Partir en Erasmus en Espagne,

La vie en Erasmus en Espagne

Il y a tout juste un an, je partais m’installer en Espagne pour vivre un an en tant qu’étudiante Erasmus. C’est avec plein de pépites dans les yeux que je me souviens de mon départ et de mes premiers pas dans ce pays et de cette ville alors inconnus.

J’ai aimé cette expérience. Je crois même pouvoir dire que je suis tombée amoureuse de la langue espagnole et de l’Espagne. Mon expérience Erasmus, malgré les coups durs, a été magique. C’est simple lorsque j’entends des personnes parler espagnol dans la rue ou à l’université, j’ai des étoiles à l’estomac. Je compte y retourner, y vivre à nouveau. Je pense déjà à essayer de trouver un stage en Espagne. Cette expérience Erasmus m’aura permis de découvrir un autre pays, une autre façon de penser, de voyager et aussi bien sûr de me découvrir.

Si vous avez l’occasion de partir en Erasmus ou, plus largement, de partir vivre à l’étranger, surtout partez. Une expérience Erasmus ne se fait qu’une fois dans une vie, et je ne connais personne qui regrette d’être parti. L’inscription, les montagnes de papiers compliquées, la solitude,  l’absence de l’être qu’on aime – pour rassurer les amoureux Erasmus, lorsqu’on s’aime la distance ne change rien à l’amour- , la barrière de la langue aussi ; tout cela n’est qu’un coup de vent à coté de tout ce que peu apporter une telle expérience.

Je suis arrivée à Valencia avec mes peurs en bandoulière. J’avais peur de ne pas me faire d’amis, de ne rencontrer personne, de ne pas arriver à parler, de ne pas progresser, de le perdre, de. Tout ça s’envole très vite. Erasmus, c’est un cocon, une grande famille douillette. J’ai pris un plaisir fou à parler espagnol dès le début. Alors oui, on me demandait de répéter assez souvent. J’aimais ça, cela faisait parti du jeu. On m’a toujours très bien accueillie. J’ai aimé plus que tout me créer un nouveau quotidien dans un autre pays et une autre langue. Je me suis tissée une nouvelle vie.

Etre un étudiant Erasmus, c’est avoir la chance de découvrir un autre pays mais aussi une autre façon d’étudier et de voir l’université. C’est passer une année à s’émerveiller  à découvrir à apprendre à parler une nouvelle langue à penser une autre langue une autre culture. C’est un monde à part et infiniment doux.

Lorsque je lis elle, elle et elle ; je n’ai qu’une envie c’est de prendre la poudre d’escampette et de repartir vivre à l’étranger en Espagne ou ailleurs.


Si vous voulez en savoir plus, sur mon expérience Erasmus, vous pouvez aller à cette adresse.

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Le truc bien avec Erasmus, c’est que tu es un minimum encadrée quand même…

    Moi j’aimerais partir, mais pour trouver un travail là-bas alors que je ne parle que très peu la langue, c’est la croix et la bannière…

    Mais c’est clair que dès que j’en aurais l’occasion, je pars dans un autre pays ^^

    Répondre
    • May

      Oui, c’est sur que l’on sait tout ce suite ce que l’on vient y faire: on va étudier (il parait)!

      Pour le reste, on est pas du tout cadré et … heureusement ! Sinon l’expérience serait moins riche il me semble. J’ai aimé “galérer” pour trouver un appartement par exemple. :D

      Enfin si tu as l’occasion, fonce… je ne pense pas que tu seras déçue. :)

      Répondre
  2. C’est une belle expérience et c’est quand on est jeune qu’il faut le faire. Et tu es sortie grandie de cette expérience.

    Répondre
  3. Je me souviens, il y a un peu plus d’un an, je découvrais ce joli univers, et j’ai appris à te connaitre au travers de tes mots chaque jour.Et j’ai suivi toute cette expérience Erasmus que tu contais au quotidien.Je voyais le plaisir que tu prenais à découvrir ce nouveau pays dans un quotidien, mais je voyais aussi combien parfois tu était tellement mal dans ta solitude.Alors même si j’en ai eu l’opportunité, je crois que j’ai ien fait de ne pas partir, je crois que je l’aurai mal vécu.Même si je devine que ça doit etre une expérience hors du commun.J’ai découvert ça au travers toi.

    Je t’embrasse et je te dis à demain :) Ah cette phrase j’ai longtemp voulu l’écrire depuis un an ;) Je suis vraiment contente de pouvoir enfin te rencontrer, tu fais vraiment parti de mes coups de coeur, et depuis que j’ai découvert ton univers, je n’ai cessé d’y venir chaque jour ^^

    Répondre
    • May

      Katia, tu vas me haïr mais j’ai un problème pour ce soir. Je vous ai envoyé un message sur Facebook. Je suis désolée, mille fois. :S

      Puis pour le reste, cela me fait très plaisir de savoir que j’ai pu faire vivre une certaine expérience à travers mes mots.
      J’espère pouvoir faire vivre d’autres jolies expériences ! :)

      Répondre
  4. Wow je trouve que pour partir à l’étranger aussi longtemps, faut avoir les couilles de le faire et rien que pour ça chapeau.et ça doit être extraordinaire !!!

    Répondre
    • May

      Oh, l’Espagne ce n’est pas loin de la France et je suis rentrée bien trop souvent.

      Avec le recul, je le regrette un peu. Le vrai courage, c’est de partir à l’autre bout du monde et de savoir que l’on ne pourra revenir que dans un an. Là, si cela n’allait pas, je prenais la voiture et je rentrais. 7 heures de route, c’est bien trop faisable pour parler de courage !

      Je crois que si c’était à refaire et que je devrais changer une seule chose, cela serait bien ça d’ailleurs. :)

      Répondre
  5. Je me souviens l’année dernière aussi. Et je suis contente que ce soit ces souvenirs-là qui restent.
    J’ai des mots en attente pour toi. Ils n’attendent que le timbre.
    T’embrasse…

    Répondre
    • May

      Oh chouette, pour les mots !

      Maintenant, je ne pense qu’à repartir. Je crois être rentrée un peu beaucoup trop tôt. Il me manque des pages espagnoles à écrire.

      T’embrasse, fort.

      Répondre
    • May

      Peut-être plus tard ? :)
      Ou alors pour de loooongues vacances ? La fille qui essaye de te convaincre à tout prix. :)

      Répondre
  6. Ton enthousiasme est communicatif ! Tu me donnes envie de repartir…
    Je connais le dépaysement, j’ai quitté mon Paris adoré pour découvrir Lyon. J’ai adoré, juste le fait de changer de vie, (quitter les parents, tout ça…).
    Je rentre à peine de 5 mois d’inde, mais quand je lis des notes comme ça, je ne pense qu’à repartir, merci !! :D

    Répondre
    • May

      Oh, c’est toujours très chouette de lire ce genre de commentaire. Je suis contente de te donner cette envie-là.

      Oh, 5 mois en Inde, cela doit être vraiment vraiment super ça. Cela fait parti de mes rêves l’Inde.

      Toi et moi, on a attrapé la maladie du voyage je crois.

      Puis, bienvenue ici alors ! :)

      Répondre
  7. Le monde est à découvrir, c’est certain… L’enthousiasme que tu écris donne des envies d’ailleurs

    Répondre
    • May

      Tout d’abord, je te souhaite la bienvenue ici.

      Oui, le monde est à découvrir et il est rempli de merveilles. Alors, c’est plus que chouette.

      Il me tarde de pouvoir à nouveau voyager ! :)

      Répondre
  8. J’aimerai tellement partir :) Je le ferais un jour c’est certain. J’adorai tes petits bouts d’Espagne ici.

    Répondre
    • May

      Et j’adorais les raconter ! :)

      Oh, cela me fait penser à ta question de tout à l’heure sur twitter sur les stickers. Je voulais te répondre et je suis passée à autre chose. J’aime beaucoup ceux du prè d’eau (www.le-pre-deau.com). Voilà !

      J’espère que tu y trouveras ton bonheur.

      Répondre
      • En fait il doit y avoir confusion de Sarah…Parce qu’on ne se parle pas sur twitter mais je vais aller voir quand même parce que je cherche des stockers :p

        Répondre
    • May

      Merci beaucoup Mel, c’est toujours touchant de savoir qu’une personne pense à ce genre de détails.

      Merci alors.

      (jaipeurpourdemain)

      Répondre
  9. Ce billet…!
    Comme tu le sais, je m’en vais à Madrid dans quelques jours (d’ailleurs, j’ai dû reporter mon voyage à lundi prochain…grève oblige!)
    Alors oui, c’est de la paperasse, du temps, de l’argent, de l’impatience. Mais qu’est-ce que ça a l’air beau, grand, géant!
    Ce billet me redonne encore plus envie de partir!
    Je te tiendrai au courant de ma petite expérience que j’imagine déjà plus qu’enrichissante :)

    Des bisous (et merci beaucoup pour le lien!)

    Répondre
    • May

      De rien,

      puis profite, profite chanceuse !
      Tu verras, c’est plus que chouette (même si les coups durs sont normaux et nécessaires à l’expérience je pense).

      Je t’embrasse, fort.

      Répondre
  10. Sandra

    :) Partir à l’étranger est la meilleure chose qui puisse nous arriver lorsque l’on veut s’ouvrir à un autre pays, à une nouvelle culture.
    Je vais justement partir en Janvier, 6 mois en erasmus ( et deux mois en stage), et justement Valencia, fait parti d’un de mes 3 choix que je dois faire ( avec Newcastle & Leeuwarden au pays-bas), et je dois avouer ce qui me fait le plus peur …. C’est d’affronter une langue étrangère dans laquelle j’ai des difficultés, l’espagnol.

    En tout cas j’espère que tu réussiras dans ton projet d’y trouver un stage là haut;)

    Trés jolie blog au passage!

    Bisous

    Répondre
    • May

      Oh, tu verras Valencia est une ville vraiment formidable. Si tu as besoin de conseils, surtout n’hésites pas ! Je te promets rien, mais je pourrais essayer de répondre à tes questions.
      C’est une ville avec mille visages :
      – un centre ville ancien et sublime,
      – une ville futuriste et impressionnante,
      – ses ports colorés aussi remplis de charme,
      etc.

      Puis les gens sont adorables. Bref, je ne peux que te le conseiller !

      Puis bon, peut-être que cela ne sera pas ce choix qui sera choisi finalement.

      Je t’embrasse,
      et te dis peut-être à bientôt alors.

      Répondre
  11. Drôle de voir que tu as fait un ERASMUS à Valencia. Après quelques mois de vagabondages en Asie, je m’envole pour Valencia à la fin du mois. En route pour un Service Volontaire Européen. J’ai aussi des appréhensions en bandoulière d’autant plus que je parle espagnol comme une vache .. française. Je ne connais pas du tout Valencia. Je me laisse aller à sa découverte. Je vais quand même tenter de glaner quelques images de la belle ville sur ton blog, histoire de me “projeter” un peu mieux. De mettre des images à mon ” futur proche”. Encore une fois, un gros coup de coeur pour “ton blog de filles” comme tu dis.

    Répondre
  12. Ah donne envie de partir en erasmus ton petit texte :) C’est vrai qu’étudier à l’étranger ça laisse des traces. C’est super en tout cas que tu aies parlé de ton expérience ici !

    Répondre
  13. Ben, oui, je découvre!Faut dire que c'est pas mon terrain de prédilection… ;-DPar ailleurs, c'est quel chant qui vous dérange, le hurleur ou le bucolique???

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)