La bague de Mamie,


L’alliance de ma grand-mère

 

Je ne me souviens plus la première fois où j’ai glissée cette bague à mon doigt. C’était quelques années après le décès de ma grand-mère. Je devais avoir huit ans, peut-être dix. Ma grand-mère avait les doigts très fins. J’étais encore minuscule et alors la seule qui parvenait à glisser la bague à son doigt. Je l’avais reçue comme un cadeau et une preuve de confiance. Elle m’était encore un peu grande. Aujourd’hui, elle est parfaitement à ma taille comme si mes doigts s’étaient arrêtés de grandir juste à temps pour elle.

Cette bague, je ne l’ai jamais retirée depuis. C’était la bague de mariée de ma grand-mère. Elle s’en est séparée vers la fin de sa vie. Ses doigts, qui avaient un peu gonflés, l’empêchaient alors de la mettre. Je me suis parfois demandée si je ne devrais pas l’enlever. Cela semble peut-être étrange de l’extérieur. Je ne crois pas qu’une alliance se prête ou se donne, ou tout au moins dans ces conditions-là. Même si, je ne la porte pas à l’annulaire, je ne me suis jamais résolue à la retirer. Je pense parfois que, si, peut-être, un jour, je me marie. Je devrais peut-être la remplacer. Comme une façon de grandir, de s’affranchir du lien de l’enfance et recommencer une nouvelle histoire. A vrai dire, d’y penser, cela me pince le coeur.

J’aime les objets qui ont une histoire, une valeur. Cette bague est un puits de souvenirs.  Elle me rappelle ma grand-mère qui est partie bien trop tôt quand j’étais encore une petite fille. Et, comme malgré tout j’ai pu l’admirer. J’aime penser que cette bague l’a accompagnée tout au long de sa vie. La porter, c’est me souvenir de l’histoire de ma famille, de l’Espagne, de la guerre mais aussi de son rire et de sa joie de vivre. C’est penser que malgré toutes les épreuves, elle est toujours là. Intacte. Et se dire alors dans les moments de doute qu’on y arrivera, que les petits bobos ne sont pas grand chose.

Elle est ma béquille, me berce quand je doute, me console. C’est une piqure de rappel qui me colle à peau, un clin d’oeil pour ne pas oublier qui je suis et vers où je vais.

Cette bague, c’est un message d’espoir, un doudou qui rassure, une ode à la vie. Un peu tout ça à la fois.

 


 

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Ma grand-mère aussi a une bague, qu’elle me garde pour quand elle ne sera plus là… J’aimerai la porter, mais je ne sais pas encore ce que je vais réellement en faire (elle est un peu imposante et ne va pas du tout avec mon style habituel). Depuis que je suis toute petite, je suis fascinée par cette bague.

    Garde-là, c’est un très beau souvenir.

    Répondre
    • May

      Tu as encore le temps pour y réfléchir et je dirais même le plus de temps possible j’espère. A ce moment là, j’imagine que tu écouteras ton coeur et tu sauras si tu dois le porter, ou non.

      Et oui, je la garde. Tous vos commentaires m’ont rappelé comme c’est précieux, je crois. <3

      Répondre
  2. Qu’il est beau, cet article :)

    J’ai pour ma part dans ma boîte à bijoux quelques petites choses que je garde précieusement aussi, et je trouve que les mots que tu as mis sur les émotions qu’ils peuvent raviver sont très justes.

    Répondre
    • May

      Merci beaucoup Suzanne.
      Tu ne les portes pas alors ? Ou juste pour des grandes occasions ?

      C’est le seul bijou de famille que j’ai. Alors, j’imagine que cela accentue sa dimension sentimentale. Ma mère me dit parfois que sa boite à bijoux sera pour moi quand elle sera plus là – je suis fille unique. Je dois dire que j’ai toujours du mal avec cette idée. Je me trouve encore trop petite pour penser un jour vivre sans ma maman. :)

      Répondre
  3. Oh May, voici un très très joli article, qui m’aurait presque tiré quelques larmes !
    Cette bague est un objet si précieux. Si j’en avais une comme cella là, je pense que je ne l’ôterais jamais, même si je me mariais!

    Répondre
    • May

      Merci Mélanie.

      Tous les commentaires m’ont plus que donné envie de la garder. Je crois que si je me marie un jour, je voudrais simplement ajouter un anneau. Cela peut être plutôt joli, et surtout symbolique. Alors, alors ! :)

      A très bientôt !

      Répondre
  4. C’est un très bel article. J’ai aussi reçu une bague de ma mamie et je comprends ce que tu ressens c’est vraiment particulier :)
    En tout cas c’était très touchant ce que tu as dit.

    Bises,
    Rose

    Répondre
    • May

      Merci beaucoup Rose.

      Et puis, bienvenue sur le blog ! J’espère que tu t’y plairas. :)

      Répondre
  5. Il est tout doux cet article.
    De mon grand-père je garde des choses beaucoup plus encombrantes mais que je ne me voie pas laisser derrière. Il y a cette chaise d’enfant qu’il m’avait fabriquée pour que je puisse m’attabler à la petite table du salon.
    Depuis, beaucoup d’autres enfants se sont assis dessus. Mes neveux se la partagent encore. Mais tout le monde sait que je l’emporterais avec moi quand je partirais. Elle reste ma part d’enfance. Un lien qui file, un souvenir qui s’étiole un peu. Le visage marqué par le temps de ce monsieur un peu bougon que les histoires de grands ne m’ont pas permis de connaître comme j’aimerais aujourd’hui.
    Un souvenir tendre.

    Répondre
    • May

      Oh, j’ai une petite chaise de petit fille moi aussi. Je me souviens d’ailleurs que je l’ai très mal vécu le jour où mon popotin n’est subitement plus rentré dedans. Elle est toujours dans le salon de mes parents d’ailleurs.

      (et ton commentaire est tout doux aussi. Cela doit être le goût de l’enfance)

      Répondre
  6. kat

    C’est un très joli article, très touchant, rempli de jolis souvenirs d’enfance <3

    Répondre
  7. Je ne sais pas si c’est bizarre. Oui et non. C’est ta grand mère, et c’est un objet tellement précieux.. J’ai la bague de fiancaille de ma soeur. Elle me l’avais donné. Et mnt qu’elle n’est plus la c’est le bijoux le plus précieux du monde a mes yeux. Bon elle est dans une petite boite je dois la réparer car l’or dessus et devenu rugueux et elle est desagreable a porter, mais voila. C’est elle et moi ensemble face a la vie. Je suis sure que tu comprends tout a fait ce sentiment.
    Quand a une nouvelle bague de mariage. Oui, mais les deux au même doigts! Il faut bien que ton passé t’accompagne vers ton futur non?

    C’est un texte très touchant qui m’a presque donné les larmes aux yeux. (peut etre parce que je peux m’y identifier)

    Gros bisous

    Répondre
    • May

      Je crois qu’il y a deux façons de voir les choses : de l’intérieur, où toute l’histoire autour de l’objet en fait quelque chose de normal de presque beau, et de l’extérieur où des personnes peuvent trouver ça un brin étrange (et on n’a pas forcement envie non plus de raconter l’histoire à tout le monde).

      On va dire que les sentiments priment toujours. J’espère que tu vas bien.

      Répondre
  8. C’est tellement joli ce que tu écris, je fonds…! Quelle émotion!
    Ma grand-mère m’a donnée sa bague de fiançailles de son vivant, je la porte avec amour et fierté – un beau de solitaire de nombreux carats :)
    Tes articles sont plein de douceurs, je les <3

    Répondre
    • May

      Je crois que j’aurais aimé que ma mamie puisse me la donner (elle me l’aurait peut-être pas donner remarque !). C’est un joli cadeau qu’elle t’a fait : fais-y bien attention.

      A tout bientôt !

      Répondre
  9. Comme je te comprends…

    L’une de mes arrières-grands mères paternelles est morte peu après ma naissance (deux ou trois mois il me semble). Elle portait toujours une bague en or sertie d’un rubis et avant qu’elle meure, elle l’a donnée à ma grand-mère et a demandé à ce qu’elle revienne à sa première arrière petite fille, moi donc.

    Ma mère ne me l’a donnée qu’à mes 10 ans. A l’époque déjà, j’avais trouvé ça touchant mais elle était trop grande pour moi et je l’ai sagement rangée dans une boîte à bijoux. J’attendais d’être plus vieille pour la mettre à mon doigt.

    Deux ans plus tard, nous nous sommes fait cambrioler et la bague a bien-sûr été volée. J’étais furieuse et en larmes en découvrant que le seul bijou de famille dont j’avais hérité m’avait été retiré. Ce jour-là, tous nos bijoux de valeur on été volés : la bague de fiançailles de ma maman, nos médailles de naissance à ma sœur et moi, tout ce qui avait de l’importance. A croire que le voleur ne cherchait que ça car le reste de la maison était intact.

    Quand j’y repense (et là, rien que le fait de l’écrire), j’ai les larmes aux yeux. Alors si je peux te donner un conseil : laisse-la à ton doigt cette précieuse bague et protège tous les autres bijoux importants que tu as.

    Des bisettes,
    Laëtitia.

    Répondre
    • May

      Ton histoire est touchante, et triste. Je suis si désolée pour toi, pour ta famille. J’imagine comme on doit ressentir une forme d’injustice à ce moment-là, que cela vaut tellement plus à vos yeux que quelques centaines euros.

      Et oui, je vais la garder à mon doigt. Tu as bien raison.

      Bisettes demoiselle

      Répondre
  10. J’ai lu cet article plein d’émotions avec les larmes aux yeux, il est très touchant et rempli d’amour. C’est émouvant de se rendre compte qu’un seul bijou peut garder en lui plein de souvenirs, qu’il se transmet à travers les âges et peut-être tu le remettras toi aussi. Ma grand-mère m’a donné récemment un collier à elle qu’elle portait tout le temps. Je me suis sentie un petit peu bizarre mais surtout fière qu’elle m’en fasse cadeau. C’est un bien précieux. Il suffit de le regarder et on se tourne vers le passé. Ces bijoux ramènent une multitude de souvenirs à la surface, ceux que l’on connait ainsi que les autres qu’on ignore, il demeure une part de mystère. Le principal étant le baume au coeur qu’ils peuvent nous mettre à travers les épreuves de la vie. Cela rend ces bijoux d’une plus grande beauté encore.

    Répondre
    • May

      C’est joli, et c’est tout à fait. J’espère qu’on ne se séparera jamais de ces petits bijoux. C’est tellement rassurant.

      A bientôt !

      Répondre
  11. Hum…
    Chère May…
    Une histoire y ressemblant.
    Un peu.
    Mais de loin, bien sûr.
    Car aucune histoire ne se ressemble vraiment.
    Et, je n’aurai l’audace de pouvoir comparer la mienne à la tienne.

    Ma douce maman n’est plus (depuis un an et demi).
    Tous ces bijoux me sont donc revenus.
    Parmi eux, se trouvent sa 1er alliance (elle en avait 2 : une qu’elle a porté le jour de son mariage avec mon papa, puis mon père lui en a offerte une 2ème 2 ans après leur mariage, un peu plus grosse).
    Etant assez fine, c’est la 1er que je trouve la plus jolie à mes doigts (et la seule qui m’aille d’ailleurs, car l’autre est un peu trop grande).
    Et encore : elle me va, mais au majeur.
    Comme un gant.
    Pourtant, je ne la porte pas.
    Encore.
    Un peu trop tôt, peut-être.
    Moi aussi, je me dis, que, quelque part, c’est bizarre de porter l’alliance d’une autre.
    Puis… En lisant ton post, je vois qu’en fait, d’autres personnes peuvent le percevoir comme moi.
    Et, en sachant que l’autre ait une si jolie âme que la tienne, ça me rassure.
    … ♥

    Répondre
  12. Très belle histoire que cet attachement à l’alliance de ta grand mère qui ne tu ne quittes pas…il y a des objets qui ont énormément d’importance à nos yeux, auxquels on s’attache. Une sorte de “porte bonheur” et surtout un objet qui permet de te souvenir ts les jours de l’histoire de ta famille et de cette mamie chérie! Un texte émouvant aussi!

    Répondre
  13. Oh, c’est trop beau comment tu décris la bague de ta grand-mère. Je ne sais pas si tu devrais arrêter de la porter, c’est un lien qui te rapproche d’elle et c’est très beau car ça te rappelle ta famille…

    Répondre
  14. Magnifique article, ayant une résonnance particulière pour moi, car en ce qui me concerne, c’est la bague de fiançailles de ma Mémé que je porte. Pas en permanence, certes, mais je l’ai mise tout de suite après son décès. Cette bague, depuis toute petite, je savais que je la porterai un jour…
    Merci ♥♥♥

    Répondre
  15. C’est touchant ce que tu racontes…
    Mon père m’a offert un bracelet en argent ya quelques années sans rien me dire. Puis y a quelque temps il m’a dit que c’étais le bracelet de ma grand mère, qu’elle mettait tous le temps.
    Je l’aime encore plus du coup, je le quittais déjà pas, je le quitterais encore moins.

    Répondre
  16. Je n’ai pas de bijoux de ce genre mais tu fais bien de la garder et de la porter…comme tu le dis, c’est ta béquille..et on a besoin de ça ;)

    Répondre
  17. C’est très joliment décrit ! J’imagine très bien ce que cela fait d’avoir un tel trésor à son doigt… Même si je n’ai pas eu cette chance car chacune de mes grand-mère avaient une vingtaine de petits-enfants, difficile de partager une bague en 20 morceaux :)

    Répondre
  18. Je suis tellement émue en lisant ton article.. Emue parce que j’ai l’impression de me lire aussi… Ma grand mère nous a quitté il y a un peu plus d’un an maintenant, c’était ma 2ème maman ça été très dur… Quand on lui a dit au revoir je portais son alliance pour être avec elle en cette journée difficile et finalement depuis je ne la quitte plus.. Elle n’est pas à mon annulaire non plus, elle ne me va qu’au majeur. Je ne pourrais pas m’en séparer elle me permet de me rappeler, et d’être toujours avec elle, et d’essayer d’être forte malgré tout les jours où j’ai envie de craquer… Alors non je trouve pas ça bizarre au contraire. Courage à toi <3

    Répondre
  19. On est nombreuses je lis à avoir une bague de famille. J’en ai reçue une le jour de mon mariage de la part de ma grand-mère. J’ai été très touchée par la symbolique du geste sur le moment. Ensuite, quelques mois plus tard, elle est partie à la suite d’un cancer fulgurant découvert juste après mon mariage. Et là, le geste a pris un tout autre sens… Je ne la quitte jamais jamais jamais.

    Répondre
  20. J’admire la manière dont tu arrives toujours à mettre les mots justes sur des choses aussi insaisissables. Ton article m’a bouleversée par sa justesse mais bien plus encore par “son timing”. Alors que je le lisais, j’étais moi aussi affairée à farfouiller dans les souvenirs, les bijoux, les cadeaux et je suis tombée sur la bague de fiançailles de ma grand-mère. Ce n’est pas elle “mon doudou” parce qu’avant qu’elle ne me fasse cet incroyable cadeau une autre a pris sa place à ma main. Cela fait si longtemps qu’elle y est que je ne me rappelle plus comment c’était de ne pas la porter. Mais ce qui m’a le plus interpellée c’est le fait que toi aussi tu aies songé au dilemme imposé par le choix entre cet objet à la valeur symbolique, nous rattachant au passé, à ceux que nous aimons et avons d’une certaine manière perdus et cette hypothétique bague de fiançaille que l’on pourrait un jour se voir offrir. Pour ma part, je pense qu’un déménagement “de main” sera de mise, je ne me sens pas le coeur de la remiser dans le grenier tout de suite.

    Merci pour ce merveilleux article,
    Bises.

    Répondre
  21. un article qui fait du bien a l’âme ;)
    Merci

    N’hésites pas à visiter ma bubble.
    A très bientôt
    Milie de Futile-Utile

    Répondre
  22. Carolin

    J’ai, à l’annulaire droit, une alliance en or rose, qui me vient de ma grand mere, parti alors que je n’étais qu’un bébé, je ne l’ai jamais enlevée depuis qu’elle me va. Comme quoi une histoire de coeur est universelle. Merci d’avoir écrit cela.

    Répondre
  23. Pour ma part j’ai perdu ma grand-mère il y a 1 an et demi et j’ai encore du mal à m’en remettre>. Je n’ai malheureusement pas eu la chance d’avoir un objet tel qu’une bague d’elle. Je pense que cet objet peut être une porte bonheur pour toi! Perdre un être de notre famille n’est pas facile mais ce sont ces petites choses qui nous permettent de nous soigner.
    Belle Journée….

    Répondre
  24. Pareil, ma grand-mère (partie bien trop tôt) m’avait donné un de ses bagues lorsque j’étais enfant… une bague en tresse, avec trois “fils” un en or jaune, un en or blanc et un en argent… une merveille…

    Répondre
  25. Bel article.
    Je te donne mon petit avis (qui passera peut être inaperçu).
    Je pense que le jour où tu diras OUI (le oui du mariage hein ) la bague de ta petite mamie chèrie dois être présente (en collier ou sur ton doigt)! Histoire que la petite toi et la grande toi soit relié (en plus tu aura le truc “vieux”, tu sais un tuc bleu, neuf, vieux, emprunter etc).
    Très joli blog que tu as là.

    Répondre
    • May

      Alors, non, ton petit avis ne passera pas inaperçu. J’ai pris un peu de retard pour répondre à tous les commentaires, comme je le fais d’habitude à cause du mémoire, mais je les ai tous lu attentivement.

      Et oui, tu as raison. C’est d’ailleurs l’avis de tous les commentaires. J’avais pris quelques remarques sur l’étrangeté de cette bague à mon doigt (je me disais que c’était peut-être une minorité qui exprimait se que penser la majorité), mais vos commentaires me rassurent beaucoup. Alors, oui, je vais la garder encore longtemps à mon doigt … et si je me marie un jour, je la garderai aussi.
      Tu as bien raison, c’est un joli symbole (et un vrai doudou).

      Je te souhaite un bon dimanche,
      May

      Répondre
  26. ça va sans doute te paraître exagéré, mais j’ai eu les larmes aux yeux en lisant ton article.
    J’ai été touchée par celui-ci, et je trouve ça beau de garder un lien avec ta grand-mère de cette façon. Je ne pense pas que ce soit un lien malsain que de mettre sa bague de fiançailles, c’est quelque chose d’important de ne pas oublier les personnes qui sont elles-mêmes importantes à nos yeux.

    Répondre
    • May

      Ton message est très touchant Justine. Alors, tout simplement, merci beaucoup.

      Et oui, après la lecture de tous vos commentaires, je suis rassurée et convaincue que je la garderai encore longtemps à mon doigt.

      Bon dimanche !

      Répondre
  27. Marie

    Bonsoir,

    La mère de mon compagnon n’a pas de relations avec une de ses petites filles depuis 15 ans. Elle recherche les coordonnées de sa petite fille pour lui dire qu’elle souhaite la donner à sa fille donc son arrière petite fille.
    J’espère que sa petite fille l’acceptera car j’ai l’impression que pour elle c’est très important.
    Cependant, je me demande pourquoi elle souhaite absolument donner cette bague…..

    Bonne soirée.

    Répondre
  28. Lors ce que sousana était au senegal avec ses ami yara andrea et mame seye avec leur car camping sousana ou est ce que tu es

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)