Venise, partie 1

“Venise est une ville de passion: c’est une ville pour les lunes de miel ou pour les ruptures”

Alfred Capus

Venise fut un voyage parfait. Non seulement, parce que j’aime fougueusement l’Italie, sa langue qui chante, sa nourriture, sa culture, sa dolce vita mais surtout et avant tout pour son charme saisissant. Venise est minuscule et c’est dans ses 9 km² qu’elle parvient pourtant à enivrer, à éblouir à l’infini. Cette ville étincelle dès le premier regard.
Arrivés en fin d’après-midi, le bus nous a déposé à la Piazzale Roma. Cette place est le dernier et unique endroit où peuvent circuler les voitures et les bus dans cette île. A partir d’ici, vous voguerez dans une ville hors du temps, au bord de l’eau où les routes sont remplacées par des canaux, et les voitures par des bateaux en tout genre. Les bus se nomment dès lors Vaporetto. Autant dire que prendre les transports à commun à Venise est toujours un voyage inoubliable. On est transporté de merveille en merveille.
C’est à partir de ses canaux et sur un bateau tel qu’il soit, que cette ville s’ouvre et s’illumine réellement. On est alors plus qu’un simple spectateur au bord du paysage, on fait corps avec celui-ci. Au milieu de l’eau, on découvre des points de vue et des paysages à couper le souffle. Venise s’éclaire.
J’ai aimé Venise dès les premiers instants. J’ai tout de suite eu l’ultime conviction que nous allions passer un voyage formidable et intense. Et que, cette ville deviendrait un point de repère où nous prendrions plaisir à séjourner. L’atmosphère de Venise est saisissante, indescriptible. De part sa perfection, on pourrait croire tout d’abord à un décors de cinéma créé de toute pièce ou encore à un parc d’attraction dédié aux amoureux, amoureux de la vie. Venise est pourtant bien vivante et ne se laisse pas découvrir d’un seul regard comme on pourrait le croire aux premiers abords.

Cette île regorge de richesse et de magie. J’ai été subjuguée par mille choses. Alors, reprenons par le commencement.

Cette île regorge de richesse. J’ai été subjuguée par mille choses. Alors, reprenons par le commencement.
Venise, c’est tout d’abord son célèbre Carnavale et une longue tradition de masques traditionnels. J’ai aimé découvrir des petits ateliers d’artisans et les regarder à l’oeuvre. Créer un masque est un véritable art. A l’intérieur de ces ateliers-boutiques, on découvre le visage minutieux, traditionnel et perfectionniste du Carnaval.

Les masques sont souvent inspirés de la commedia dell’arte. Arlequin, Colombine, Pantalon ou encore Polichinelle se couvrent et découvrent au fil des ruelles et des rues durant le Carnaval.

On a eu la chance d’assister à son commencement. Ce dernier était diamétralement opposé aux carnavals antérieurs auxquels j’avais pu assister. Les costumes sont toujours très majestueux et travaillés. Ici, chaque détail possède son importance et cristallise un univers. D’ailleurs, on ne se déguise pas, on se costume. Tout se résume dans l’élégance et le raffinement.
On se rend alors compte de l’importance de cette fête. De nombreux vénitiens, dès le Carnaval achevé se mettent à l’oeuvre pour le prochain. Pour eux, cette fête symbolise à la fois la joie de vivre ainsi qu’une certaine richesse culturelle. Pour les touristes comme nous, ces costumes accentuent cette impression d’être hors du temps, hors du tout comme dans un autre monde où tout serait permis.

On s’est promis avec Anthony d’y retourner l’an prochain pour le Carnaval avec de jolis déguisements. Vivement.

La suite ( très vite ). 

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Koda

    Tes photos sont superbes et me donnent envie de me commander directe un billet pour Venise! et ta manière de raconter ton voyage ne fait que renforcer cette envie!

    J'aime beaucoup la présentation de blog c'est adorable!

    Répondre
  2. Paloma

    Moi j'ai vriament adoré quand j'y suis allé, je suppose que ca t'a plu aussi ! : )

    Répondre
  3. May

    Koka : Merci, merci, merci ! :)

    Paloma: oui, aussi ! Me tarde déjà d'y retourner.

    Répondre
  4. Nou-i0rk

    Très jolis clichés :)
    Je trouve cette ville fabuleuse mais je n'en ai que des souvenirs de petite fille, hélas un temps bien révolu. J'aimerai y retourner mais je ne parle pas un mot d'italien et mon chéri non plus :(

    Répondre
  5. Léa.

    Oh ^.^ oui je crois qu'on fait tous un peu le même parcours en tant que touriste à Paris :)
    Oh c'est dommage pour la pièce de théâtre, elle était vraiment bien. Oh et on y a assisté de peu, un moment de stress doué que nous sommes on s'était trompé de jour sur internet, mais ils ont été gentil et nous on quand même placés.
    C'est moi ou tu voyages beaucoup ? Oh fait, ça fait un petit moment que l'on va sur le blogspot l'une de l'autre mais je ne connais rien je dirais de toi. Quel âge as tu ? Quelles sont tes études ?
    Les photos de Venise sont à croqués, j'aime beaucoup les deux premières, surtout la deuxième de cet article. Bisous.

    Répondre
  6. May

    Nou-i0rk: il faut que tu y retournes ! Puis, pour l'italien, si tu parles anglais ce n'est pas vraiment important. :)

    Léa : J'avais bien aimé le livre. Puis le film. Alors j'imagine que je ne pouvais aimer que la pièce. Tant pis, tant pis, tant pis. :(

    J'ai 21 ans, et je suis étudiante en philo ( et en lettres un peu aussi ) à Valencia ( en Espagne) en Erasmus mais souvent à Toulouse dans la réalité ( et ailleurs).
    Et oui, je voyage, je voyage. J'aime ça, la découverte. :)

    Répondre
  7. Solange

    Chanceuse je suis déjà allée en Italie, mais nous n'avons pas pu nous rendre à Venise et comme je part de plus loin je ne sais pas si j'irai un jour. J'attend tes photos.

    Répondre
  8. mel

    Venise n'est pas une ville qui m'attire mais j'avoue que tes photos sont très belles !

    mel

    Répondre
  9. Julie

    Magnifique description de cette ville magique. J'ai eu la chance d'y aller aussi et encore aujourd'hui quand j'y repense j'ai des étoiles plein les yeux !
    Tes photos sont très belles, et que dire de ta plume… tes textes sont tellement doux, fluides… je voyage rien qu'en te lisant. Un vrai plaisir !

    Répondre
  10. Fay

    Trop jolies tes photos ! Elles reflètent bien la ville.

    J'aime beaucoup Venise !

    Répondre
  11. Bonjour :-)

    Je suis toute nouvelle, j’ai parcouru un peu ton blog (que j’ai beaucoup aimé!) et je suis tombée sur tes articles sur Venise.. Que dire! J’ai vécu trois ans à Venise, et j’ai perdu cette vision que j’avais au début, ces jolies choses dont tu parles. Je m’y suis habituée, je ne voyais plus vraiment tout ça. Et c’est bien dommage, car tu as raison dans tout ce que tu dis. Venise est une ville unique, belle et hors du temps.
    J’avoue que ça me manque. La première année, tout était nouveau pour moi, et puis ensuite la “routine” s’est installée, je conaissai tous les musées, la plupart des bons restos, les endroits ou sortir et c’était devenu plus que normal pour moi d’aller boire un verre à Piazza santa margherita, je ne faisais plus du tout attention aux canaux que je traversais et aux monuments qu’il y avait sur mon chemin…

    Le carnaval me stressai plus qu’autre chose car j’étais obligée de contourner les touristes pour aller travailler, je n’aimais plus me balader dans Venise le weekend, je n’aimais plus prendre le vaporetto et devoir me disputer ma place avec d’autres personnes… au final je la voyais plus comme une ville “parc d’attraction” qu’autre chose, avec son grand pont à l’entrée et toutes ses petites boutiques de souvenir…
    Je suis partie de Venise car, malgré toute les belles choses qu’elle a à nous offrir et l’atmosphère qui s’y respire, les mentalités des gens là-bas ne me plaisent pas du tout.
    Je continue à croire que Venise, une semaine ou meme deux, en vacances, c’est parfait, mais je ne retournerai pas y vivre! Mème si ça me manque beaucoup, la dernière année que j’ai vécue à Venise m’en à presque dégoutée, j’étouffais, et je n’avais qu’une envie: partir.

    Alors ça me fait vraiment de bien de lire toutes ces belles choses que tu as écrite, ça me rappelle la Venise que j’aimais et pas celle que j’ai fuis :-)

    Merci et bonne soirée!
    Alice

    Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)