Extrêmement fort et incroyablement près de Stephen Daldry


Extrêmement fort et incroyablement près

J’avais lu le livre de Jonathan Safran Foer il y a quelques années. Plusieurs personnes me l’avaient conseillé. Je crois que c’était la première fois que je lisais une oeuvre sur les attentats du 11 septembre 2001. J’avais trouvé le livre original et incroyablement poétique sur ce sujet pourtant si délicat. L’histoire est assez simple : un garçon de 9 ans, Oskar, perd son père lors des attentats du 11 septembre. Un an plus tard il trouve une clé dans les affaires de son père : à ses yeux, cette clef ne peut être qu’un message de son père. Oskar part alors en quête d’une réponse : la créativité, la sincérité, la spontanéité propre à l’enfance mais aussi la pudeur se mêlent à cette fabuleuse aventure qui commence alors.

Le livre m’avait laissé un joli souvenir. L’écriture de Jonathan Safran Foer est très fine et délicate. J’aime plus que tous ces livres-là. Ces livres qui transportent, nous changent un peu ; et qui nous laissent, comme en guise de remerciement, quelques phrases parfaites qui nous colleront à la peau durant des années.

Je suis allée voir Extrêmement fort et incroyable près de Stephen Daldry au cinéma hier soir, et j’ai été agréablement surprise. Je suis toujours enthousiaste à l’idée de regarder l’histoire d’un joli livre : découvrir la façon dont le réalisateur à ressenti et vécu le livre est un petit délice. C’est une façon pour moi de découvrir à nouveau un livre avec un autre regard, une sorte d’expérience formidable.

J’ai vu plusieurs adaptations de livres ces derniers mois . Et à chaque fois, je suis ressortie de la salle un brin déçu. Je n’avais pas (su) retrouvé dans le film l’essence du livre, ce petit brin de folie ou de poésie qui amène une histoire minuscule au nom d’œuvre.

Extrêmement fort et incroyablement près m’a coupé le souffle. Je suis rentrée doucement dans l’œuvre, la musique et l’esthétique très soignée y aidant sûrement. J’avais un peu peur que les personnages finissent par m’énerver, qu’ils écrasent la beauté du livre. Et puis non, ils m’ont touché. J’ai apprécié la délicatesse et la pudeur qui s’en dégage, cette façon si fine de saisir les émotions. Thomas Horn joue incroyablement bien. A la fin du film, j’aurais voulu rester encore un peu avec les personnages et les prendre chacun dans mes bras.

Finalement, j’ai ressenti les mêmes sentiments qu’à la lecture du livre : de la poésie (beaucoup de poésie), de la peine, de l’absurdité, de la tendresse. J’ai eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises.

Alors, je vous conseille le livre (et même tous les livres de Jonathan Safran Foer en fait) ainsi que le film.

“Je me suis mis à inventer des choses, et puis je n’ai plus pu m’arrêter, comme les castors. Les gens croient qu’ils coupent des arbres pour construire des barrages, mais en réalité c’est parce que leurs dents n’arrêtent jamais de pousser, et s’ils ne les limaient pas constamment en rongeant tous les arbres, leurs dents finiraient par leur pousser dans le museau, ce qui les tueraient. Mon cerveau, c’était pareil.”


Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. J’ai acheté le livre il y a bien 2 ans et je ne l’ai jamais lu… Maintenant que son adaptation au cinéma sort, j’ai envie de le découvrir! Par contre c’est marrant car on met bien en avant Tom Hanks et Sandra Bullock alors qu’il parait qu’ils n’y tiennent qu’un second rôle (dixit les critiques ciné entendus hier à la radio!).

    Répondre
    • May

      Ah oui, oui, il faut le livre, il est vachement chouette tu verras.

      Et oui, ils ont effectivement un second rôle dans le film. Enfin, tu verras si tu décides d’aller le voir ! :)

      Bonne fin de semaine !

      Répondre
  2. J’ai lu quelques mauvaises critiques qui ne m’ont pas donné envie de le voir. Peut-être que j’irai malgré tout. Si c’est poétique, j’aime toujours !

    Répondre
    • May

      Je pense que soit on accroche doucement, soit on doit en avoir vite vite marre avec ce film.

      Du coup, oui, je le conseille sans promettre qu’il pourra plaire à tout le monde (j’ai parfois des goûts un peu bizarre en matière de cinéma). Tu me diras ce que tu en as pensé si tu décides d’aller le voir ?

      Bises

      Répondre
  3. Encore une fois tu en parles merveilleusement bien et tu m’as donné envie de me plonger dans le livre. Pour ce qui est du film, pourquoi pas aussi, ms prioritairement j’aimerai lire le livre! Merci May pour tes bons conseils

    Répondre
    • May

      Oh chouette !
      C’est toujours super-méga-chouette (rien que ça) de savoir qu’on a pu décider une personne à découvrir un livre/film/pièce de théâtre.

      Alors, j’espère qu’il te plaira. N’hésite pas à me laisser un petit mot pour me dire ce que tu en auras pensé.

      Répondre
  4. Je vais peut être commencer par le livre. Comme toi je suis souvent déçue des adaptations, je ne voudrais aps être coincée avec les personnages du film si je lis le livre dans un second temps. J’ai peur que mon imagination joue les feignantes si je lui donne des personnages tout prets.

    Répondre
    • May

      Ah oui, je pense comme toi. Je me débrouille toujours pour lire le livre avant de le voir adapté au cinéma.
      Sinon, comme tu dis, l’imagination joue un peu trop les feignantes.

      Répondre
  5. Tres bel article.
    J’ai également vu le film mais sans avoir lu le livre auparavant et comme toi j’ai apprecié. La musique est magnifique, d’ailleurs je n’arrete pas de l’écouter depuis. Je vais suivre ton conseil et me renseigner sur les livres de cet auteur.
    Bises

    Répondre
    • May

      Merci Craquette !

      J’aime beaucoup Jonathan Safran Foer. Il a notamment écrit un livre sur la consommation de viande (Faut-il manger les animaux ?) très très intéressant et qui amène à réfléchir.

      Belle fin de semaine !

      Répondre
  6. kat

    Je ne surveille pas trop les sorties ciné ces temps ci, du coup je ne connaissais pas ce film, ton résumé et ressenti donne vraiment envie d’aller le voir :)

    Répondre
  7. Je n’ai lu ton post qu’en diagonale car je ne connais pas l’histoire et je ne veux pas déflorer mon plaisir lors du visionnage. Car je vais aller le voir ce film, c’est sûr! Ahhh Daldry! depuis The Hours, je suis prête à me damner pour un film de Daldry, alors dire qu’il a réussi cette adaptation poétique, je n’en doute pas. Il me tarde vraiment de voir ce film. Et puis, je le lirai aussi bien sûr, en suivant ton conseil ;)

    Répondre
  8. Alexandre

    J’ai été voir ce film également hier soir, seul car l’émission est plus intense. J’ai beaucoup apprécié, de la France nous avons été beaucoup moins toucher par ce qui s’est passé. Ce film nous explique vraiment bien le bouleversement que cela a procurais pour tout les habitants new yorkais. J’aime votre façon de vous exprimer votre blog me plais. Pouvons nous discuter par msn ou email. Bien cordialement Alexandre. Mail: marcaurele62@gmail.com

    Répondre
    • May

      Ah oui, je suis tout à fait d’accord avec toi Alexandre. Tu peux lire le livre si tu veux apprécier un peu plus justement l’oeuvre de Jonathan Safran Foer.

      Pour discuter, il y a un petit formulaire de contact en haut où tu peux m’envoyer un petit message ou par mail (may@vie-de-miettes.fr). J’y répondrai avec plaisir !

      Répondre
    • May

      Chouette ! J’espère qu’il te plaira/touchera autant qu’il a pu me plaire/toucher.

      Répondre
  9. J’attendais impatiemment que ce film sorte (je ne rate jamais un film de Tom Hanks…), alléchée par la bande annonce qui annonçait ce que tu confirmes avec ta prose toujours aussi délicate… Je pense donc que dimanche soir je tenterais l’aventure de la poésie sur grand écran… ^^
    Merci pour cette si jolie critique ^^

    Bises.

    Répondre
    • c’est étonnant autant le livre avait d’excellentes critiques un peu partout, autant le film en a de tres mauvaises …selon toi les deux sont de qualités comme quoi les mélos ont meilleure presse en littérature qu’en ciné :o)

      Répondre
      • May

        Oui, cela doit être ça !
        Je n’ai lu aucune critique avant de voir le film, cela m’a évitée de me faire une certaine idée. Et puis bon, finalement, j’ai beaucoup aimé. :)

        Répondre
  10. Je l’ai vu mercredi… J’ai adoré, et je me suis dit en sortant de la séance que je m’achèterai le livre. Moi, j’ai pleuré, plusieurs fois pendant le film…

    Répondre
    • May

      J’espère que le livre te plaira tout autant. Il est un peu magique quand même ce livre, tu verras.

      Répondre
  11. J`avais bien aime le livre (le 1er…et le seul pour l`instant, que j`ai lu de cet auteur atypique!) mais j`ai passe mon tour pour l`adaptation cine car les critiques n`etaient pas bonnes… Ton article va a l`encontre de ce que j`ai pu lire dans la presse et tant mieux! Bon week-end May ;o)

    Répondre
    • May

      Ah oui, vous avez été plusieurs à me dire que les critères n’avaient pas été bonnes : je vais aller les voir. :)

      Lorsque je lis des critiques, je les lis toujours après avoir vu le film. Sinon, j’en attends toujours trop ou pas assez, et j’ai un peu l’impression de voir le livre à travers les yeux de ces critiques justement.

      Donc oui, oui, tant mieux !

      Répondre
  12. J’ai adoré le livre, j’adore ce qu’a fait Daldry dans le passé… Mais j’ai un mauvais a priori sur le film ! J’ai lu beaucoup de critiques à son sujet alors c’est vrai que cela me freine un peu…
    Merci de nous faire partager ta vision des choses !

    (Ton site internet est magnifique… On sent que y’a du professionnalisme :) ).

    Répondre
    • May

      Vous avez été nombreux à me dire que vous aviez lu plusieurs critiques négatives. Du coup, je comprends que cela peut freiner. Perso, j’évite toujours d’ailleurs pour cela de lire les critiques avant d’aller voir un film. Sinon, j’en attends toujours trop lorsque la critique en font des éloges, et cela me démotive pour aller voir un film quand celles-ci à l’inverse le “démontent” points par points.

      (merci beaucoup Astrid)

      Répondre
  13. Mélanie

    Je ne peux m’empêcher de laisser un commentaire sous ce post. Je te lis souvent, en silence. :)
    Je suis tombée amoureuse de ce livre il y a 2 ans, environ. Un doux mélange de douceur, de poésie, de légèreté, d’insouciance, de tristesse, d’authenticité et de douleur. Aussi. Alors forcément, en croisant il y a quelques semaines les affiches pour ce film dans le métro parisien, je me suis promise que j’irai le voir. Et je l’ai fait. Hier soir. Et je suis retombée amoureuse de l’histoire, de l’auteur et des acteurs. J’ai été conquise. Il y avait tout ce qui rendait le livre si inoubliable. Et j’ai mis quelques longs instants à sortir de la salle. Je n’avais pas envie de quitter ces personnages. Et je suis sortie, le sourire aux lèvres, et les larmes au bord des yeux. Chamboulée. Et contente. :)
    Je suis encore plus contente de voir que d’autres pensent la même chose de ce film (et du livre). :)

    Répondre
    • May

      Cela me fait plaisir de te voir déposer un commentaire ici. J’espère que tu vas bien.

      Et puis, oui, oui, tout tout comme toi. Ce film/livre est une petit merveille, un point c’est tout.

      Répondre
  14. J’ai les même sentiments que toi… Le lire m’avait charmé par sa poésie, sa tendresse, son exencitricité et les personnages soigneusement dessinés sous la plume de Jonathan Safran Foer. J’avais un mélange de peur-excitation avant d’aller voir le film. Peur d’être déçue mais terriblement curieuse de voir ce que ça pouvait donner. Et comme toi, j’ai été transportée, charmée, émue, de bout en bout.

    Répondre
    • May

      Je crois que c’est un film où soit l’on entre dans l’histoire très vite et qui nous charme/chamboule/heurte, soit on film qu’on déteste.

      Cela fait plaisir de lire qu’on a ressenti les mêmes choses.

      Répondre
  15. Je te laisse encore un petit pour mot pour te remercier une nouvelle fois pour cette si jolie chronique… j’ai été le voir et il m’a bouleversée, touchée et tous les autres adjectifs de la même gamme que tu voudras bien ajouter à cette liste loin d’être exhaustive. Bref, ce fut un véritable coup de coeur.
    J’ai écrit quelques lignes également sur ce film :

    http://lilysweeks.blogspot.com/2012/03/extremement-pres-incroyablement-fort-un.html

    Passe une belle soirée et merci encore pour cette belle découverte,

    Bises.

    Répondre
    • May

      Alors, tout d’abord, de rien. C’est fou comme cela peut faire chaud au coeur de conseiller un film/livre que l’on a apprécié et de voir qu’une personne a suivi notre conseil puis a partagé notre ressenti.

      La critique sur ton blog est une petite merveille. Cela me donne presque envie d’aller le voir à nouveau.

      Passe un chouette week-end !

      Répondre
  16. Je l’ai également vu mais je ne connaissais pas le livre. C’est vrai que le film est très beau, je retenais mes larmes d’émotions. J’ai beaucoup aimé.

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)