Une semaine tout en couleur,

La semaine fut jolie. Sur le moleskine, j’ai coloré mercredi, jeudi, et vendredi d’une couleur différente.  Ces trois journées furent une parenthèse de douceur au milieu de l’angoisse de l’avenir. J’ai si peur, tu sais.

Le théâtre, le les restaurants, la galerie photographique, le salon de thé, tout s’est enchainé.  Ce sont des merveilles du quotidien, des sourires entre les feuilles de révisions. J’aime ces tempêtes d’instant.  J’ai si peur, tu sais. Le jardin japonais ne m’avait jamais semblé si apaisant. Mercredi soir, les Marguaritas frappées nous attendaient au bar mexicain. Puis le restaurant africain comme toujours fut délicieux. J’aime l’atmosphère de ce lieu. Tout est fait pour qu’on s’y sente bien. Les cocktails aux saveurs d’ailleurs, le décor, la musique de fond, les serveurs sont en harmonie avec le lieu. La soirée s’est écoulée en douceur. La séance de cinéma ne nous aura pas attendu  tout comme la visite guidée le lendemain.

Vendredi soir, j’ai dansé pour la première fois depuis des années. C’était du tango. Le premier cours n’est jamais simple. Il y avait des petits poids dans mon ventre qui rendaient chacun de mes mouvements indélicats. L’appréhension m’empêchaient d’écouter la musique et de  sentir mon corps. J’étais en dehors de lui.  J’étais spectatrice. Mon corps était là,  seul au milieu de la piste. Peu à peu, je me suis approchée, apprivoisée. Ce n’est pas simple après des années d’ignorance de s’entendre à nouveau et de se rendre compte de l’abandon, de ses dégâts. Depuis, je lis Tango et je crois avoir vraiment envie de poursuivre cette re-découverte.

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. au milieu de la peur, ta semaine semble avoir été colorier de petits bouts de bonheur :)
    Entre des peurs et des révisions, profiter des petits plaisirs de la vie, de la douceur des saveurs et d’une redécouverte de la danse.Profite de ces bouts de bonheuir qui perlmettent de tout oublier….

    moi la je sors de 2 epreuves de controle continu…je suis lessivée, et pourtant il faut entamer les révisons pour les exams…j’ai peur, je sature, je voudrai m’évader…

    et en tous cas, après tout ça, c’est bon de venir ici lire tes petits mots et se laisser aller pour quelques minutes voyager dans tes mots <3

    Répondre
    • May

      Oui, la semaine fut colorée et coloriée. J’espère que celle à venir le sera tout autant.
      Pour la danse non, puisque le cours saute comme c’est férié. :)

      J’espère que tes partiels se sont bien passés. Courage, c’est bientôt fini !

      Répondre
      • quand on doute comme moi, on ne sait jamais comment ça s’est passé…alors j’attendrai les résultats et on verra :)

        jte souhaite que la semaine a venir soit tout aussi colorée alors :) tout s’est arrangé finalement? :)

        de gros bisous

        Répondre
        • May

          Je croire les doigts, je croise les doigts !
          Je suis sure que tu l’auras ce dernier semestre.

          Répondre
  2. merci pour ton commentaire. Je dois avouer qu’il m’a étonné je pensais pas parler autant de ma mère et même temps ça ne me surprend pas plus que ça.
    J’aime beaucoup ton expression des “tempêtes d’instants”

    Répondre
  3. J’aime bien cet article. Je me demande bien pourquoi dis donc! :)
    Tu as de la chance parce que, moi, en lisant Tango je mourrais d’envie de danser. toi, tu pourras faire les deux! ^^
    Bonne soirée.

    Répondre
    • Ah! je voulais te dire aussi qu’il y a un grand espace entre les deux photos et je ne sais pas si c’est fait exprès ou pas…

      Répondre
        • Et aussi (décidément ce soir), dans mon agenda, il y avait écrit en rose Ta ville. Les photos en attendent quelques autres pour être développées et en faire quelque chose de joli.
          Zou, bonne nuit! Demain objectif: passeport!

          Répondre
  4. Cél

    Voilà un petit temps que je navigue sur ton site, qui fait chaud au coeur, une petite paillette qui s’ajoute aux nombreuses autres du quotidien (même si..). Tu dois connaitre Christian Bobin, mais sache que tu m’y fais vraiment penser…lui qui a écrit L’amour de l’instant…!
    Continue à écrire!

    Répondre
    • May

      Merci, merci, merci.
      Je connais et j’aime beaucoup C. Bobin. C’est un poète que j’admire. Ta comparaison me touche et me ravit.

      Et oui, je vais continuer à écrire !
      Merci encore.

      Des sourires.

      Répondre
  5. Ahhh le tango !
    Quelle danse sublime, tout en grâce et en sensualité….. ça me laisse rêveuse :)

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)