Je ne sais plus quoi faire.

J’ai des promesses qui me noient, qui m’étouffent. Il y a une semaine de cela, j’écoutais mon professeur d’éthique nous dire que “promettre”, c’était “faire” et non dire. Je trouvais cela beau et tellement vrai. Je trouvais ça fort. C’est vrai promettre, c’est déjà faire. Quand on promet, on pèse ses mots. On s’engage dans un acte futur.

Je me sens bête d’avoir pu croire si facilement à certaine chose. D’avoir donner ma confiance entière si naturellement. Je suis une imbécile, voilà. Et, je doute de continuer ici. Parce qu’il parait qu’on ne peut avoir confiance en personne, parce qu’il parait que. Ici, il y a beaucoup trop de mots, beaucoup trop de moi.

Je ne sais plus.
Je suis désolée.

A bientôt, may

Vous aimerez aussi
C'est promis

Serez-vous le premier à glisser un petit mot ?

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)