Ce n’est pas ta faute, c’est ton héritage.


Et l’hiver qui s’infiltre aux creux des os,

Le rythme s’accélère et il faudrait maintenir les yeux grands ouverts. Il y a le master bien sûr, et tout le reste. Il y a les mots d’O. Adam qui sonnent si souvent comme une évidence, ces photographies prisent à l’improviste un dimanche soir et ce ciel alors si bleu si intense. Il m’absorbe m’engloutit. Je deviens une de ces filles à la fenêtre à voir l’infini dans un grain de sable.

Il y a ces cours de FLE à lire à comprendre à surligner, et tous ces travaux qu’il faudrait déjà avoir presque fini. Il y a l’angoisse et cette crainte de ne pas être à la hauteur. Les mots et les douceurs qui se glissent par surprise dans la boite aux lettres, et les autres, tous ceux qui n’arrivent pas. Il y a l’attente et la douceur glaciale des journées hivernales. Les couettes moelleuses qui réchauffent et le thé qui infuse. Le verre de vin du dimanche soir pour adoucir le week-end qui se brise. Cette chanson de Biolay que j’écoute en boucle grâce à elle. Les carnets et les mots qui se superposent, comme toujours. L’envie de poudre d’escampette.

Et, les rires.

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. La poudre d’escampette, plus que jamais ce mois-ci. Et pourtant, le sac reste à terre et c’est à mon tour de servir de point de chute. A voir, je crois. Novembre finit bientôt. Et comme c’est heureux.
    Les jours gris plongés dans la brume et l’impression de vivre dans un nuage. Un peu désorientée, même. Les journées à regarder dehors par la fenêtre parce qu’il faut se saisir à bras le corps pour mettre le nez dehors. Vraiment, beaucoup. Les mots qui butent et qui s’étiolent. Qui se font rares. Mais continuer quand même. Et parfois, ça devient un réel effort de taper.
    Mais les rires malgré tout. Et la douceur, plus que tout.
    Courage pour les devoirs à n’en plus finir.
    Je t’embrasse.

    Répondre
    • May

      ( ton commentaire est beau et doux. Puis la brume a laissé place à la neige et c’est quand même plus joli, non ? ).

      Je t’embrasse, à nouveau (cela fait que la 3ème fois que je te dis ça ce soir ^^) :)

      Répondre
  2. Tu vis à Valencia? J’adore cette ville… Je suis à Madrid actuellement et j’aurais de loin préféré être près de la mer et des couleurs de Valencia! Joli blog, bien écrit, je prendrai le temps de le parcourir plus tard!

    Répondre
    • May

      Non, je ne vis pas hélas à Valencia. J’y étais l’année dernière en Erasmus (et je voudrais beaucoup y retourner).

      Et puis, profite bien de Madrid. C’est une chouette ville aussi ! Tu es en Erasmus toi aussi ? :)

      Répondre
      • Je n’ai plus l’âge des études et d’Erasmus… Mais mon copain et moi adorons l’Espagne et surtout, je profite qu’avec son boulot il ait souvent besoin de s’y rendre. Valencia, c’est notre lieu de villégiature l’été… On l’a fait découvrir à notre fils cet été, ses premières vacances.

        Répondre
  3. Moi je trouve l’hiver avec la neige et les sports d’hiver beaucoup plus gai, que ce triste mois de novembre toujours sombre.

    Répondre
    • May

      J’aime bien novembre. Ici, j’ai déjà l’impression d’etre en plein hiver.

      Répondre
  4. L’hiver qui s’infiltre bien trop vite sous la peau…J’ai hate que le mois de décembre s’installe pour que les lumières de noel chassent un peu tout ce gris et cette tristesse…
    Le master, j’imagine comme moi que ça prend un temps fou, et tout le reste prend le reste du temps…J’aimerai étirer mes journées.
    ces mots “qui n’arrivent pas”, je les attends aussi…d’une soi disant meilleure amie pour qui la vie continue sans moi apparemment…
    J’ai réussi à trouver un peu de temps pour enfin lire le livre d’O. Adam que j’avais acheté cet été.Dis tu me conseille lequel de lui ensuite?j’avais lu “des vents contraires” pour le moment.
    Je t’embrasse et courage pour tout ces devoirs :)

    Répondre
    • May

      C’est bientôt décembre et sa magie (oui, comme je répond dix ans après, on arrive déjà au mois magique).

      Te noie pas dans les devoirs quand meme hein, profite profite ! :)

      Répondre
  5. Tu as l’air d’aller bien à ce que je vois. Malgré le froid et le travail pour le master etc. bien entendu. Je l’espère en tout cas…

    P.S : I <3 Comptoir des Cotonniers ;)

    Répondre
    • May

      Oui, je vais bien, je vais bien. Et toi ?

      Et moi aussi, je suis amoureuse du comptoir des cotonniers. J’aime beaucoup cette marque.

      Répondre
  6. J’aime ces photos où se superposent le froid à travers la fenêtre et la chaleur du cocon blanc… Très réussies !

    Répondre
    • May

      Merci beaucoup !
      C’est tout a fait ce que j’ai essayé de faire ressentir, alors alors cela fait plaisir que tu le ressentes. :)

      Répondre
  7. Poudoupoudoupoudou…
    L’hiver, cette année, je l’ai rencontré pour la première fois à Québec. La ville est entièrement illuminée à cette époque…
    Ça me fait toujours du bien de te lire.

    Répondre
    • May

      PoudoupoudouPoudou !

      L’hiver au Québec, cela doit être chouette et beau. Dis, tu as pris des photographies (curieuse, que je suis !).

      Je t’embrasse, fort.

      Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)