Histoire de filles,

Je vais vous raconter une petite histoire, une histoire de filles. Je voudrais que vous me donniez votre avis. C’est une histoire très prosaïque, digne d’un potin de lycée. Je préviens.



( Voilà, depuis fin décembre, une amie, la meilleure ne me parle plus. Elle semble m’en vouloir comme le tonnerre. Cinq années d’amitié semblent s’être pulvérisées. J’explique. Je ne lui avais pas parlé d’Amoureux. Je sais que j’aurais peut-être du. Mais, mais j’ai toujours soutenu qu’une relation amoureuse se tissait à deux, que les amis étaient des parasites à l’amour. Je voulais garder ma relation amoureuse pour moi toute seule, tout au moins jusqu’à ce que je sois sure de nous pour la mettre sur le devant de la scène. Je sais aussi, que mes amis malgré eux jugent les Amoureux des amis. Je sais qu’ils ne le font pas par ma méchanceté. Je sais aussi que personne n’est assez bien pour les gens qu’on aime. Je ne voulais aucune critique, aucun jugement. Alors, j’ai caché mes cœurs dans les yeux. Je n’ai rien dit. Des semaines, des mois ont passé. J’avais mon secret au creux de l’estomac. Je jonglais entre les amis et l’amoureux, et tout allait bien.

Quand je dis « amis », je parle de mon groupe d’amis proche, ceux avec qui je suis soudée depuis la seconde. Ceux avec lequel je suis tellement proche, qu’ils pensent me connaitre sur le bout des doigts. Les seuls qui passent avant tout, et les seuls aussi qui se permettraient de juger « pour mon bien » s’il ne le trouvait pas à ma hauteur. Continuons.

Je n’ai rien dit de mon Amour à ce groupe d’ami là. Puis, un jour, je me suis mise en couple sur Facebook. Petit aveux, petit aveux. C’est un peu bête tout ça. L’amie, la meilleure est venue me dire sur msn : « sympa ton chéri. Merci Facebook » et s’est déconnectée. C’était le jour de Noël.

Depuis, plus aucune nouvelle. Je n’avais malheureusement pas pu fêter le nouvel an avec ce groupe d’ami à la montagne étant donné que je prenais l’avion tôt le premier. J’ai envoyé un sms pour leur souhaiter la bonne année. Des réponses de tout le monde, sauf elle.

Les jours ont passés. Je n’ai eu aucune nouvelle. J’ai eu des échos d’amis comme quoi elle était très déçue et m’en voulait. En grande timide, je ne vais plus aux soirées où elle est là, de peur de me faire « mordre », de peur de recevoir des méchancetés dans le visage. Je sais que la fuite n’est pas la bonne solution. Je sais que je suis lâche sur le coup, que je me coupe de mes amis juste à cause d’une personne. C’est bête, j’en ai fait des cauchemars plusieurs fois. J’ai l’impression que notre amitié si fusionnelle s’est retournée.

Fin mars, ce fut son anniversaire. Je l’ai appelé, sans réponses. J’ai envoyé un joli mail d’anniversaire comme elle ne répondait pas. Je lui écrivais à l’intérieur des jolies choses et que j’espérais fêter son anniversaire bientôt ensemble. Pas de réponse.

Puis, ce soir, elle fête son anniversaire avec notre groupe d’ami. Elle ne m’a pas invité. L’année dernière, c’est moi qui aie organisé sa soirée d’anniversaire surprise. Je ne la comprends pas vraiment. Je la trouve injuste. Si je n’ai pas voulu parler d’Amoureux, c’était justement pour ne pas gâcher notre amitié, et voilà ce que cela a donné. )

Vous savez tout, voilà.

Vous aimerez aussi
C'est promis

Vos commentaires
sont des petites douceurs
Mille mercis à vous

  1. Peut être mon commentaire arrive un peu tard, vu que ton article est vieux de plus d’un an, mais je lis ton blog de la fin jusqu’au début aujourd’hui et donc voila. Lis le ou pas (si c’est trop tard).
    Je ne te dirai qu’une chose c’est que si ton “amie” avait vraiement été une Amie, elle ne t’en voudrais pas pour si peu. Vous auriez eu éventuellement une dispute, elle aurait pu t’en vouloir sur le coup de l’avoir tenu à l’écart, mais t’ignorer ainsi du jour au lendemain pour si peu (y a pas mort d’homme non plus ^^) c’est qu’elle ne doit pas connaître le concept “amitié”.
    Sur ce je continue ma lecture de ton blog ^^

    Répondre
    • May

      Bon l’histoire est toujours d’actualité. On ne se parle toujours pas et j’en fais toujours autant des cauchemars ( après presque deux ans, c’est inquiétant, tu crois ? ). Je rêve souvent qu’on se croise, et qu’elle me dit mille cruautés.

      C’est juste que je tenais énormément à elle. Du coup, j’ai perdu peu à peu contact avec ce groupe d’amis, parce que je ne voulais pas aller au soirée où elle serait là et m’en prendre plein la gueule ou demander à mes amis de choisir et de créer un malaise. Peu à peu, j’ai pris de la distance. Je crois que je me sens coupable d’être amoureuse et heureuse en quelques sortes.

      Puis, je suis un peu une trouillarde de ce coté-là, et le temps et le silence n’arrangent rien. Ils creusent un fossé. C’est dommage et je le sais, mais bon. C’était mes amis du lycée, un vrai groupe très soudé. Puis, mon expérience Erasmus n’a pas arrangé les retrouvailles non plus. J’ai pris du recul avec ma vie et mes amis à Toulouse. Il le fallait je crois. :)

      Répondre
  2. Quand on grandit on s’éloigne des gens que l’on aimait à une époque de notre vie à laquelle on ne s’identifie plus. C’est dur, ça fait mal, mais c’est aussi ça grandir, évoluer, changer de sphère sociale. Peut être qu’un jour tu recroiseras par hasard ces amis, ou même cette fille, dans ta “nouvelle vie” et que vous tisserez de nouveau une amitié, mais elle ne sera jamais identique à celle du lycée, tout comme toi tu ne seras plus jamais la May du lycée.
    Tes amis et toi n’avait pas pris le même chemin, n’avait pas évolué pareil et la vie vous a séparés.
    Tu n’as pas à t’en vouloir, c’est dans l’ordre des choses, et puis si tes amis avaient voulu garder ce lien malgré vos évolutions respectives, ils auraient cherché à garder contact avec toi, on n’est pas obligé d’avoir une seule bande d’amis immuable, on peut avoir plusieurs cercles d’amis qui ne se connaissent ou ne s’apprecient pas forcément, on les voit pas en même temps, c’est tout ;-)

    Répondre
    • May

      Oui, je sais bien que tu as raison. On est restés durant trois ans après le lycée très proche alors que nous n’avons pas pris la même voie. J’étais en lettres, mon amie en droit et les autres en médecinep prépa ou école d’ingé.
      On se voyait souvent le week-end et on partait en vacances dès qu’on avait l’occasion.
      Je n’avais jamais connu une amitié de groupe si soudée (enfin pas tant que ça en fait… ^^). Pendant cinq/six ans, on fut très très proche. Puis, eux ils semblent toujours l’être.
      J’avais eu des meilleurs amis, des groupes qui ont duré quelques temps mais jamais comme ça. Enfin, le temps passe et emporte tout.

      Je crois que je n’ai pas assez fait d’efforts pour les garder et la culpabilité reste en travers de la gorge malgré tout.

      J’espère connaitre ça à nouveau. J’ai eu beaucoup de mal à faire des rencontres à l’université. J’espère que cela se passera bien à Poitiers. Je serais dans une classe, cela sera plus simple.

      Merci pour tes mots, merci.

      Répondre

Déposez un commentaire
et souriez, vous êtes fantastique

  • (ne sera pas publié)