La neige, cette beauté glaciale

Et cette neige qui m’enveloppe

C’est doux, c’est moelleux. Un petit cocon. Chaque année, j’attends la neige. J’ai trois ans et les yeux qui brillent. J’aime sa blancheur, son coté ouaté. Je peux passer des heures derrière la fenêtre. Le soleil glacial qui l’éclabousse. A chaque fois, c’est même ritournelle. J’ouvre grands les yeux. Je regarde, j’admire. On dirait du velours. Et, si une personne est à ma coté, je ne peux m’empêcher le sourire au bout des lèvres de lui conseiller de regarder, de s’arrêter un peu. Les yeux écarquillées, j’aimerais pouvoir saisir chaque flocon. Une parenthèse délicieuse.

La neige est une pause. Un souffle. On oublie les journées sombres, brouillons, glaciales. La neige transforme ces journées-là. Elle les rend lumineuses, précieuses presque. Et ces petits flocons, qui font une derrière danse avant de se poser en douceur. On voudrait les attraper. Qu’ils s’éternisent entre nos doigts.

C’est beau, ces ailes d’ange tombées. Un joli symbole, un murmure, le printemps n’est plus très loin. La neige donne des ailes, métamorphe l’hiver. On se sent plus léger. Le froid sur les joues réveille. Les premiers pas sur la neige encore repassée sont une merveille. Par contraste, l’intérieur devient plus douillet, plus clair. On savoure un chocolat chaud. On partage une fondue. On respire, l’apnée hivernal cesse.

Ce sont des petits riens, des pas grands choses qui font que l’on se sent vivants. Certains diront que je suis niaise, je dirais juste que je suis vivante.

“Et tel flocon s’attarde, on le suit des yeux,
On aimerait le regarder toujours
Tel autre s’est posé sur la main offerte.”
Les flambeaux, Yves Bonnefoy

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. J’étais pas loin de Poitiers il y a 2 jours et j’ai donc vue les 20cm de neige où j’étais dans un petit village proche de Lusignan (si tu connais). J’ai été émerveiller par le paysage tout blanc, et je crois ne jamais avoir vue autant de neige depuis que je suis née.

    Répondre
    • May

      C’est peut-être finalement la première fois que je voyais autant de neige aussi, et surtout aussi longtemps (en dehors des vacances d’hiver).

      Belle journée !

      Répondre
  2. La neige c’est beau, et ça fait “crounch, crounch” quand tu marches dedans… (désolé May pour ce commentaire aussi enfantin). Mais la neige, comme toi, ça m’émerveille. C’est magnifique en ce moment à Poitiers et ça reste longtemps :)

    Répondre
    • May

      Haha, j’adore le “crounch crounch” enfin je disais moins ça quand je suis tombée à plein ventre.

      C’est quand même bien chouette la neige !

      Répondre
  3. Ce matin, pour la premiere fois de l`annee, Bristol s`est reveillee sous un fin manteau blanc…mais ca n`a pas tenu, dommage car comme toi j`aime beaucoup la neige!!! ;o)

    Répondre
    • May

      Il va peut-être encore neigé. Cela neige un peu partout j’ai l’impression en ce moment. :)

      Répondre
  4. kat

    Ici la neige n’est pas restée très longtemps,mais quel plaisir pour les yeux!
    On redevient un enfant à marcher dans la neige, à découvrir ce paysage enneigé quand la ville est encore tout endormi, que la neige est encore intacte, sans aucune trace de pas encore.J’ai arpenté les rues encore désertes, dans le silence, seul le bruit de mes pas dans la neige résonnaient, et ce manteau blanc s’étendait à perte de vue pour le plaisir de mes yeux :)
    Maintenant tout est fondu ou gelé, le spectacle est nettement moins joli et les rues et les trottoirs sont devenus plus dangereux déjà.

    Répondre
    • May

      C’est tout à fait ça !
      Je croise les doigts pour qu’il reneige à nouveau un petit peu. C’est tellement douillet la neige.

      Bises

      Répondre
  5. Moi aussi j’ai trois ans quand il neige, je pourrais passer des heures à la regarder. ça a beau être une vrai galère à paris au moindre flocon dès qu’il se met à neiger je ne peux pas m’empêcher de dire à la première personne que je croise, t’as vu il neige, avec l’air béat et excité d’un fox terrier qui aurait vu un lapin

    Répondre
    • May

      Je ressens la même chose que toi. Je suis complètement émerveillée par la neige, et cela même si je sais que cela va être une vraie galère pour me déplacer.

      Et j’adore ton expression “l’air béat et excité d’un fox terrier qui aurait vu un lapin”, j’ai ri !

      Répondre
  6. C’est beau la neige, encore plus si on n’a pas besoin de se déplacer.
    Etant près de la mer, je vois la neige extrêmement peu.

    Répondre
    • May

      Oui, effectivement, les déplacements sont toujours très délicats dès qu’il neige un peu (surtout dans les zones où la neige est peu fréquente).

      Répondre
  7. Je suis d’accord avec toi, la neige c’est un régal pour les yeux!!! Regarder la neige tomber, je ne m’en lasse pas! et voir les arbres et le paysage recouverts d’un manteau blanc est quelque chose de magique! Par contre, ds le sud, au moindre flocon c’est la grosse pagaille et je viens de le tester pas plus tard que cette après-midi! Gros gros flocon sur Marseille vers 13h, branle bas de combat, les écoles ont commencé à fermer, les banques, les gens ont commencé à rentrer chez eux et finalement ça n’a pas duré! ms tout le monde s’est retrouvé sur la route et donc dans les bouchons en même temps!

    Répondre
    • May

      Ahah, c’est plus ou moins pareil à Poitiers (sûrement un peu atténué quand même, c’est déjà presque le nord Poitiers après tout).

      C’est toujours un peu marrant de voir tout ce que peut provoquer quelques flocons (c’est toujours plus marrant vu de l’extérieur).

      Bises et belle journée !

      Répondre
  8. “La neige donne des ailes” : mouahah va dire cela aux usagers du RER truc muche qui ont été bloqués je ne sais plus quand à cause des intempéries (mauvais esprit, sors de ce corps !!!) :D
    Bon, trêve de plaisanteries, je suis bien contente de te relire, et ça valait le coup d’attendre que tu aies un nouveau câble pour ton appareil photo car tes clichés sont très jolis.
    Et oui, la neige c’est toute une ambiance, une atmosphère, que j’aime beaucoup aussi. Ici, ces derniers jours, 2-3 flocons mais rien qui tient au sol, juste à peine sur les toits.

    Passe un bon weekend,

    Répondre
  9. La neige crée des décors magnifiques. Le seul problème chez nous c’est que l’hiver est un peu trop long.

    Répondre
  10. J’aime bien la neige mais pendant une journée, après ça me fatigue :) En fait, c’est hyper joli à la campagne ou à la montagne et quand tu n’as rien à faire, mais quand tu es en ville (déjà ça se transforme en bouillabaisse) et qu’il faut aller bosser en bravant les trottoirs glissants, c’est compliqué.

    Mais c’est tellement magnifique comme décor… Tu as raison, c’est bien aussi de prendre quelques minutes ou quelques heures pour admirer cette merveille de la nature (tu vois, j’suis pas si rabat-joie finalement :d mais j’aime bien râler)

    Répondre
  11. Je crois bien que la neige fait cet effet pour de nombreuses personnes. :) Comme un rdv attendu chaque année, plus ou moins à la même époque. Cette année, elle s’est faite attendre, désirée, mais aujourd’hui elle est bien là, et ne semble plus vraiment vouloir partir.
    Je n’attends qu’une chose, la fin du mois. Sauter dans cet avion et rentrer à la maison. Rentrer, rentrer, rentrer et être accueillie par ces dizaines de dizaines de centimètres, de mètres de neige; et ces températures plus que négative. La voir avoir envahie à pleine vague, mes belles forêt polonaise. Ah, comme j’ai hâte <3

    Répondre
  12. Merci pour ce petit moment de douceur, encore une fois je me suis retrouvé derrière chacun de tes mots même si je doute qu’il m’ait été possible de l’exprimer d’une si jolie et poétique façon.
    La neige me donne l’impression d’être chez moi, quel que soit l’endroit où je la vois tomber. Dimanche dernier lorsqu’en ouvrant les volets, j’ai découvert le trottoir et les rebords de balcons enneigés (pour la poésie il aurait fallu évoquer les toits mais malheureusement, de toits, au deuxième étage, je ne peux guère en admirer), pour la première fois je me suis sentie réellement chez moi à Paris. J’ai monté un peu le chauffage, arrêté tout ce qui m’occupait les mains et l’esprit, sorti un plaid, enfilé de grosses chaussettes et fait chauffer du lait avec quelques carreaux de chocolat noir et une pointe de cannelle.
    Mais, déjà lundi à voir toutes ces personnes qui avaient dormi sous les flocons ou dans les couloirs du métro sans d’autre protection qu’un sac de couchage, je me suis mise à la haïr autant que ces degrés qui ne se décident à remonter… Parce la neige n’a de charme qu’à l’abri de son emprise, de l’autre côté de la vitre et auprès d’un radiateur (là encore, la poésie voudrait un feu de cheminée… idem, en appartement, la cheminée… est une douce utopie…^^)

    Bises.

    Répondre
  13. Hello May !

    Très joli ces doux mots sur notre charmant climat hivernal (vague de froid bonjour ^^)
    C’est vrai que ce qui est plaisant, c’est cette atmosphère blanche qui change le décor et l’observer c’est attendrissant.
    Passes un bon week-end ! Bises !

    Répondre
  14. Vous avez une très jolie plume! Une solution douce et originale pour se tenir au chaud est celle des nouveaux chauffages en pierre naturelle, marbre ou granit, ils sont des éléments de déco à part entière!

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)