Et toi, comment tu choisis tes livres?

J’ai été taguée ici, par Thé Citron. Je me prends au jeu et réponds à la question ; comment je choisis mes livres ?
Alors, je n’ai pas vraiment de méthodes. Ce sont surtout des coups de coeur, ou des livres que l’on m’a conseillés. Lorsque j’entre dans une librairie, je ne peux en sortir sans au moins un petit livre. Je peux passer des heures à observer les titres sur les étagères, à lire la couverture, ou quelques extraits et lorsque le livre semble me plaire ; je prends ! Je ne réfléchis pas, je le serre fort et ne le lâche plus. J’aime le contact charnel avec le livre, sa matière.
Lorsque je le lirais, parfois bien sur je serais déçue. Le livre ne me semblera alors pas à la hauteur de sa promesse.  Mais, lorsque j’achète un ou plusieurs livres, je ressors toujours de la librairie avec un énorme sourire comme si j’avais entre les mains une perle rare. J’aime cette sensation. J’ai toujours l’impression d’avoir dans ma poche des merveilles à découvrir. Je ne pense plus qu’à une seule chose: ouvrir le livre et déguster ses mots !
Je gribouille le titre des livres que l’on me conseille que cela soit mes professeurs, des amis ou à travers des blogs. Puis lorsque je vais acheter mes livres «pour l’université», j’achète toujours un ou deux livres pour moi. J’ai presque toujours des noms d’auteur ou de livres en tête que je voudrais découvrir ou approfondir. Cela peut être des auteurs dont j’ai entendu parler, un livre cité dans un autre livre, ou encore un livre d’un auteur que j’apprécie.  J’aime connaitre le travail d’un auteur et ne pas me limiter à un seul livre. Il n’y a pas vraiment de règles. Je choisis avec le coeur.
J’essaye de lire autant d’auteurs classiques que d’auteurs contemporains. Beaucoup d’amis, en lettres, ne lisent que des livres dits classiques. Je trouve cela un peu dommage de ne s’intéresser qu’aux morts. J’aime l’écriture contemporaine.
Enfin, je fouille parfois dans les brocantes ou les trocs. J’adore ça. Là, je pioche des livres que je n’aurais pas forcement acheté dans d’autres conditions. Je pars à l’aventure, en voyage. C’est toujours agréable de découvrir autres choses que ce que l’on a l’habitude de lire. J’ai découvert de très beaux livres de cette façon là et des auteurs magiques.
Choisir un livre est une quête vers les mots et les phrases parfaites qui ne s’arrêtent jamais.
Et vous, comment choisissez-vous vos livres ? 

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Sue

    Plus jeune, j'habitais à la campagne et j'aimais aller à la petite bibliothèque du village et flaner parmi les étagères immenses.
    Puis j'ai habité en ville, et j'ai détesté ces médiathèques immenses.
    J'aime les petites librairies, j'aime le côté intime…Etre parmi les livres me repose, m'apaise.

    Je les choisis par coup de coeur…un titre…l'image de la couverture… et puis j'explore l'univers de mes auteurs fétiches.

    Mais j'ai remarqué une chose…. plus je vieillis, moins je prends le temps de lire :(

    Répondre
  2. Fée-Lys

    je suis comme toi, je flane longuement, je m'attarde sur la couverture, le résumé, je marche bcp aux coups de coeur et aux recommandations.

    Je peux passer des heures dans la bibliothèque d ema ville, je déambule dans les rayons, et je choisis un peu au hasard, et puis parfois on a de très bonne surprises, et d'autres foids, des moins bonnes.

    Mais lire restera un de mes plaisirs dont je ne me lasserai pas.

    Répondre
  3. Coralie

    Alors, ça. Quelle question.
    Je pourrais bien te dire que je flâne aussi. Mais non.
    Moi, je leur saute dessus en sortant des cartons. Je regarde la couverture, déjà. Pour savoir si elle attire l'oeil. La maison d'édition. Pour être sûre. Et de plus en plus, je choisis à l'auteur. Les nouveautés en particuliers, forcément. Et puis, les critiques sur les magasines professionnels ou pas. Les ami(e)s et leurs avis aussi. Mais souvent, souvent, ça reste une simple impulsion. Et puis, en ce moment, je repars tous les jours avec un livre dans mon sac. Mais je tiens pas le rythme. J'ai la chance de lire par milliers sans acheter souvent. Alors quand je vois qu'au bout de cinquante pages, non ça n'ira pas, je referme et le repose sur une étagère.
    Des bises.

    Répondre
  4. Thé Citron

    Merci pour ta jolie réponse.
    En tout cas, le contact est important, je suis d'accord!

    Répondre
  5. Clara

    Pareil, au coup de coeur : ) Je flane, je regarde le titre, la couverture, l'auteur… J'aime l'odeur des librairies et l'atmosphère qui nous enveloppe quand on rentre dedans, qui nous coupe du monde extérieur. Une librairie, c'est comme une bulle : )
    Mais j'avoue ne plus avoir le temps de lire et de choisir des livres.
    Alors, j'ai pris les livres de mes parents, et ils s'empilent contre un mur, à côté de mon mur. Les livres jaunis, abimés, avec des traits au crayon dedans pour souligner tel ou tel passage. J'aime les livres déjà lus, c'est comme une histoire rien que dans l'objet : )

    Répondre
  6. Coralie

    Je te le prête si tu veux. Mais en fait, tu sais, je lis qu'une fois à la maison… dans le courant de la journée il faut quand même supporter les clients qui parfois… Pffff. :)
    Tu sais, vaut peut-être mieux la Fnac que Mac do!
    T'ai posté une lettre ce matin.
    BzOo

    Répondre
  7. May

    Coralie : Chouette ! Me tarde de la recevoir ! :)

    Bah, j'ai postulé à tellement de postes: du poste qui me plait à Truffaut, Boulanger, et autres joyeuseries.

    Donc, je désespère un peu. Je me dis peut-être que Mac Do voudrait bien de moi en dernier recours mais bon si je postule cela sera à reculons.

    Je crois que je vais re-essayer les Fnacs, Virgin, Cultura and co. Sait-on jamais ! :)

    Nous verrons bien.

    Répondre
  8. Seb

    J'ai déjà repondu et, à vrai dire, je suis à l'origine de ce tag. C'est fou de voir que nos tag continuent, animés d'une vie propre

    Répondre
  9. Goodbye C.

    Bonjour May, je suis passée voir ton univers :)

    J'aime bien les mots suspendus au dessus des articles de ton blog. La mise en page, itou itou, ça attire l'oeil.

    Mais bon, j'avais aussi envie de répondre à ton article en ouvrant ce commentaire, parce que je me reconnais bien dans ce que tu décris de l'achat d'un livre : il est là, dans la poche ou dans le sac, et l'on brûle d'envie de l'ouvrir, de le découvrir, persuadé qu'un voyage magique nous attend :)

    Des fois on est déçu, mais les petites déconvenues n'arrivent jamais à la cheville des émerveillements.

    Beaucoup de fois aussi, je pioche dans les bibliothèques amies. Ou alors, je redécouvre un bouquin auquel je n'avais pas accroché en le commençant, quelques mois/années auparavant. Je l'ouvre et tout ce que je n'avais pas pu saisir de vérité et de beauté à l'époque éclot à mes yeux… Et c'est comme si les mots et le sens avaient cheminé pendant tout ce temps où je l'avais refermé.

    Je te souhaite une très belle après-midi, à bientôt :)

    Répondre
  10. May

    Seb : je sais, j'ai d'ailleurs découvert ton blog grace à celui de Thé-Citron

    Good-bye C: Tout d'abord, je te remercie pour tes gentils mots et je te souhaite la bienvenue.
    Je vois qu'on a plus ou moins le même rapport avec les livres.
    Qu'est que c'est bon de découvrir un nouveau livre ! :)

    Répondre
  11. J’ai deux types d’achat : l’achat “prévu” dans les sens où j’ai noté à plusieurs reprises dans un coin de ma tête que tel ou tel livre avait l’air intéressant. Et puis l’achat “impulsif”, le coeur qui s’égare à la lecture d’un titre. Souvent aussi j’ouvre la première page et je la lis intégralement, si j’ai du mal à ne pas poursuivre ma lecture, tu peux être sure que j’embarque le livre aussitôt ^^

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)