Note de dimanche soir,

Je sais déjà que demain le réveil ne sonnera pas et cela me fait sourire. Dans une semaine, je serai dans la voiture pour Poitiers. Mon estomac se serre déjà. J’ai si peur, tu sais.

A 13 heures, j’ai fini de lire Extrêmement fort et incroyablement près de Jonathan Foer. Cela faisait une éternité que je voulais le lire après l’avoir aperçu ici et . Je l’avais trouvé dans une librairie lorsque je ne l’attendais plus. C’est une jolie histoire mais comme toujours lorsque j’en attends tellement, je suis un peu déçue.  Puis, je n’aime pas les traductions, c’est comme ça. Il manque la spontanéité de la langue, sa musicalité. J’ai dévoré Un soir au club de Christian Gailly dans l’après-midi avant de m’assoupir.

Autrement dit, je n’ai rien fait de cette journée, si ce n’est lire, boire du vin, et faire le chat dans le lit. Ces journées qui s’étirent sont d’une douceur infinie.

Il ne fait pas encore nuit, et l’envie de mettre le bout de mon nez dehors est enfin là. On va aller pique-niquer, puis on ira peut-être au cinéma.

Ce soir le ciel semble me sourire, je me sens incroyablement légère.

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

    • May

      :)

      Dis, tu vas bien ?
      A chaque fois que tu me laisses un commentaire, je me dis que je vais t’envoyer un mail ( puisque je peux voir les adresses mail ) et je ne prends jamais le temps.
      Bientôt, alors. Bientôt.

      Répondre
  1. Boire du vin….Faire le chat dans le lit…. Lire…. Ce n’est pas rien faire : c’est profiter de l’instant ! :)

    Rares sont les gens qui ne se laissent pas phagocyter par le stress de la vie actuelle et qui savent encore profiter des petits riens que nous apporte la vie.

    D’ailleurs, je me faisais la réflexion…Tu as un petit côté Amélie Poulain à mes yeux !

    Bonne soirée May (et bonne grasse matinée ! ;))

    Répondre
    • May

      “tu as un petit côté Amélie Poulain à mes yeux !”.
      Merci, j’aime beaucoup beaucoup Amélie. Qui ne l’aime pas ?

      J’essaye d’en profiter, oui. Je crois que c’est important, que c’est ce qui nous rend vraiment heureux.

      Des sourires.

      Répondre
  2. Extrêmement fort et incroyablement près, je l’ai acheté, moi aussi, il y a quelques temps déjà, à force d’en entendre parler un peu partout. Et j’ai aimé, même si, par moments, je regrettais de ne pas l’avoir acheté en version originale.

    Répondre
    • May

      Ah, toi aussi ?!
      Mon niveau d’anglais est malheureusement bien trop bas pour lire tout un roman en anglais… :(.

      Je crois que ce livre a été lu par toute la “blogosphère”. :)

      Répondre
  3. Tu sais que lorsqu’on tape un titre de livre, on le met en italique… Pas besoin de souligner! Je l’ai à peine commencé aujourd’hui en bord de mer ce livre. (et il manque un truc à ton deuxième lien: il est pas correct.)
    Courage, courage, courage.

    Répondre
    • May

      Erff !
      C’est l’habitude d’écrire à la main. Je vais corriger ça alors, et le lien. J’ai un problème avec les liens avec WordPress. Le lien du projet Voltaire ne fonctionnait pas non plus.

      Tu es à Marseille ? A la mer ( haha, oui, si tu es à Marseille : tu es à la mer… ).
      Profite bien !

      Des bisous.
      Et je prends les trois “courage” et les glisse dans ma poche. Elle commence à déborder d’encouragement et d’autres douceurs. :)

      Répondre
      • Non, je ne suis pas à Marseille. Je suis partie une journée sur les plages normandes hier et j’ai attrapé des coups d’soleil par milliers! J’ai trop mal. Et pour dormir, c’est encore pire!
        Faut que je décharge les photos et que j’écrive. Mais pour l’instant je sens que la peau qui tire. :(
        Prends. J’espère que ça t’allègera un peu le coeur toutes ces pensées qui t’accompagneront.
        BzOo

        Répondre
        • May

          Erfff ! Je m’étais “cramée” comme toi une année. Je me souviens lorsque je voulais m’assoir, j’avais affreusement mal.
          Je ressemblais à une écrevisse ambulante. Je compatis !

          J’espère que tu vas vite “guérir”.
          Puis, je suis sure que dans quelque temps, tu en riras.

          Répondre
          • techniquement, tu bosses les codes html, php, tout ce que tu veux… ;)
            Moi, je trouve juste que la couleur est un peu clair pour tes liens au-dessus des articles.
            J’en rigole à part quand il faut étaler la biafine. Depuis hier, je porte une serviette humide constamment sur les épaules. Je m’entraîne à devenir une super-héroine. Hihi

            Répondre
            • May

              Mouai, c’est une dissert que je vais avoir à faire, pas un site web ! :)
              Enfin, on se rassure comme un peu. J’ai PEUR !

              Tes coups de soleil vont mieux ? (hop, je demande tous les jours !).
              Faut prendre des photos souvenirs. Si, si, si !

              Bonne biafine ! :)

              Répondre
              • May

                ( et pour la couleur, je sais que ce n’est pas très visible/lisible mais je la trouve jolie. Je ne l’ai pas changé depuis le début du blog.
                J’avais essayé de la changer, d’en mettre une un peu plus foncée. Pour le coup, c’était mieux pour lire moins mais moins joli alors bon bon ^^)

                Puis un jour de grande motivation, je compte tout changé, un jour… .

                Répondre
  4. tu profites des petits plaisir de la vie et tu as bien raison :)
    tu t’es préparée pour Poitiers, je sais que tu donneras le meilleur de toi -même :)
    De gros bisous et courage!Ne te laisse pas envahir par la peur.

    Répondre
    • May

      Cela va aller, cela va aller.
      C’est ce que je me répète pour m’en convaincre ( persuader ? ).

      Une bonne journée. :)

      Répondre
  5. oh quel joli billet! Lire tout l’après-midi pour ne sortir qu’en fin de journée, pour faire un pique-nique en plus, c’est vraiment beau.

    Mel

    Répondre
  6. wahou ça c’est une belle journée!
    merci de m’avoir fêter mon anniversaire ça m’a touchée.
    et ton article donne le sourire. :) :) :)

    Répondre
  7. J’aime beaucoup le ptit détail que tu rajouté dans ta mise en page : les espèces de ptits oeillets, c’est un ptit détail, mais j’adore!

    Et puis sinon je viens déposer ici quelques mots après ma première épreuve…Le stress s’est envolé depuis le début, maintenant je fais, et puis je sais que le plus dur sera la fin…car c’est la que le stress reviendra frapper à ma porte durant la longue attente des résultats…

    et toi ça va t’angoisse pas trop?
    des bisous et bonne soirée

    Répondre
    • May

      Cela tombe bien, moi aussi j’aime !

      J’ai aussi changé l’écriture du menu et en haut: tu le vois ? Si tu es sous I.E, tu ne pourras pas le voir par contre. :)

      Bon courage pour la suite. Pour le moment, ça va. C’est à partir de dimanche que je vais stresser. Je vais aller à la pharmacie acheté des cachets contre le stress.

      Répondre
    • May

      Oui, on en a tous besoin pour recharger un peu les batteries et repartir à nouveau.

      Répondre
  8. Nonchalance, indolence sont des mots que j’aime.
    Je lis “l”horizon” de Patrick Modiano. Encore un écrivain qui cultive l’indolence et le côté “hors du temps et de l’espace”.

    Répondre
    • May

      Je n’ai jamais lu Modiano, et cela fait très longtemps que j’en entends parler et que je voudrais le lire (encore un auteur qui s’ajoute à ma liste !).
      Peut-être aussi grâce à la chanson de Vincent Delerm, le baiser Modiano.

      Bon, je vais le lire, après le concours. Cela sera ma petite récompense. :)

      Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)