Note du mercredi,

“Sans doute faut-il avoir un peu vécu pour comprendre que tout ce que l’on poursuit dans la vie, l’on ne peut espérer l’atteindre qu’en hasardant précisément ce qui parfois vous tient à coeur.”
L’école des femmes – Gide

Merci pour vos mots sourires. Vous êtes des merveilles, des fées sourires. Vos paroles raisonnent comme une comptine d’été.
Merci Coralie (j’ai imprimé ton mail pour le lire quand le moral s’écroulera) et David (Gide est un de mes auteurs favoris. C’est un écrivain rempli d’optisme, qui parvient à transmettre sa joie de vivre à ses lecteurs. J’ai lu, et relu les nourritures terrestres et à chaque fois, j’ai des sourires au bout des cils qui se dessinent . Soit, tu as très bien choisi ta citation ! ). Alors, merci à vous deux d’être présent depuis que j’ai créé ce nuage en pointillés.
Puis merci aussi Guyl’, Léa. Et tous ceux qui laissent leur empreinte ici. Merci.

Oh, j’ai noté toutes vos idées de livres sur une feuille. Dès que j’ai un peu plus de sous, je fais une grosse commande. Cela sera ma réserve de mots français pour l’Espagne. Et Mélie, je pars avec CliCli, la Clio. Donc, pas de problèmes de place. (Enfin, pas trop !)

Je vous souhaite une douce journée.
May

Vous aimerez aussi
C'est promis

Serez-vous le premier à glisser un petit mot ?

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)