Gaspard Proust, du cynisme et de l’impertinence


De l’humour grinçant et un air nonchalant

Vendredi soir, je suis allée voir Gaspard Proust au TAP de Poitiers. Je dois dire que cela m’a fait un bien fou et que j’en suis ressortie avec un énorme sourire. Gaspard Proust, pour ceux qui ne le connaitraient peut-être pas, est un humoriste et aussi le héros du film encore à l’affiche L’amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder. C’est d’ailleurs un peu un clone de Beigbeder avec quelques années de moins. Comme Beigbeder, Gaspard Proust allie à la perfection cynisme, séduction et culture.

On apprécie – ou on déteste – son coté cynique et désabusé, son humour grinçant, sa façon de dire des horreurs comme si ne rien était. J’aime. J’aime son impertinence. Son air nonchalant et cette absence de théâtralité. C’est un délicieux mélange de Desproges, Cioran, Guillon et Dr House. Tout en finesse et sans aucun tabou, il nous fait rire. Avec son humour cruel. Sans pitié. D’un ton monotone, il papillonne de sujet en sujet. Et, tout y passe : la droite, la gauche, les handicapés, le racisme, les femmes, le machisme. Gaspard Proust est brillant, cinglant, percutant. D’un ton neutre, il se plaît à provoquer.

Il laisse entrevoir en filigrane beaucoup de culture et son goût pour la littérature. L’humoriste, passionné par Balzac, a d’ailleurs cette même façon d’observer et de décrire la société. J’ai beaucoup aimé cette phrase reprise de Houellebecq par Gaspard Proust dans une interview pour Télérama qui synthétise assez bien je trouve son humour : “on se fait traiter de cynique dès qu’on se contente de décrire les choses comme elles sont.”

Et puis, Gaspard Proust est beau (oui, oui, cela a son importance), élégant et insolent. Le trio parfait pour faire fondre presque n’importe quelle fille. Une sorte de héros romantique, un dandy à la française.
Il est arrivé sur scène veste de tailleur noire, jean clair, chemise claire et sourire parfait. Sur la scène, une chaise et une bouteille d’eau.  C’est simple et cela fonctionne à la perfection.

Gaspard Proust poursuit sa tournée jusqu’à fin avril : si il passe près de chez vous et que vous n’êtes pas contre l’humour grinçant, allez-y, allez-y !


Les photographies sont issues du film L’amour dure trois ans. Je n’ai pas vraiment trouver de (chouettes) photographies de sa tournée.

«Je suis un cartésien désabusé. C’est-à-dire que je pense donc je suis. Mais je m’en fous !»


Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Emilie*

    Mon papa en est fan et j’ai voulu qu’on aille le voir ensemble mais je m’y suis prise trop tard pour avoir des places près de chez nous. Vivement qu’il revienne en tournée! Son humour est tellement décalé :)

    Répondre
    • May

      Ah oui. J’ai pris les places seulement le jeudi pour le vendredi. Il y avait deux dates à Poitiers. Du coup, on a bien eu de la chance (je suis incapable de programmer des choses trop en avance)

      J’espère aussi qu’il repassera. Il est chouette.

      Bises demoiselle !

      Répondre
  2. crabshabbie

    Merci pour cet article, justement il passe au Havre et je compte bien y aller ! Bonne soirée !

    Répondre
    • May

      J’espère que tu passeras un aussi bon moment que j’ai passé.

      Bonne soirée !

      Répondre
    • May

      Moi aussi je l’adore.
      C’est le genre de phrase qui reste gravée dans un coin de la tête.

      Répondre
  3. Ah oui, ma cousine y est allée, elle m’en a dit que du bien.. Si il repasse à Paris, du coup, je tâcherai d’y aller!

    Répondre
  4. que je suis contente d’avoir lue un article qui arrive à résumer bien mieux que moi ce que j’ai ressenti en voyant ce film…c’est clair ça sent le beigbeder à plein nez, mais que Proust l’incarne bien et je me plais à croire qu’il est ainsi.
    Du coup gros coup de coeur pour lui car je ne saurai dire combien j’aime ce genre d’esprit…biz

    Répondre
    • May

      Hihi, ce n’est pas vraiment un article sur le film mais sur Gaspard Proust en tant qu’humoriste. J’ai moins aimé l’amour dure trois ans, peut-être que j’en attendais trop.
      Même s’il ressemble à Beigbeder, je trouve qu’il faisait trop jeune/lisse dans le film pour jouer ce rôle. Enfin, enfin, cela fait toujours plaisir de lire des points de vue divergents ! :)

      Répondre
  5. J’ai detesté sa prestation dans l’amour dure trois ans, je l’ai trouvé mou et… chiant. Le genre de mec dont on ne peut pas tomber amoureuse (c’est marrant car tu dis justement les contraire ;))Sur scène par pure curiosité, j’irai peut etre le voir, juste pour lui redonner une chance.

    Répondre
    • May

      Ah non, mais moi non plus, je ne l’ai pas trop aimé dans l’amour dure trois ans. Son coté, j’incarne moins le rôle que je le joue comme si j’étais au théâtre, je n’aime pas spécialement (et, c’est ce qui marche assez bien en ce moment je crois).

      En revanche, sur scène, j’aime beaucoup beaucoup. Disons que cela reste à mes yeux un très bon humoriste/comédien, mais pas un acteur.

      Bref, si tu vas le voir, je serai contente de savoir ce que tu en as pensé !

      Bonne fin de semaine !

      Répondre
  6. audrey

    Je n’ai entendu que de mauvaises critiques sur ce film. Je t’avoue je connais pas bien cet acteur mais j’ai me renseigné et si il passe par chez moi j’irais le voir. Et si ça me plait pas, je viendrais râler! parce que je suis une râleuse et les râleuses ça fait au moins ça! ;)

    Répondre
    • May

      Ah mais, je ne parle pas du film, je parle de Gaspard Proust là. Je faisait juste référence au film pour conceptualiser l’article et l’illustrer.

      Et donc, je n’ai pas spécialement aimé le film (du coup, ne viens pas râler après moi !). En revanche, si Gaspard Proust passe près de chez toi, je le te conseille et là, tu auras le droit de venir râler ! :D

      Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)