage vers le large. Tout à coup, on regarde ce ciel bleu immense, cet infini qui s’offre à nous. On se sent libre. A ce moment-là, la vie parait si simple.

Vers 18 heures, on longe le port. A nouveau, on ouvre grand les yeux et on se sent léger. Comme chaque été, on trouve cet endroit sublime. Comme chaque été, on se dit qu’on aimerait bien y vivre plus qu’une saison. Comme chaque été, on se projette un peu. La luminosité, la douceur de vivre, et toutes ces vagues qui font chavirer. On laisse vagabonder nos pensées et on oublie déjà.

Avant de partir, on boit un verre. Vue sur la mer. Plus que tout, c’est la vue qui importe. On savoure. On retarde le départ de quelques minutes, parfois quelques heures. Et si on allait au restaurant d’en face. Les restaurants en bord de mer sont toujours les meilleurs. Allez, on reste. On se mélange à tous les touristes qui ne pensent, eux, pas au lendemain. On leur vole un peu de leur apaisement. Si demain, on sera à nouveau au bureau, là tout de suite, on est des vacanciers nous aussi. Au loin, la lumière s’éteint.

Le bonheur ressemble à un dimanche à la mer.

 


Les photographies ont été prises à Argelès dans les Pyrénées-Orientales.

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. May, lire cet article et voir ses photos au réveil pour moi, c’est un (grand) enchantement. Tout d’abord pour la mer, le soleil toussa toussa bien sûr. Mais aussi parce que Collioure et sa région ont une saveur particulière pour moi; j’y ai passé tous mes étés d’enfant et comme tu le sais, encore aujourd’hui, j’y passe 1 ou 2 semaines par an.
    Je ne pense pas trop me tromper en disant qu’il y a 1 ou 2 photos d’Argelès hein dans cet article ?
    Merci pour ce textes, parfait et donc pour ces photos, qui ont fait remonter en moi tellement de souvenirs et de sensations. Vivement le 25 août, que moi aussi je foule le sable des Pyrénées-Orientales!

    Répondre
    • May

      Merci Mel. Je ne sais pas trop ajouter de plus que “merci”. C’est très touchant.

      Je crois qu’on a plus ou moins la même souvenir/relation avec les Pyrénées-Orientales. :)

      Et non, tu ne te trompes pas, c’est bien Argeles. :)

      A tout bientôt (et prépare bien tes vacances) !

      Répondre
  2. La mer a un goût tellement festif ! Synonyme d’infini avec son horizon dont on ne voit jamais le bout, de chaleur avec le sable qui nous brûle la plante des pieds, de liberté à pouvoir retirer ses vêtements et ses chaussures qui font mal aux pieds le reste de l’année…
    Et cette odeur iodée, loin de la pollution de nos villes !

    Ahhhh, tu m’offres du rêve !

    Répondre
    • May

      Oui, c’est tout à fait ça !

      J’adorerai vivre à nouveau dans le sud pour pouvoir y aller à nouveau souvent le week-end.

      Quoi que j’ai l’océan, mais c’est pas tout à fait pareil. :)

      Répondre
      • Non, pas pareil du tout.
        Je viens de passer un week-end sur la côte Atlantique, mais je ne suis pas fan. Il me tarde de passer 2 semaines dans le sud dans 1 mois.

        Les algues de l’océan et moi, on est pas copines. :D

        Répondre
  3. Tu décris parfaitement ce sentiment de sérénité que l’on ressent en bord de mer

    Répondre
    • May

      Oh merci. C’était un peu la but recherché (mais jamais facile à atteindre). Alors, c’est chouette ! :)

      Répondre
    • May

      Maintenant, il va falloir y partir pour de vrai ! C’est quand même mieux !

      Bises

      Répondre
  4. Très beau billet ! De mon côté j’ai toujours eu un rapport doux amer à la mer et aux vacances d’été, ce sentiment de liberté et en même temps la conscience que ça n’est que fugace. D’une certaine façon l’été c’est un peu la chanson de Jonasz “On allait au bord de la mer”… Mais heureusement, parfois, on arrive à lâcher prise évidemment ! Bizarrement, ce sont les séjours les plus courts qui permettent parfois cela ! D’où la magie de ta journée qui sait ? :)

    Répondre
    • May

      (j’aime toujours autant tes commentaires)

      Et je crois que tu as raison. Ce n’est pas si simple que ça de lâcher prise. Et là, j’y suis arrivée assez facilement étrangement même si c’était pour une journée.

      Passe une bonne journée et de bonnes vacances ! :)

      Répondre
    • May

      Ce week-end : thalassothérapie et détente au programme ! :)

      (bon, il faut pas croire que je pars tous les week-end, hein)

      Passe une bonne fin de semaine !

      Répondre
  5. Les photos sont magnifiques ! Vraiment, bravo ! Ca donne très très envie, surtout que je suis au travail en ce moment même :(
    A bientôt.

    Répondre
    • May

      Hihi ! Bon, les vacances, c’est pour bientôt au moins (on se console comme on peut) ? :)

      Répondre
  6. Ces moments de bonheur gagnés sur le temps qui passe parfois trop vite sont tellement bons à prendre ! Se laisser porter par les évènements pendant une journée, une semaine ou quelques heures, se sentir loin de toute contrainte, respirer calmement et surtout… laisser rentrer en nous la sérénité.
    Belle semaine,
    Nathalie

    Répondre
    • May

      Ton commentaire est tout joli et délicat: “laisser entre la sérénité”, c’est tout à fait ça. Ce n’est pas toujours aussi simple qu’on le voudrait, mais quand on y arrive, c’est merveilleux.

      Répondre
  7. Superbes ces photos ! Ca me fait patienter en rêvant, assise devant mon bureau, à compter les jours avant de partir à mon tour…

    Répondre
  8. Je profite aussi de mon côté de la mer aux Îles de la Madeleine avec ses 300 km environ de plage c’est pas ça qui manque ! Je suis enchantée par tes magnifiques photos, je te souhaite un merveilleux été ^_^

    Répondre
    • May

      Merci.
      Je te souhaite un merveilleux été à toi aussi ! Et surtout, profite bien de la mer !

      Répondre
  9. Kriss

    Très bel article. Tu écris (toujours!) si bien! Ça donne envie!
    Et quelles magnifiques photos!

    Répondre
  10. Je ne saurai pas dire pourquoi, mais ce billet me touche tout particulièrement (bon, peut-être parce que j’écoute une musique ultra bucolique). Je reste à chaque fois surprise que ton écriture retranscrive parfaitement ce que l’on peut ressentir. En fait, tu me fais penser à Anne-So de “Cachemire et Soie”: toutes les deux avez une écriture simple et juste. La plus jolie à lire.
    Bonne soirée !

    Répondre
    • May

      T’es tout simplement adorable. Ton commentaire me touche d’autant plus que j’apprécie énormément l’écriture délicate d’Anne-So.

      Puis quand parvenir à retranscrire ce que l’on ressent, c’est toujours l’objectif parfait… alors merci.

      A très bientôt !

      Répondre
  11. Juste sublime. les photos et le textes m’ont fait croire le temps de la lecture que j’étais en vacances au bords de mer. C’est exactement ce que j’ai vécu l’an passé en Corse…le petit déj au jardin, la rentrée du soir, la ballade….tiens ton post me fait sourire dès le matin, c’est chouette non ?

    Répondre
  12. “Le bonheur ressemble à un dimanche à la mer.” C’est tellement ça ! Ah, Collioure, Argelès, quelle belle région. En Bretagne, je vis à une heure de la plage la plus proche (au nord ou au sud d’ailleurs), et je suis bien consciente de notre privilège. Même si j’aimerais pouvoir plonger dans l’eau, aussi facilement que dans le sud ;-) Très joli billet !

    Répondre
    • May

      L’océan et la mer sont assez différents. Ce n’est pas le même ressenti, la même atmosphère je crois.

      Dans tous les cas, profite. Tu as de la chance de vivre en Bretagne, et si proche de l’océan.

      Passe une belle fin de semaine !

      Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)